Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 23:39

La soumission à l'Europe libérale est à l'origine des difficultés du PS

 

Après les résultats du premier tour des élections départementales, le 22 mars 2015, la gauche est en grande difficulté et risque de perdre la majorité dans une vingtaine de départements, dont le Nord et les Bouches-du-Rhône, qui étaient des fiefs très anciens du Parti socialiste. Voir les résultats : Elections départementales 2015 : le FN en tête des partis au 1er tour.

 

Un politologue, Thomas Guénolé, a montré que la participation électorale a été particulièrement faible dans les départements dont la population est plus jeune et plus pauvre. Voir cet article publié sur le site du Point : Thomas Guénolé : "Les jeunes et les plus pauvres sont en décrochage civique".

Il met l'accent sur la division de la gauche et prévient que celle-ci ne pourra l'emporter en 2017 que si elle est parfaitement unie. Extrait :

« Le score du PS et de ses alliés montre que si la gauche sociale-démocrate unit ses forces dès le premier tour de 2017, elle peut gagner de justesse, avec une probabilité très incertaine. Hollande pourrait renouer avec les écologistes et négocier avec les frondeurs, mais ça ne suffirait pas pour assurer la qualification au second tour : la gauche n'est certaine d'y être qu'intégralement unie. Cela repose la question de la négociation urgente d'un programme commun entre toutes les forces de gauche, des sociaux-libéraux jusqu'aux communistes, en passant par les sociaux-démocrates et les socialistes ». 

Rien n'est dit sur les causes de la division de la gauche. On les trouve dans le communiqué du président du Mouvement Républicain et Citoyen, le député du Val-de-Marne, Jean-Luc Laurent. Voir Le problème de la gauche n’est pas la division mais la soumission

Au soir du premier tour des élections départementales, il faut se garder de tirer des leçons définitives. Il est toutefois clair que la gauche est en grande difficulté. 

Dans de nombreux cantons, le candidat de gauche est éliminé dès le premier tour, non pas en raison de la division ou des divergences mais d’une abstention plus grande des électeurs de gauche, orphelins de 2012.

Aucune voix ne doit aller au Front National qui nourrit la crise autant qu’il s’en nourrit et ne représente pas une alternative. Dans des territoires souvent marginalisés, les citoyens ont la responsabilité de ne pas apporter de reconnaissance institutionnelle à un parti dangereux pour la démocratie. Le refus de distinguer la gauche du Front national prôné par Nicolas Sarkozy est irresponsable. 


La gauche ne mobilise pas parce que les résultats ne sont pas au rendez-vous et que le Président de la République échoue à traduire en actes « le changement » annoncé en 2012. Sur trop de questions, souvent les plus centrales, la continuité l’emporte sur le changement. La France est sortie de la route des 3% sans en tirer aucun avantage et sans amorcer une dynamique économique bénéfique pour le pays. Depuis trois ans, la stratégie de non-confrontation au niveau européen est perdante. Exemple récent, l’attitude du gouvernement depuis la victoire de Syriza en Grèce ne fait que confirmer cette politique de soumission.

Les causes de la démobilisation citoyenne de l'électorat de gauche se situent dans la politique gouvernementale, qui se veut en parfaite harmonie avec les instances européennes. La gauche ne pourra gagner en 2017 que si elle se rassemble autour d'un projet social républicain dans lequel toutes ses composantes seraient impliquées. Voir, 22 mars 2015, la contribution Maupouet-Sorin pour le congrès MRC : Congrès MRC 2015 : pour un parti citoyen d'alternative au libéralisme

Cet article est le 49ème paru sur ce blog dans la catégorie Collectivités territoriales

Partager cet article

Repost 0

commentaires