Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 23:13

 

Le MRC a un avenir comme fer de lance du rassemblement de la gauche

 

La préparation du congrès du Mouvement Républicain et Citoyen, qui aura lieu à Paris les 13 et 14 juin 2015, était le thème de la réunion des membres du MRC 53 ce 29 avril à Saint-Berthevin (Mayenne), sous la présidence de Michel Sorin.

Le congrès doit déterminer la ligne politique du Mouvement pour les deux ans à venir, ce qui inclut les élections nationales de 2017.

Le 12 avril, le Conseil national en a débattu, les responsables de motions s'exprimant à ce sujet. L'ancien ministre, Jean-Pierre Chevènement, a proposé qu'un groupe de travail soit constitué pour préparer une motion unique au congrès. Voir (26 avril) : Congrès MRC 2015 : Chevènement avec les responsables des motions.

Ce groupe s'est réuni le 27 avril. Michel Sorin était l'un des deux représentants de la motion « Le Courage d'Avancer ». Chacun a pu s'exprimer., dans un excellent climat, sans rien cacher des différences de points de vue.

Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du MRC, a présenté sa contribution, très charpentée, construite en trois points : 1- L'analyse de la crise. 2- L'alternative républicaine. 3- Quelle stratégie ?

Jean-Luc Laurent, président du MRC, a remis le texte de sa motion, complété en tenant compte des débats récents (Conseil national, secrétariat national élargi). C'est la motion adoptée par la majorité de la direction sortante.

A partir de là, comment faire entrer les travaux du groupe de travail dans le déroulement prévu du congrès ? La présence de Jean-Yves Autexier, au côté de Jean-Pierre Chevènement, se révèle très utile puisqu'il accepte de réaliser une nouvelle mouture à partir des textes en présence, Celle-ci sera communiquée avant le 4 mai aux responsables des trois motions.

Lors du secrétariat national élargi, le 6 mai, les responsables de motions devront dire s'ils acceptent la mouture Autexier, éventuellement amendée - leur motion étant alors réduite au statut de contribution, non soumise au vote des adhérents - ou s'ils maintiennent leur motion.

- Dans le premier cas, il n'y aura qu'un texte soumis au vote des adhérents, la mouture Autexier, qu'ils pourront amender (ce qui s'est fait à chaque fois depuis le congrès fondateur de St-Pol-sur-Mer en janvier 2003).

- Dans le second cas, il y aura, au moins, deux motions soumises au vote et des amendements seront également possibles.

Dans les deux cas, lors du congrès, la commission des résolutions examinera les amendements et recherchera un accord général sur la motion qui sera adoptée par le congrès.

 

Le MRC 53 a pris bonne note de ces informations puis a débattu sur le fond des questions concernant la ligne politique du MRC et de sa pratique dans les deux ans à venir.

Le MRC a une carte à jouer pour rassembler la gauche sur une ligne commune, chaque partenaire acceptant des compromis pour aboutir à cette coopération entre les organisations politiques de gauche. Le peuple est dégoûté par l'incapacité des partis à s'unir sur des questions vitales pour le redressement économique et social du pays. Cela conduit à l'abstention beaucoup trop importante de l'électorat de gauche et au glissement vers le vote FN d'une partie de l'électorat de droite. On l'a vu lors des élections départementales : quand la gauche s'est présentée unie, elle a bien résisté.

 

Le MRC 53 souhaite que le MRC organise des rencontres avec les autres partis qui sont prêts à réfléchir avec lui sur des questions structurantes telles que l'articulation entre la question sociale et la question nationale, le passage de la monnaie unique à la monnaie commune en Europe, les moyens à prendre pour le redressement économique et social du pays.

 

N'attendons pas que le FN soit au pouvoir, associé à la droite, pour réagir et enclencher un processus de convergences entre les partis et organisations de gauche, afin d'en finir avec les politiques néolibérales et la suprématie de la logique actionnariale dans l'économie.

 

Le capital financier, qui se soucie uniquement du profit à court terme, ne fait pas bon ménage avec l'entreprise, qui a besoin d'investissement à long terme, de la recherche, de la formation des salariés, de qualité des produits. Il faut promouvoir un nouveau statut de l'entreprise, dans laquelle les salariés auront toute leur place.

 

De même, il faut définir ce qu'est aujourd'hui un Etat social, avec ses services publics, notamment l'école et l'hôpital, ainsi que la sécurité sociale. C'est autour d'un projet social et républicain que la gauche se retrouvera. Le MRC peut y contribuer.

 

Rappel (28 mars) : Congrès MRC 2015 : le débat aura lieu sur l'orientation du Mouvement

 

Cet article est le 39ème sur ce blog dans la catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Partager cet article

Repost 0

commentaires