Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 23:02

Organiser le MRC pour en faire une force politique de libération nationale

Le Mouvement Républicain et Citoyen prépare son congrès 2015, qui aura lieu à Paris les 13 et 14 juin. Lors du Conseil national le 12 avril, plusieurs motions d'orientation avaient été enregistrées, ainsi que la création d'un groupe de travail - constitué par les responsables des trois motions et de Jean-Pierre Chevènement, qui en avait fait la demande - dans la perspective de réaliser une synthèse avant ou pendant le congrès.

Voir (26 avril) : Congrès MRC 2015 : Chevènement avec les responsables des motions

La réunion du groupe de travail, le 27 avril, a permis à chacun de s'exprimer dans un excellent climat. Il a été demandé à Jean-Yves Autexier, présent au côté de Jean-Pierre Chevènement, d'effectuer une synthèse des textes en présence, en vue de rapprocher les auteurs des motions et de préparer un accord.

           Voir (29 avril) : MRC 53 : débat sur le rôle du MRC afin de peser sur la politique en 2017

Le 6 mai, Jean-Luc Laurent, qui présidait le secrétariat national élargi, après avoir entendu les responsables de motions, a fait le constat qu'à ce stade de la préparation du congrès, il n'existe pas d'accord de synthèse. Il a déclaré en revenir à l'existence des trois motions enregistrées le 15 avril par le secrétariat national :

- celle de Jean-Luc Laurent, président, signée par la majorité du secrétariat national,

- celle de Hugo Prod'homme, « Le Courage d'Avancer » qui a intégré celle de Michel Sorin,

- celle de Claude Nicolet « L'autre chemin » qui est issue du regroupement des textes de Marie-Françoise Bechtel et de Christine Meyer avec celui de la Fédération du Nord.

Claude Nicolet et Marie-Françoise Bechtel, ainsi que Jean-Pierre Chevènement, qui avait transmis sa position, ont fait savoir leur accord avec le texte de Jean-Yves Autexier.

Les représentants des deux autres motions ont jugé préférable d'améliorer le texte en vue d'aboutir à un accord au congrès, le projet de synthèse étant un document de travail dans le cadre de la recherche de la synthèse.

Les trois motions, telles qu'elles avaient été enregistrées le 15 avril, vont être transmises aux adhérents, ainsi que les contributions, dont celle que Jean-Pierre Chevènement avait présentée lors de la réunion du groupe de travail le 27 avril.

 

Hugo Prod'homme et Michel Sorin ont présenté les positions des signataires de la motion « Le Courage d'Avancer, lors de cette réunion du 6 mai.  

 

- Le premier a montré ce qui fait la différence entre cette motion et les autres, notamment la description de la rupture dans notre pays entre la « communauté politique » (les élites politiques, économiques et médiatiques, mais aussi l'ensemble des partis politiques et des syndicats) et les citoyens.

Dans une étude publiée par Libération, les classes moyennes s'en remettent à une « alternative républicaine » portée par le mouvement citoyen.

A nous d'impulser cette dynamique. Il ne faut pas attendre « la bonne occasion », comme l'écrit Jean-Yves Autexier. C'est possible. Nous sommes attendus, à condition de ne pas continuer à soutenir le gouvernement, qui n'a mis ni l'intérêt général ni les citoyens au coeur de sa politique.

 

- Le second souligne l'originalité de cette motion, qui met en avant la question de l'organisation que le MRC doit adopter pour devenir une force politique autonome afin de mettre en œuvre son logiciel.

Comment être à l'initiative du rassemblement des citoyens qui portera l'alternative républicaine au néolibéralisme et à l'européisme ? Il évoque la reconquête d'une double souveraineté, celle du peuple français face au capital et celle de la nation citoyenne face à l'Europe.

L'enjeu n'est pas une alternance politique mais une libération, suivie d'une reconstruction du pays sur la base de l'intérêt général. La mue du MRC doit être pensée en fonction de cet objectif : être la base de la construction d'une gauche républicaine opérationnelle qui renoue avec le peuple (les classes populaires, le monde du travail) et avec la nation citoyenne.

 

Cet article est le 160ème paru sur ce blog dans la catégorie MRC national

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans MRC national
commenter cet article

commentaires