Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 23:44

 

Le gouvernement Valls sous la menace d'une motion de censure à gauche

 

Le président de la République, François Hollande, avait nommé, en 2014, Manuel Valls à la tête du gouvernement de la France. C'était une manière de refuser le rassemblement de la gauche qui l'avait élu en mai 2012. Manuel Valls était connu pour ses options libérales qui lui avaient valu d'être très minoritaire lors des primaires du PS. De plus, il a déclaré que les deux gauches sont irréconciliables, ce qui laisse entendre qu'il va rechercher des alliances à droite et au centre. L'option Valls Premier ministre comportait de sérieux risques d'échec.

 

Un an avant l'échéance des élections présidentielle et législatives, ce gouvernement d'orientation social-libérale (d'accompagnement et non de résistance au capitalisme absolu qui domine le monde) a été contraint ce 10 mai 2016 d'utiliser la procédure du 49-3 contre sa propre majorité pour faire adopter sans vote le projet de loi travail à l'Assemblée nationale, un projet qui répond aux injonctions de l'Union européenne (le 14 juillet 2015, celle-ci envoyait à la France une recommandation ordonnant au gouvernement de « réformer le droit du travail » afin de faciliter les accords d’entreprises pour déroger au droit du travail et faciliter les licenciements).

 

Trente-cinq ans après le 10 mai 1981, c'est l'aboutissement d'une dérive libérale de la gauche, comme le signale cet article du Monde Diplomatique, ce 10 mai 2016.

Triste anniversaire pour la gauche au pouvoir

Le 10 mai 1981, l’élection du premier président de gauche de la Ve République, qui avait précédemment dirigé le Parti socialiste pendant dix ans, fut acquise grâce au vote massif de la jeunesse et des catégories populaires. François Mitterrand était alors un partisan déclaré de la « rupture avec le capitalisme »Trente cinq ans plus tard, un autre président socialiste, qui avait dirigé son parti pendant onze ans, suscite le rejet massif de la jeunesse et des catégories populaires. Son gouvernement n’a cessé decélébrer les « entrepreneurs »et de les abreuver de faveurs ; il s’emploie en ce moment à restreindre le droit du travail. Un triste anniversaire, même si l’histoire de la gauche au pouvoir, qui comporte aussi des pages de gloire, dont le Front populaire, est devenue riche en revirements de ce genre. Lesquels contribuent au discrédit des grands partis politiques qui décennie après décennie se succèdent sans satisfaire l’aspiration au changement de ceux qui les élisent.

Voir aussi (10 mai 2011, blog MRC 53) : 10 mai 1981 : victoire de la gauche rassemblée autour de F Mitterrand

 

 

C'est aussi une bien curieuse façon de fêter le 80ème anniversaire de la victoire du Front populaire (1936-2016 : il y a 80 ans, le Front populaire).

Si le Front populaire incarne d’importantes conquêtes sociales et évoque les images connues d’ouvriers en grève et de départs en congés payés, il est d’abord la victoire électorale de l’union de la gauche aux élections législatives des 26 avril et 3 mai 1936.

Suite à cette victoire, Léon Blum prend la tête du Gouvernement et nomme trois femmes ministres alors qu’elles ne sont, à l’époque, ni électrices ni éligibles.

Cette victoire électorale suivie de grandes grèves aboutit aux accords de Matignon, signés le 7 juin 1936, qui se concrétisent par trois lois sociales emblématiques qui vont être votées dès la fin juin : instauration des congés payés, de la semaine de travail de 40 heures et extension des conventions collectives.

L’Assemblée nationale commémore les 80 ans de cette victoire en présentant la Chambre des députés élue en mai 1936, le Gouvernement de Léon Blum et les lois votées en juin 1936.

Ce que fait le gouvernement Valls est contraire à la démocratie. Il veut faire adopter une loi qui va à l'encontre de ses engagements devant les électeurs. Il y a tromperie et le devoir des représentants du peuple est de refuser cette tromperie, sans craindre de faire tomber ce gouvernement. Le président de la République en nommera un autre qui devra avoir la confiance des députés. Sinon, il dissoudra l'Assemblée nationale et le peuple décidera de la politique qu'il souhaite pour la France.

 

Ce soir, après la décision du gouvernement Valls de faire passer sans vote une loi contraire à ce qui a fait la gauche, les députés qui veulent maintenir la gauche en France doivent se rassembler et préparer un vote de censure afin de faire chuter ce gouvernement néolibéral.

 

Les organisations syndicales opposées à la loi travail sont d'autant plus mobilisées pour obtenir le retrait de ce projet qu'il ne reste qu'un mois avant le début de l'euro foot en France. On voit mal le président de la République ne rien faire pour éviter la chienlit durant cette compétition très médiatisée dans le monde entier. Voir (Le Monde, 10 mai 2016) : Loi travail : nouvelles manifestations

 

Rappel :

- (19 mai 2015) : Nous, citoyens, pouvons faire émerger un rassemblement politique

- (13 décembre 2014) : Crise politique française. Pour une alternative républicaine et citoyenne

 

Cet article est le 149 ème paru sur ce blog dans la catégorie Gauche France

Le 49-3 du 10 mai 2016 pour fêter le 10 mai 1981 et le Front populaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans Gauche France
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite immediate 20/07/2016 15:41

sympa et rapide, merci.

voyance gratuite en ligne par mail 01/06/2016 14:30

Génial ! Merci pour cet article, comme d’habitude très complet et vraiment pertinent !