Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 18:58

 

Candidat de la gauche républicaine et patriote,

avec un projet pour la France

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen s'est engagé depuis le 7 février à soutenir Bastien Faudot lors de la prochaine élection présidentielle. Cette candidature est un engagement au long cours que je soutiens avec volontarisme en Mayenne. Voici l'argumentation que je développe.

 

La gauche républicaine au rendez-vous de l'élection présidentielle 2017

 

par Michel Sorin*, délégué du candidat Bastien Faudot en Mayenne

 

La gauche française est dans un état de division qui fait penser à la situation de la fin des années 1950, quand ses représentants au pouvoir étaient empêtrés dans la guerre d'Algérie. Il y avait aussi une forme de rejet de l’État, le « poujadisme ».

Cette période trouble était caractérisée par l'essoufflement de la IVème République et allait déboucher sur une crise politique majeure. A cette époque, il y avait un recours. De Gaulle et la Vème République sont venus au secours d'institutions défaillantes.

La situation actuelle est très différente, mais tout aussi problématique.

Cette République a pris congé des principes et valeurs qui avaient accompagné sa fondation. C'est ce qui la rend vulnérable. Les citoyens n'ont plus confiance dans leurs représentants parce que, depuis au moins deux décennies, l'épreuve du pouvoir aboutit toujours à des renoncements. Les élites politiques ont failli dans leur responsabilité de représentation du peuple.

La souveraineté a été captée par une caste au service de la finance. Les lobbies, les banques, les institutions européennes, des organisations extérieures, hors du champ démocratique, sont devenus les détenteurs du pouvoir.

 

Le libéralisme aboutit au retour de la loi du plus fort dans tous les domaines.

Comment y mettre un terme ? En reconquérant la souveraineté nationale et populaire, par la démocratie réelle, ce qui implique de mettre la gauche républicaine au coeur des débats de la prochaine élection présidentielle.

C'est ce que fait le Mouvement républicain et citoyen (MRC), qui soutient la candidature de Bastien Faudot, 38 ans, élu du Territoire de Belfort, dans le but d'animer le combat pour la reconquête de la souveraineté des citoyens et pour la refondation républicaine de la gauche.

La crise politique est telle que les partis ne fonctionnent plus. Il faut apporter du renouveau dans la campagne afin de faire face au désamour des Français pour l'action politique et proposer une voie nouvelle pour contrer le terrorisme sur le sol français.

Le changement politique passe par la recherche de l'union entre les classes populaires - qui subissent de plein fouet les conséquences de la mondialisation libérale - et les classes moyennes qui s'attendent à subir le même sort, en raison de la financiarisation de l'économie.

C'est sur les thèmes du travail et de la République - qui couvrent à la fois l'économie et la politique - que la reconstruction de l'alliance entre classes moyennes et populaires se fera.

 

Bastien Faudot a retenu quatre grands chantiers pour inventer, changer de perspective :

- La question centrale du plein emploi - en fait, la question sociale - qu'il faut aborder avec détermination et réalisme, afin de poser un nouveau modèle de développement pour le pays. Cela pose la question du travail, de la fiscalité et de la formation professionnelle. C'est une nouvelle répartition du travail et des richesses qu'il faut inventer, avec l'objectif de mettre tout le monde au travail, de produire plus et différemment dans le cadre d'une autre organisation.

- La question de la laïcité, qui est la condition pour construire la France du commun.

- La question de la démocratie républicaine : meilleur équilibre entre l'exécutif et le législatif, place à l'expression populaire par référendum.

- La question de la souveraineté nationale et populaire, qui concerne la monnaie, le budget, les frontières. C'est la question du rapport, qui doit être réexaminé, entre la France et les institutions supra-nationales.

 

Cette candidature de Bastien Faudot est importante pour déverrouiller le débat politique.

- Il y a besoin d'un candidat qui s'exprime librement et innove, dont la parole ne porte pas seulement sur l'échéance 2017 mais engage des perspectives pour les dix à vingt ans qui viennent.

- Il y a besoin d'un candidat qui ait des positions équilibrées concernant l'articulation entre l'économique, le social, le national et le sociétal, et qui porte avec détermination les valeurs républicaines, notamment la laïcité.

- Il y a besoin d'un candidat qui ramène à la gauche constructive et patriote cette partie de l'électorat qui s'est réfugiée dans l'abstention ou s'est éparpillée vers les extrêmes, exclusivement contestataires.

 

La présence de Bastien Faudot dans le débat présidentiel 2017 est indispensable.

C'est pourquoi tout doit être fait pour que cette candidature soit possible.

Cela passe par l'obtention de 500 parrainages au niveau national par des élus, notamment des maires. Ceux-ci ont la responsabilité de filtrage démocratique des candidats.

Parrainer un candidat ne signifie pas soutien. Il s'agit seulement d'affirmer que cette candidature est utile pour le débat démocratique.

Je vais solliciter l'attention et la bienveillance des élus mayennais à l'égard de la démarche de Bastien Faudot. Le dépliant qui leur est adressé est explicite en ce qui concerne ses critiques de la politique actuelle (décentralisation folle, austérité absurde, territoires oubliés, Etat fantôme), qui tend à accélérer la dévitalisation des communes rurales, quand ce n'est pas leur disparition. Les services publics s'éloignent. Les moyens financiers sont dirigés vers les villes principales. Il n'y a plus de politique d'aménagement du territoire. Le constat oblige à être critique à l'égard du pouvoir en place.

Tout doit être fait aussi pour que cette candidature soit connue et soutenue par les Mayennais.

Je propose que des comités citoyens se forment au niveau local (communal ou cantonal) avec les femmes et les hommes désireux de débattre des idées de Bastien Faudot, de se poser la question de l'avenir de la France et du monde au 21ème siècle. Le candidat peut venir en Mayenne d'ici le 10 août. Je propose à celles et ceux qui souhaitent le rencontrer de me faire un signe. Merci.

 

* Michel Sorin est responsable départemental (53) et régional du Mouvement Républicain et Citoyen, ancien maire de St-Berthevin (1990-2001) et conseiller régional des Pays de la Loire (1998-2004). Téléphone : 06 23 18 05 55 - Internet : sorinmichel@wanadoo.fr et http://mrc53.over-blog.com

Cet article est le 62ème paru sur ce blog dans la catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot, le 29 février 2016, au Salon de l'agriculture avec Bernard Lannes, président du syndicat Coordination rurale (photo Valérie Bouveri)

Bastien Faudot, le 29 février 2016, au Salon de l'agriculture avec Bernard Lannes, président du syndicat Coordination rurale (photo Valérie Bouveri)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

voyance gratuite en ligne par mail 25/07/2016 09:40

Beau, bon poste. Je viens de tomber sur votre blog et je voulais dire que je l'ai vraiment apprécié la lecture de vos messages blog.