Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 17:56

 

Le candidat poursuit sa campagne en direction des maires

 

La campagne présidentielle de Bastien Faudot se poursuit, après l’intermède de décembre qui a consisté à solliciter le droit de participer aux primaires citoyennes organisées par le Parti socialiste les 22 et 29 janvier.

Bastien Faudot et le MRC se sont heurtés à une position de fermeture délibérée de la part des dirigeants du PS, qui peut s’expliquer principalement par trois raisons :

- la candidature surprise de Vincent Peillon, qui a fait atteindre le plafond de candidatures,

- des souvenirs des négociations aux législatives de 2012 - Christophe Borgel (président des primaires citoyennes) et Bastien Faudot étaient alors les négociateurs du PS et du MRC,

- la ligne politique du MRC en faveur de la souveraineté populaire et nationale, qui ne plaît pas aux dirigeants du PS.

Le candidat du MRC, aussitôt connu le refus du PS, a fait savoir qu’il poursuivait sa campagne.

Voir (18 déc. 2016) : Présidentielle : Bastien Faudot, candidat de la gauche souverainiste

Il sera désormais impossible à quiconque de se plaindre de l’excès de candidatures à gauche, le PS ayant refusé la participation de Bastien Faudot, notamment, aux primaires citoyennes.

Le candidat MRC a adressé une nouvelle lettre par voie postale aux élus, dans laquelle il explique pourquoi il leur demande de parrainer sa candidature. Extrait.

« Tous les cinq ans, c’est le pays tout entier qui vous demande de décider quelles candidatures sont valables, utiles et importantes. C’est vous qui décidez du périmètre et de la nature du débat qui sera offert aux Français. Je vous sollicite donc pour que la gauche républicaine, souverainiste et sociale puisse, par ma voix, être présente lors du grand débat présidentiel de 2017. En m’accordant votre parrainage, je ne vous demande pas de m’apporter un soutien mais de servir le débat républicain dont notre pays a tant besoin ».

Pour sa part, le MRC 53 s’est adressé aux maires des communes mayennaises, les 3 et 4 janvier, d’abord pour leur présenter ses vœux et rappeler les titres des articles parus sur les blogs du MRC 53 en fin d’année 2016, ensuite pour leur apporter des arguments en faveur du parrainage de la candidature de Bastien Faudot (voir, ci-après).

A Madame ou Monsieur le Maire

C'est à tous les maires des communes mayennaises que j'adresse ce voeu de parrainage de Bastien Faudot afin qu'il puisse être candidat à l'élection présidentielle le 23 avril 2017. Actuellement, il lui manque à peu près la moitié des 500 promesses de signature.

Je le fais en tant que militant, responsable départemental et régional, d'une formation politique, le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), mais aussi en tant qu'ancien maire de Saint-Berthevin (1990-2001) et ancien conseiller régional des Pays de la Loire (1998-2004).
J'ai été aussi à deux reprises responsable départemental du Parti socialiste (1979-1985 et 1997-2001) avant de rejoindre le MRC en 2004.

Je connais Bastien Faudot depuis dix ans et je fais partie de son équipe de campagne. C'est un candidat jeune (38 ans) qui fera entendre une voix différente et sera en capacité de déverrouiller le débat politique national, condition du déblocage de notre République.

Dans la lettre (voir, ci-joint) qu'il a adressée à tous les maires de France - vous la recevrez par la poste dans quelques jours, probablement au début de la semaine prochaine - Bastien Faudot explique qu'il a voulu être candidat dans le cadre de la primaire citoyenne organisée par le PS.

Cela se justifiait par le fait que, depuis 2012, les députés MRC sont associés au groupe des députés PS à l'Assemblée nationale et aussi par l'élément nouveau qu'est le renoncement du président sortant à être à nouveau candidat. C'était le sens de la conférence de presse avec Pierre Larrouturou devant le siège du PS le 12 décembre (voir photo, ci-joint).

Contre toute raison, les dirigeants du PS et de la primaire ont refusé cette participation du candidat MRC, qui aurait représenté la sensibilité républicaine favorable à la souveraineté populaire et nationale, sans laquelle toute politique de transformation sociale est impossible en France.

Celle-ci ne peut plus compter que sur les maires qui accorderont leurs parrainages à Bastien Faudot pour être présente dans la campagne présidentielle.

C'est pourquoi je me permets d'insister auprès de vous, quelle que soit votre opinion politique personnelle, pour que vous acceptiez ce parrainage.

Vous remerciant de l'attention que vous aurez portée à cette démarche, je vous souhaite une bonne année 2017, au service de vos concitoyens.

Michel Sorin - Ancien maire de Saint-Berthevin

Enfin, voici le communiqué adressé aux organes de presse en Mayenne ce 9 janvier.

Communiqué de presse du MRC 53 - Michel Sorin

 

Bastien Faudot poursuit sa campagne présidentielle

 

La gauche est en morceaux. Le PS se replie sur une sorte de pré-congrès au lieu de préparer l’avenir avec sa primaire citoyenne. C’est dans un paysage politique inédit que Bastien Faudot continue sa quête de promesses de signatures d’élus parrainant sa candidature à l’élection présidentielle, dont le premier tour aura lieu le 23 avril 2017.

 

Le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) leur a adressé une lettre qu’ils reçoivent ces jours-ci par la poste. Il explique pourquoi il est si important que les maires parrainent sa démarche afin que les idées républicaines et sociales soient présentes dans la campagne.

 

Or, il dispose actuellement de la moitié des 500 parrainages nécessaires. Il lui reste donc à convaincre 250 maires, parmi ceux qui veulent que les diverses sensibilités politiques soient représentées dans cette élection.

 

L’objection de la division de la gauche n’est plus recevable à partir du moment où le parti socialiste, lui-même, a refusé la demande qui lui était faite par Bastien Faudot de participer à la primaire citoyenne.

 

Dans un contexte de crise de la mondialisation et de la construction européenne, les citoyens veulent un vrai changement à la tête du pays afin de refonder l’action de l’État, de rétablir la voix de la France dans le concert des nations. Ils sont favorables à un renouvellement des idées et des responsables qui les représenteront au gouvernement.

 

Bastien Faudot est engagé sur cette nouvelle voie, qu’on peut qualifier de refondation républicaine. Ce n’est ni du social-libéralisme ni du gauchisme que la France a besoin mais d’une politique républicaine qui cherche à consolider la souveraineté populaire et nationale afin de redresser le pays.

 

Dans les semaines qui viennent, nous allons prendre contact avec les maires des communes mayennaises et des Pays de la Loire en espérant obtenir des réponses favorables au parrainage de Bastien Faudot. L’objectif des 500 parrainages, au niveau national, doit être atteint avant la fin du mois de février.

Cet article est le 2953ème sur le blog MRC 53 - le 76ème, catégorie MRC 53 et Pays de la Loire

Bastien Faudot avec Mickaël Lepage, éleveur, dans la salle de traite, le 8 novembre 2016 lors de sa journée en Mayenne

Bastien Faudot avec Mickaël Lepage, éleveur, dans la salle de traite, le 8 novembre 2016 lors de sa journée en Mayenne

Partager cet article

Repost 0

commentaires