Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 23:43

Améliorer le système de retraite et rendre toute sa place à l’hôpital public


 

C’est sur la base du slogan « La République partout, la République pour tous » que Bastien Faudot a lancé le 7 février 2016 sa candidature à l’élection présidentielle.


 

Rappel : (4 février 2017) les 250 idées neuves pour redresser la France et les titres : Le programme de Bastien FAUDOT pour l'élection présidentielle 2017


 

- (16 et 17 février) les deux parties du programme traitant d’UN NOUVEAU CONTRAT DE DÉVELOPPEMENT POUR LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE :

- Présidentielle : FAUDOT pour un aménagement du territoire équilibré

- Présidentielle : FAUDOT sur le chemin de la souveraineté alimentaire


 

- (17 et 18 février) le premier titre REFONDER NOTRE DÉMOCRATIE

- Présidentielle : FAUDOT veut placer le citoyen au coeur des institutions

- Présidentielle : Bastien FAUDOT propose de refonder notre démocratie


 

- (18 février) le 2ème titre POUR UNE COOPÉRATIVE DES NATIONS ET DES PEUPLES EN EUROPE :

- Présidentielle : FAUDOT veut dé-fédéraliser les institutions européennes


 

- (19 février) le 3ème titre CHANGER LE MODÈLE ÉCONOMIQUE PAR L’INTERVENTION DE L’ÉTAT :

- Présidentielle : par l'action de l'Etat, FAUDOT veut la fin de l'austérité

- Présidentielle : l'industrie c'est notre avenir, selon Bastien FAUDOT


 

- (19 et 20 février) les trois parties du 4ème titre TOUS AU TRAVAIL

- Présidentielle : Bastien FAUDOT veut mettre tous les actifs au travail

            - Présidentielle : B FAUDOT veut rééquilibrer le rapport capital-travail

- Présidentielle : B FAUDOT lie République sociale et économie sociale


 

Voici le 5ème titre DÉFENDRE NOTRE CONTRAT SOCIAL

 

UN SYSTÈME DE RETRAITE PLUS SIMPLE ET PLUS JUSTE

 

88- Revaloriser les petites retraites

 

89- Permettre aux organismes de retraite d’émettre des obligations à long terme dont la liquidité serait assurée en autorisant leur acquisition par la Banque centrale dans le cadre de ses interventions sur les marchés financiers

 

90- Engager un plan de convergence progressive de tous les dispositifs publics et privés d’épargne retraite forcée ou incitée en les agrégeant au principe du régime par répartition

 

Rappel n°1 : la proposition n°63 prévoit le retour à l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans.

 

Rappel n°2 : la proposition n°77 prévoit l’organisation d’États généraux du travail et de l’innovation sociale qui porteront notamment sur les retraites.

 

Le système de financement des retraites par répartition a depuis longtemps prouvé sa supériorité par rapport au prétendu modèle par capitalisation. Tandis que, dans ce dernier, les retraités voient régulièrement le montant de leurs pensions s’effondrer avec la dévalorisation de leur capital, le système français répartit, année après année et depuis la Libération, des retraites sûres, qui font sa force. Le système par répartition peut certes souffrir d’une dynamique démographique insuffisante, mais la France, dans la longue durée, avec son taux de fécondité de deux enfants par femme en moyenne et son immigration positive mais modérée, ne sera pas confrontée à ce risque, contrairement à ses partenaires européens.

 

Seules les prochaines années seront difficiles et c’est pour assurer cette transition que je propose de permettre aux organismes de retraites d’émettre des obligations à long terme dont la liquidité serait assurée par la Banque centrale. À moyen et long termes toutefois, nous devons conforter le modèle par répartition et c’est la raison pour laquelle j’engagerai un plan de convergence progressive de tous les dispositifs publics et privés d’épargne retraite forcée et incitée en les agrégeant au système par répartition. Cette réforme bénéficiera tant aux retraités qu’à l’ensemble de l’économie, en faisant chuter l’épargne de précaution au bénéfice de la consommation et de l’investissement.

 

Si le modèle de retraite à la française est sûr et viable, il a pour défaut de compter de nombreuses petites retraites, qu’il conviendra de revaloriser. J’augmenterai ainsi le minimum vieillesse de 100 euros, pour passer de 800 à 900 euros par mois. Les petites pensions, inférieures à 1200 euros par mois, seront également revalorisées et progressivement augmentées sur cinq ans de 10 %.

 

NOTRE SANTÉ N’EST PAS UNE MARCHANDISE

 

Les réformes des gouvernements de droite en matière de santé, notamment la mise en place de la tarification à l’activité et la loi portant réforme de l’hôpital (HPST) en 2009 ont fragilisé l’hôpital public et dévalorisé son rôle spécifique de pilier du modèle républicain, alliant excellence médicale et égalité d’accès aux soins. Cette situation a été aggravée par la politique menée par les gouvernements successifs de François Hollande. Je veux rendre toute sa place à l’hôpital public.

 

91- Adopter un plan innovation santé, pour concentrer des investissements majeurs en faveur de l’hôpital public, axé sur trois priorités : l’amélioration des conditions d’accueil des patients à l’hôpital ; le financement de projets de recherche ; l’encouragement à des débouchés thérapeutiques et industriels des innovations en santé

 

92- Engager un plan national de rénovation des hôpitaux publics

 

93- Donner la priorité à l’hôpital public pour les attributions d’autorisations de plateaux techniques

 

94- Réformer la gouvernance hospitalière en renforçant la participation des médecins et des syndicats

 

95- Supprimer la tarification à l’activité en vigueur dans l’hôpital public et basculer vers une rémunération mixte combinant un renforcement de l’enveloppe forfaitaire et une prise en compte de l’activité réelle ; prévoir une enveloppe forfaitaire plus importante fléchée en direction des établissements hospitaliers de proximité

 

Si des efforts ont été faits pour promouvoir la réduction des inégalités territoriales d’accès aux soins, notamment par le Pacte santé territoire, le choix d’une négociation conventionnelle avec les médecins plutôt que de la loi n’a pas permis de s’attaquer efficacement aux dépassements d’honoraires, responsables d’une aggravation des inégalités sociales d’accès aux soins. Il faut faire évoluer la rémunération des professionnels pour y intégrer davantage de rémunérations forfaitaires correspondant à la valorisation de leurs missions. Je favoriserai l’accès aux meilleurs soins pour tous sur l’ensemble du territoire national.

 

96- Adopter un plan pluriannuel d’évolution de la rémunération des médecins généralistes, avec pour objectif 50 % de rémunération forfaitaire

 

97- Développer les maisons de santé en y accueillant, en lien avec les CHU, une partie de la formation initiale et continue des professionnels pour favoriser ensuite leur installation sur le territoire

 

98- Organiser des consultations ambulatoires par les spécialistes hospitaliers dans les maisons de santé et les hôpitaux locaux

 

La dépendance, la santé mentale et le médicament, constitueront trois priorités nationales de mon action en matière de politique de la santé.

L’allongement de l’espérance de vie fait de la prise en charge des personnes âgées dépendantes un enjeu économique et éthique majeur. Trop longtemps, le politique n’a pas fait preuve de volonté en ce qui concerne la santé, faisant des hôpitaux la variable d’ajustement.

Aujourd’hui, ce manque de moyens fragilise notre société. L’insuffisante prise en compte des enjeux de santé mentale et le manque de moyens du système hospitalo-ambulatoire de soins psychiatriques fragilisent notre société et attisent ses tensions, rendant nécessaire un volontarisme public qui procède d’un choix de société. Les scandales pharmaceutiques, mais aussi les déremboursements mal expliqués et mal compris, ainsi qu’une dévalorisation plus générale dans la société de la notion de progrès scientifique et technique ont amené à une perte de confiance de nos concitoyens dans les médicaments. Je veux y répondre en distinguant clairement les produits sur la notion fondamentale du véritable « service médical rendu ».

 

J’engagerai un plan numérique pour la santé qui prévoira notamment la création d’un carnet de santé numérique. Cette mesure permettra de favoriser la transmission des dossiers et facilitera ainsi l’accès aux soins, aidera la recherche par l’utilisation des big data et prévoira une attention particulière à la protection des données, qui ne devront pas tomber dans l’escarcelle des assureurs.

 

99- Créer des équipes mobiles de prise en charge de la dépendance adossées à des services hospitaliers répartis selon un maillage systématique du territoire national

 

100- Adopter un plan santé mentale pour renforcer les moyens de l’hôpital psychiatrique et des centres médico-psychologiques ; créer des équipes médico-psychologiques en lien avec les CMP dans chaque maison de santé ; territorialiser des actions de prévention des addictions dans les maisons de santé

 

101- Repenser la politique du médicament en garantissant pour les citoyens innocuité, efficacité et remboursement à taux plein des médicaments, avec identification claire pour tous des produits à « service médical rendu » insuffisant

 

102- Rembourser systématiquement les médicaments sur la base du prix du médicament générique le plus bas, lorsque celui-ci est disponible

 

103- Engager un plan de recrutement de personnels de santé (médecins, infirmiers, aide-soignants) et déverrouiller le numerus clausus pour palier le manque de personnel constaté dans certains métiers

 

104- Réglementer les installations des médecins généralistes pour lutter contre les déserts médicaux en instaurant une carte médicale

 

105- Adopter un plan numérique pour la santé instaurant notamment un carnet de santé numérique


 

Cet article est le 2969ème sur le blog MRC 53 - le 201ème dans la catégorie MRC national

Bastien Faudot avec la presse lors de sa journée en Mayenne le 8 novembre 2016

Bastien Faudot avec la presse lors de sa journée en Mayenne le 8 novembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans MRC national
commenter cet article

commentaires