Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 18:40

 

Faudot a écrit à Hamon et à Mélenchon pour unir la gauche

 

La candidature de Bastien Faudot s’inscrit dans une démarche de rassemblement de la gauche. A cette fin, le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen* a écrit à Benoît Hamon et à Jean-Luc Mélenchon. Le président du MRC, Jean-Luc Laurent, de son côté, a écrit au dirigeant du PCF, Pierre Laurent.

Voir les COURRIERS AUX FORCES DE GAUCHE.

 

Avec Benoît Hamon, la discussion est engagée depuis un mois, à l’initiative du candidat du PS. Après plusieurs rencontres, le moment est venu de savoir si, au-delà des bonnes intentions de part et d’autre, un accord est possible entre lui et Bastien Faudot.

 

Dans un souci de clarification, le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen a choisi de concentrer ses analyses et propositions en sept questions majeures : les questions institutionnelles ; l’avenir de l’Europe ; la question sociale et le travail ; l’environnement et les enjeux énergétiques ; l’école ; la nation et la laïcité ; l’unité de la République et l’aménagement du territoire.

 

1- Sur les questions institutionnelles

Partant de l’idée qu’il s’agit davantage d’une crise politique que d’une crise de régime, il retient des ajustements institutionnels ciblés de nature à refonder le pacte démocratique, plutôt qu’un changement de constitution qui ne lui semble pas prioritaire par rapport à la question de l’emploi.

La proposition essentielle est la journée référendaire chaque année à date fixe afin de connecter la souveraineté populaire aux grandes décisions en cours de mandat. L’objectif est de garantir aux citoyens qu’ils sont les décideurs en dernier ressort.

De plus, il propose des dispositions pour renforcer le rôle du parlement et déconnecter le mandat du président de la République du mandat législatif, de manière à favoriser la démocratie.

 

2- Sur l’avenir de l’Europe

Le minimum proposé est de s’affranchir du traité et des règles budgétaires qui installent la stagnation à perpétuité et condamnent toute politique de relance.

En matière monétaire, la stratégie que défend Bastien Faudot est en deux temps (plan A et plan B), en sachant que le plan A (réorientation de la politique monétaire) est peu réaliste. Le plan B consiste en la nationalisation de l’euro, combinée à un système de change souple au moins à titre temporaire.

La crise de la dette est d’abord une crise monétaire, liée aux conditions de naissance de l’euro. L’idée est de sortir du cercle vicieux dans lequel nous sommes : la volonté de sauver à tout prix l’euro justifie les politiques restrictives qui dégradent les comptes publics des nations.

Le projet européen ne pourra être sauvé que par la mise en œuvre de politiques publiques qui contribuent à bâtir du commun entre les nations européennes. Il est proposé un grand plan d’investissement européen fondé sur l’Europe des projets, se substituant à l’Europe intégrée à marche forcée, de plus en plus rejetée par les peuples. Le processus d’Europe à géométrie variable est préconisé afin de favoriser la convergence des nations européennes dans la durée.

 

3- Sur la question sociale et le travail

Le revenu universel doit s’articuler avec l’ambition de la formation universelle et du travail universel. Le travail est vecteur d’émancipation dès lors qu’il permet l’autonomie financière des ménages et, surtout, offre la reconnaissance de l’utilité sociale pour chacun.

Il faut un droit à la formation à tous les âges de la vie pour débloquer l’ascenseur social et renforcer la compétitivité de notre économie. Le plein emploi doit être l’obsession des politiques publiques. La répartition du travail n’est pas la réduction du travail, c’est la volonté de travailler davantage collectivement, de produire plus et mieux.

 

4- Sur l’environnement et les enjeux énergétiques

La priorité de la lutte contre le réchauffement climatique nous amène à aborder la question de la production d’énergie de façon rationnelle. Les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire doivent être combinées intelligemment compte tenu des limites des unes et des dangers de l’autre. Seul un opérateur public de l’énergie peut aujourd’hui assurer la sécurité de la production et de la distribution.

Concentrer nos efforts sur la décarbonisation de nos activités implique que la priorité soit mise sur la fermeture des huit centrales au fioul et au charbon - plutôt que celle de la centrale nucléaire de Fessenheim - et au maintien des barrages hydro-électriques dans le giron de l’opérateur public. Le développement de notre capacité en matière de nucléaire civil va de pair avec le maintien de la dissuasion nucléaire.

 

5- Sur l’école

Elle doit avoir pour mission principale d’instruire, de transmettre les connaissances et de former les futurs citoyens. L’apprentissage des savoirs et des savoir-faire implique de faire confiance aux professionnels de l’éducation que sont les professeurs, agents de l’émancipation sociale et de l’égalité réelle. Leurs traitements doivent être revalorisés.

Par ailleurs, afin que la mixité sociale soit une réalité, il convient de redessiner et affermir la carte scolaire, tout en soumettant l’école privée sous contrat à l’obligation d’accueil d’élèves boursiers.

Et, aussi, le retour à la semaine de 26h dans le primaire est une priorité absolue afin de renforcer l’enseignement du français pour se rapprocher de l’égalité des chances entre tous les enfants.

 

6- Sur la nation et la laïcité

Il y a aujourd’hui une offensive obscurantiste, certes minoritaire mais bien réelle. Les convictions religieuses ne sauraient faire reculer la République en matière d’égalité des femmes et des hommes.

La laïcité, définie par l’esprit de la loi de 1905, est notre atout le plus précieux. Elle doit être appliquée de façon sereine, sans faiblesse à l’égard des lobbyings, en refusant les accommodements plus ou moins raisonnables. Le moment est venu de mettre un terme au concordat Alsace-Moselle.

 

7- Sur l’unité de la République et l’aménagement du territoire

La France du monde rural et des petites villes de province fait aussi partie, avec les quartiers et banlieues des grandes métropoles, des territoires perdus de la République qui décrochent face au phénomène de métropolisation en subissant la désindustrialisation et la crise du monde agricole.

Il convient de mobiliser des moyens exceptionnels de l’État pour lancer une grande initiative en faveur de l’égalité territoriale combinant : services publics, police de proximité, carte médicale, télétravail et coworking en zone rurale, déconcentration de l’appareil d’État, investissements dans les infrastructures de transports et de télécommunication, ainsi que renationalisation des autoroutes.

Concernant l’organisation territoriale, un moratoire sur la décentralisation est nécessaire pour stabiliser les différents niveaux de compétences. Le maintien du département est essentiel pour l’équilibre et la solidarité territoriale. Il faut mettre un terme aux expérimentations hasardeuses et aux systèmes dérogatoires qui concurrencent et affaiblissent l’État. Le modèle français, depuis la Révolution, tient sa force du fait que la République est une et indivisible.

 

* Voir Présidentielle 2017 : le programme du candidat Bastien Faudot (MRC)

 

Cet article est le 2983ème sur le blog MRC 53 - le 212ème dans la catégorie MRC national

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016 à Malakoff (92), présentant son projet pour la France

Bastien Faudot, le 24 septembre 2016 à Malakoff (92), présentant son projet pour la France

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans MRC national
commenter cet article

commentaires

cecilia 07/04/2017 16:55

Bonjour
je viens pour intervenir et faire comprendre a toute personne ayant été déçue comme moi que rien est encore tard .Car quand on veut on peut , après un moment de déception avec mon ex qui est actuellement redevenu l’Élu de mon cœur j'ai du faire appelle a maître Kabirou qui a vraiment fait un miracle dans ma vie .Il m'a permis de retrouver la paix du cœur en faisant revenir l'homme que j'ai toujours aimer .Alors en guise de remerciement je voudrais lui rendre hommage et conseiller a toute personne ayant de problème a bien vouloir faire recours a ce homme car il est vraiment un envoyer de dieu pour résoudre tout genre de problème.voici son mail:maraboutkabirou@outlook.fr ou l'appelé directement sur:00229 98 74 96 07