Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 16:55

 

Il y aura des candidats MRC avec le soutien du PS aux législatives

 

Il y a un mois, Bastien Faudot, candidat MRC à l’élection présidentielle, annonçait le retrait de sa candidature. Voir Présidentielle : B Faudot se retire et prépare un accord avec B Hamon

 

Le 13 avril, dans un communiqué du Mouvement Républicain et Citoyen, le président Jean-Luc Laurent a confirmé que Le Mouvement Républicain et Citoyen apporte son soutien à Benoit Hamon.

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen apporte son soutien à Benoît Hamon, candidat du Parti Socialiste, de l’UDE, du PRG et d'EELV à l’élection présidentielle.
La gauche au pouvoir a trop souvent renoncé à son idéal
ces cinq dernières années, naviguant de Charybde en Scylla tant sur le plan européen que sur le plan social. L’extrême-droite progresse, nourrie par les renoncements politiques et un discours mâtinée de vernis républicain. Le camp libéral pousse toujours plus en avant ses pions en faveur des élites économiques.
Comment ne pas penser également aux soupçons qui pèsent sur certains candidats dont l’orgueil et la déconnexion les conduisent à renoncer à toute éthique politique, alors que les Français font face à une incertitude quant aux lendemains qui seront les nôtres et la crainte du déclassement pour les générations à venir ?
Le MRC ne se reconnaît entièrement dans aucun des programmes des candidats de gauche, mais le dialogue continu et les combats partagés ces dernières années à l'assemblée nationale avec Benoît Hamon nous conduisent à soutenir sa candidature.
Nous appelons les Français à déjouer et démentir les sondages.

 

Ce soutien officiel à Benoît Hamon est assorti d’un accord pour les élections législatives (dont les deux députés sortants, Christian Hutin dans le Nord et Jean-Luc Laurent dans le Val-de-Marne), ainsi que d’un accord financier portant sur la mandature.

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen avait pris la décision (Conseil national, 12 mars 2017) de rechercher un accord avec Benoît Hamon et le PS. Cela vient d’être confirmé par Jean-Luc Laurent et Bastien Faudot dans une lettre aux adhérents, le 12 avril. Extrait :

« Pendant un an, le Mouvement Républicain et Citoyen a mené campagne, à la rencontre des Français, dans les villes et dans les campagnes, pour faire entendre la voix de la gauche qui aime la France.
L’élection présidentielle apparaît de plus en plus décevante. Le grand débat n’a pas lieu en raison des affaires des uns, de la confusion entretenue par d’autres, des divisions de la gauche et de la crainte légitime qu’alimente la force acquise par le Front national depuis cinq ans. Dans ce contexte inédit, notre Mouvement, parce qu’il ne renonce pas à son idéal de transformation sociale, a fait le choix de soutenir la candidature de Benoît Hamon.
La gauche au pouvoir a trop souvent renoncé à son idéal ses cinq derniers années, naviguant de Charybde en Scylla tant sur le plan européen que sur le plan social. Aujourd’hui il est temps d'énoncer des bases saines et solides pour penser à l’avenir. C’est ce que notre candidat a fait durant cette campagne avec notre projet pour la France.
Le MRC, qui entend participer au débat sur la recomposition politique et contribuer demain à une reconstruction de la gauche, inscrit son action au-delà de la présidentielle. Tel est le sens de l’accord électoral conclu avec Benoît Hamon. Il est temps que la gauche renouvelle ses pratiques, ses visages et plus encore son projet politique pour parler enfin de l’avenir en posant la question centrale du travail et des mutations qu’il connaît déjà ; à travers une modernisation de la Vème République pour la rendre plus proche des Français ; par la nationalisation de l’euro et la remise en cause du TSCG.
Ce combat que nous menons depuis des années appelle notre implication pour faire vivre nos idées lors des législatives et au-delà
».

 

Benoît Hamon, le candidat issu de la primaire citoyenne organisée par le PS, est nettement devancé maintenant dans les sondages par Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise. Voir Présidentielle 2017 : résultat du dernier sondage, tout est possible.

Voir aussi ce qu’il en dit lors d’un entretien avec les journalistes de Libération (14 avril 2017) :

Benoît Hamon «Je refuse de m’accrocher au monde ancien, je me projette»

 

Des voix se sont élevées, au sein du MRC, pour contester la décision prise de s’accorder avec Benoît Hamon et le PS. Un accord avec Jean-Luc Mélenchon leur semblait plus compatible avec le programme de Bastien Faudot, notamment ce qui concerne les options de politique européenne et internationale. Il sera important, à l’avenir, de faire en sorte que les décisions d’alliances soient bien débattues dans les instances de délibération du MRC.

 

Cet article est le 2986ème sur le blog MRC 53 - le 215ème dans la catégorie MRC national

Jean-Luc Laurent et Bastien Faudot, le 12 décembre 2016, à Paris, devant l'entrée des bureaux du Parti socialiste

Jean-Luc Laurent et Bastien Faudot, le 12 décembre 2016, à Paris, devant l'entrée des bureaux du Parti socialiste

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans MRC national
commenter cet article

commentaires

dominique 17/04/2017 13:04

Avant tout, merci, Michel, pour ton implication et pour ton blog.
Ainsi le MRC a accroché son wagon à une locomotive qui est en train de dérailler. Ceci est une énorme erreur. Après le premier tour et le faible score de B. Hamon, qui reprendra les rênes du P « S » ? sans aucun doute, Valls et tous les traitres partis vers Macron.
Il faut également que le MRC a la mémoire courte alors que le P « S » ait refusé que le MRC participe à sa primaire.
En fait tout cela, pour sauver les deux sièges de députés et obtenir un peu d’argent. C’est lamentable. Les adhérents et sympathisants du MRC sont beaucoup plus proches de Mélenchon.
Le MRC vient de se faire hara-kiri.