Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 15:51

 

L’association intime entre la gauche et la République reste à faire

 

La Vème République gaullienne, née en 1958, modifiée en 1962, est - depuis cinq mois - chevauchée par un jeune président, bien peu républicain, plutôt tenté par le bonapartisme, manifestement pressé de faire glisser la souveraineté du peuple français vers une forme de pouvoir politique jupitérien qui serait post-démocratique, entrepreneurial et européen.

 

Emmanuel Macron a réussi un véritable exploit en s’emparant du pouvoir d’État avec une remarquable détermination. Qu’on s’en réjouisse ou non, cette année 2017 aura été celle de la clarification politique après plus de 30 ans de confusion programmatique entre droite et gauche au gouvernement, liées par leur engagement européen.


Voir, à ce sujet, le texte que j’ai proposé le 16 octobre à mes camarades du secrétariat national du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), et que je propose à tous les républicains de gauche, sous le titre « FAIRE VIVRE LA GAUCHE REPUBLICAINE AVEC UN PROJET POUR LA FRANCE ».


La première partie (description de la situation politique nationale) a été publiée le 16 octobre sur le blog du MRC 53 : Un texte de Michel Sorin a été retenu par le secrétariat national MRC

Voici la seconde partie, qui introduit la réflexion stratégique proposée aux républicains de gauche.

La question posée aux militants de la gauche républicaine que nous sommes - que ce soit au Mouvement Républicain et Citoyen ou dans d’autres formations politiques - est simple dans sa formulation :

Comment, sur quelles bases, fonder une stratégie

de conquête du pouvoir à moyen terme (cinq ou dix ans) ?

 

L’association entre la gauche et la République - laïque, démocratique et sociale – s’est limitée à de très courtes périodes de notre histoire nationale. Le projet de Jaurès reste à mettre en œuvre, avec conviction et méthode.

Mitterrand avait commencé le travail en 1981 mais il s’est vite détourné de l’objectif, se soumettant à la loi du néolibéralisme dès 1983 et s’en remettant à la virtualité européenne, comme substitut au socialisme, à l’opposé des idées de Jaurès, de la République et de la gauche.

Ce devait être une « parenthèse libérale ». En réalité, la gauche française s’est perdue, noyée dans le néolibéralisme européen. C’est pourtant elle, renouvelée, refondée sur des bases républicaines et populaires, qui pourra rassembler le peuple français autour d’un projet pour la France.

 

Comment créer les conditions de cette refondation ? Cela ne pourra se faire qu’en mettant sur pied un projet de redressement national, incluant à terme l’ensemble des forces représentatives du peuple français, notamment du monde du travail.

 

Dans l’immédiat, le mouvement de la gauche républicaine et citoyenne doit se régénérer en dialoguant avec les citoyens :

- Partir de l’analyse de la politique libérale et européenne de Macron, montrer en quoi elle ne peut résoudre les problèmes posés aux pays européens car elle est contraire au bon sens politique d’une vraie construction européenne.

- Ouvrir la perspective de maîtrise du destin du pays et introduire l’espoir pour les jeunes de peser par la politique sur l’avenir de la France et de l’Europe.

- Proposer un guide citoyen développant l’argumentation du mouvement.

- Organiser des rencontres locales citoyennes.

- Ces actions permettront de préparer les élections européennes de 2019.

 

C’est autour de la critique du projet libéral et européen de Macron que l’action militante des Républicains de gauche doit être conduite en priorité, en mettant en avant un projet de redressement économique et social du pays, avec un contenu républicain et citoyen reposant sur la laïcité.

 

Après les élections européennes de 2019, le moment sera venu de préparer le projet qui sera présenté aux Français lors des élections nationales de 2022. On y verra plus clair sur les possibilités de rapprochement avec d’autres composantes de la gauche. L’objectif sera de rendre souhaitable et possible une coalition de l’ensemble des formations de gauche.

 

Rappel (article du 21 avril 2017, avant le premier tour de l’élection présidentielle) :

La gauche aborde, dispersée, le premier tour de la présidentielle 2017

 

Cet article est le 3019ème sur le blog MRC 53 - le 160ème catégorie Gauche France

 

Michel Sorin, lors de la campagne des élections régionales en 2015

Michel Sorin, lors de la campagne des élections régionales en 2015

Partager cet article
Repost0

commentaires