Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 16:56

 

Face au néolibéralisme, construire une alternative populaire républicaine

 

Ce n’était pas une « marée populaire » - comme il avait été imprudemment avancé par certains - mais c’était un embryon de mouvement populaire organisé dans la perspective de constituer une alternative à la politique néolibérale du président de la République.

Au niveau national, une soixantaine d’organisations étaient parties prenantes des initiatives. En Mayenne, une dizaine. Voir (24 mai 2018) : Le MRC 53 s'est associé à la manifestation du 26 mai 2018 à Laval
A la suite d’un vote interne, la CGT avait accepté de prendre la responsabilité de l’organisation de ces manifestations, avec d’autres organisations syndicales (FSU et Solidaires), les partis politiques et associations étant invités à s’y joindre dans le respect des différences entre les uns et les autres.
En Mayenne, la participation populaire était canalisable... Le MRC était présent. Gérard Beillard a répondu aux questions du journaliste. Voir Ouest-France, 26 mai 2018 : Marée populaire. 300 manifestants anti-Macron à Laval

À l’appel des partis politiques, syndicats et associations de la Mayenne, tous bras dessus, bras dessous, trois cents personnes se sont mobilisées contre la politique du gouvernement, ce samedi 26 mai 2018. Puis ont défilé en centre-ville (...)

« Pour nous, cette grande première est un succès, un signe fort pour Laval et une lueur d’espoir pour l’avenir car les forces progressistes de gauche, partis, syndicats, collectifs, associations, qui pour certaines ne se parlaient plus, se sont toutes rapprochées dans des super-conditions de dialogue afin de construire ce mouvement , estime Jean-Marc Bédue, de la France insoumise.  Dans ce pays, il y a une opposition. L’idée de la mobilisation d’aujourd’hui est de la rendre visible. »

« Même si des gens ne manifestent pas, parce que ce n’est pas dans leurs habitudes, ils sont outrés, désabusés et ont peur » , selon Martine, Jean-Yves et Marie-Annick, de Génération. s Mayenne, qui défilent côte à côte. Il y avait « de la colère » et du « ras-le-bol »dans la bouche de Gérard, 64 ans, un autocollant CGT collé sur la poitrine, rencontré place du 11-Novembre, lieu de rassemblement.

Pourquoi ce Berthevinois militant MRC (Mouvement républicain et citoyen) qui touche une retraite de 1 200 € par mois est-il là ? « Parce qu’on a peur ! Tout ce qu’on a acquis après la guerre est en train de disparaître. La privatisation à tout va, ça suffit ! S’attaquer aux services publics, ça suffit ! Moi, je suis pour une Europe de marché, mais régulée, et je réclame des salaires décents pour tous. »

Cet article est le 3071 ème sur le blog MRC 53 - le 167ème catégorie Gauche France

La tête du cortège à l'entrée du Pont de l'Europe à Laval (Mayenne) lors de la manifestation populaire du 26 mai 2018.

La tête du cortège à l'entrée du Pont de l'Europe à Laval (Mayenne) lors de la manifestation populaire du 26 mai 2018.

Partager cet article
Repost0

commentaires