Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

8 juin 2018 5 08 /06 /juin /2018 22:12

 

Le prochain congrès, début décembre, sera nécessairement innovant

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen a commencé sa mue depuis un an. Elle s’achèvera en décembre 2018 avec son congrès. Voir ces deux articles concernant la rencontre qui aura lieu le 9 juin au Sénat, organisée sous le label de la gauche républicaine, anti-libérale et écologique, par trois composantes : le MRC, République et Socialisme, et l’Union et l’Espoir (l’une des sensibilités du PS). Avec le chapeau « gauche année zéro ».

- (31 mai 2018) : Le MRC est engagé dans une démarche de refondation de la gauche

- (5 juin 2018) : Le MRC partie prenante de la rencontre-débat du 9 juin 2018 au Sénat


 

Le congrès 2015 avait été marqué par la décision de son dirigeant historique Jean-Pierre Chevènement de quitter le Mouvement qu’il avait fondé en 2003. Ce départ était lié à un désaccord stratégique avec Jean-Luc Laurent, qui lui avait succédé à la présidence en 2010, celui-ci voulant ancrer le MRC à gauche, ce qu’il était de fait par son vécu historique. Le président d’honneur restait fidèle à sa stratégie de l’élection présidentielle en 2002, qui visait d’abord à unifier les républicains des deux rives.

Le congrès avait accordé une forte majorité (80%) à Jean-Luc Laurent face à Claude Nicolet lors du vote des délégués pour l’élection du président du Mouvement. Ce clivage s’est maintenu ces trois dernières années. La perspective d’un nouveau congrès, qui se déroulera à la fin de l’année, devrait renouveler le débat interne.

L’initiative de la rencontre du 9 juin a été approuvée très nettement par le Bureau du MRC, réuni le 25 mai. Avec la mention que cette initiative n’en excluait pas d’autres.

Le Conseil national du 10 juin va se saisir de ce débat. Il importe qu’il aille au fond des problèmes dans la clarté et le respect des diverses positions en présence. Le MRC doit débattre avec la volonté de se rassembler à l’issue des confrontations d’idées et d’orientations. C’est la condition de son efficacité future, pour ne pas parler de son existence même.
 

Cet article est le 3077 ème sur le blog MRC 53 - le 232ème dans la catégorie MRC national

Christian Hutin, député du Nord (Dunkerque), représente le MRC à l'Assemblée nationale depuis 2007.

Christian Hutin, député du Nord (Dunkerque), représente le MRC à l'Assemblée nationale depuis 2007.

Partager cet article
Repost0

commentaires