Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

19 juillet 2018 4 19 /07 /juillet /2018 21:05

 

« Nos causes communes » avec la gauche républicaine

 

Après une rencontre-débat au Sénat, le 9 juin 2018, organisée avec « République et Socialisme » et « L’Union et l’Espoir » (Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann) - voir Appel du 9 juin pour commencer à rassembler la gauche républicaine - le Mouvement Républicain et Citoyen récidive en coorganisant une université de rentrée à Marseille les 7-8-9 septembre.

Voir UNIVERSITÉS DE RENTRÉE 7-8-9 Septembre 2018 à Marseille

L'élection de 2017 a eu pour effet de réaliser la fusion des libéraux de droite et de gauche ce qui a abouti à la fin du cycle d’Epinay. Il est devenu indispensable pour la gauche républicaine de réfléchir de façon ouverte pour produire des idées, provoquer le débat et contribuer au rassemblement de toutes les forces de progrès qui entendent faire vivre la souveraineté populaire, valoriser le travail et ceux qui travaillent, agir pour un nouveau modèle de développement et défendre une République émancipatrice débarrassée de ses complexes. 
C’est dans cette perspective que le Mouvement Républicain et Citoyen a coorganisé le 9 juin dernier une rencontre-débat "Gauche, année 0"  avec L'union et l'Espoir de Emmanuel MAUREL et Marie-Noëlle LIENEMANN, et République et Socialisme. Forts du succès et de l'intérêt suscités par cette initiative, nous avons décidé de mettre en place une plateforme "Nos Causes Communes" et d'organiser ensemble des universités de rentrée les vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 septembre 2018 au Parc des expositions Marseille-Chanot au Prado.

Il s’agira d’un week-end porté sur la réflexion concrète à propos de sujets majeurs tels que la question du travail, la souveraineté populaire ou l’impact du capitalisme sur nos ressources naturelles. 
Vous pouvez dès maintenant vous inscrire à ces universités ici

 

Egalement sur le site du MRC, voir "Résister à Donald Trump" : lettre ouverte à Emmanuel Macron

Lettre ouverte à Emmanuel Macron, le 13 juillet 2018

Extrait. La France ne peut renoncer à défendre une vision multilatérale de l’avenir du Monde. Elle doit mettre toute son énergie à résister à l’œuvre destructrice de Trump, à entraîner ses partenaires européens et bien d’autres sur cette voie. Elle ne peut se dérober à cette responsabilité et renoncer à sa place singulière dans le concert des Nations.

Elle ne peut perdre son indépendance diplomatique et politique qui plus est dans une partie du monde, le Moyen-Orient, où notre présence a été constante. A cet égard, les déclarations de M. Le Maire, courbant l’échine sous l’injure, sont inacceptables et devraient être désavouées.  
Le problème est bien plus grave qu’une simple blessure d’orgueil. Ne rien faire, c’est laisser penser que la troïka formée par l’extrême droite américaine, la droite israélienne et la monarchie saoudienne peut désormais décider de l’avenir de la région. Cela reviendrait à donner à leurs leaders un blanc-seing pour la guerre et ouvrir la voie à de nouvelles et terrifiantes déstabilisations qui ne nous épargneraient pas. 
La France doit donc changer d’attitude, parler d’une voix forte et agir en conséquence pour rallier tous ceux qui, dans le monde, souhaitent un équilibre plus juste et plus sûr. C’est ce que nous vous demandons. Alignée, la France n’est plus la France : elle perd la maîtrise de son destin.  
« Notre cher et vieux pays » ne peut trahir aujourd’hui l’héritage de générations ayant combattu pour la lui assurer. Il ne peut d’avantage renoncer au rôle particulier que lui confère son histoire, son statut international, et les valeurs qu’il incarne.

Bastien Faudot, porte-parole du MRC, conseiller départemental du Territoire de Belfort,  
Christian Hutin, député MRC du Nord, 
Emmanuel Maurel, député européen PS, 
Jean-Luc Laurent, président du MRC, ancien député-maire du Kremlin-Bicêtre, 
Marie-Noëlle Lienemann, vice-présidente PS du Sénat, 
Angèle Préville, sénatrice PS du Lot, 
Sabine Van Heghe, sénatrice MRC du Pas de Calais.
 

 

Cet article est le 3081 ème sur le blog MRC 53 - le 233ème dans la catégorie MRC national

Bastien Faudot, le 9 juin 2018, dans une salle du Sénat, s'exprimant au nom du MRC lors de la rencontre "Gauche, année zéro"

Bastien Faudot, le 9 juin 2018, dans une salle du Sénat, s'exprimant au nom du MRC lors de la rencontre "Gauche, année zéro"

Partager cet article
Repost0

commentaires