Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 21:55

 

Le congrès vient à point pour que le débat s’engage avec les adhérents

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen est tranquille en apparence mais il a une vie intérieure qui commence à s’agiter au moment où est lancé son congrès 2018, qui aura lieu à Paris les 1er et 2 décembre. Le précédent congrès date de juin 2015. Un moment difficile puisqu’il avait acté le départ du fondateur, l’illustre homme d’État, Jean-Pierre Chevènement.

L’élection présidentielle 2017, après avoir vu Bastien Faudot s’engager dans une démarche de pré-candidature, s’est achevée sur une déception : les parrainages d’élus locaux étaient nettement insuffisants pour pouvoir faire campagne. Le retour vers le soutien du candidat PS était une décision subie. Le MRC n’en sortait pas indemne.

Depuis une année, les dirigeants sont en discussion avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann afin de préparer une initiative commune. C’était connu à l’intérieur de la structure mais le projet n’avait pas été soumis aux adhérents. Le congrès, qui aurait dû avoir lieu au second semestre 2017, fut repoussé d’un an, afin de laisser le temps aux dirigeants de l’aile gauche du PS de préparer leur départ de ce parti, ce qui fut fait début octobre.
 

Tout s’enchaîne ensuite, avec l’annonce de la création d’une nouvelle formation politique, d’un commun accord avec les dirigeants du MRC. Voir Le Monde, 19 octobre 2018 : Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann lancent « Après ».

Jean-Luc Laurent, Catherine Coutard et Bastien Faudot avaient le feu vert du MRC. Voir Le Conseil national du MRC donne son aval aux projets de la direction.
 

Toutefois, ils vont devoir vérifier l’accord supposé des adhérents dans le cadre du congrès dont les débats vont s’échelonner jusqu’au rendez-vous des 1er et 2 décembre.

La motion de la direction sortante autour de Jean-Luc Laurent va trouver en face d’elle la motion du député Christian Hutin et, peut-être, celle de deux responsables régionaux, Michel Sorin et Serge Maupouet - si celle-ci peut compter sur un minimum de dix signataires parmi les 65 membres titulaires du Conseil national.
 

Rappel :

- (7 octobre) : Congrès MRC 2018 : une contribution Sorin-Maupouet est proposée

- (13 octobre) : Projet de motion Sorin-Maupouet au prochain congrès MRC 2018

- (15 octobre) : Conseil national MRC 14 octobre 2018 : l'intervention de Michel Sorin

17 octobre) : Congrès 2018 : la motion Sorin-Maupouet pour la refondation du MRC
 

Cet article est le 3103 ème sur le blog MRC 53 - le 240ème dans la catégorie MRC national

Coralie Delaume, le 9 septembre, à Marseille, lors du débat sur la souveraineté populaire face au marché, a fait une intervention remarquée sur l'Europe.

Coralie Delaume, le 9 septembre, à Marseille, lors du débat sur la souveraineté populaire face au marché, a fait une intervention remarquée sur l'Europe.

Partager cet article
Repost0

commentaires