Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

15 mai 2019 3 15 /05 /mai /2019 22:45

 

Rassembler les citoyens de gauche lors des prochaines élections

 

La Gauche Républicaine et Socialiste s'organise dans les départements. En Mayenne, ses animateurs ont rencontré la presse le 9 mai. Voir :

- La Gauche Républicaine et Socialiste existe désormais en Mayenne

- La Gauche Républicaine et Socialiste en Mayenne est dans la presse

Le quotidien Ouest-France s'en est fait l'écho dans son édition du 14 mai, dans un article en page Pays de la Loire / Mayenne signé Alan LE BLOA et intitulé "Un nouveau parti voit le jour".

Un nouveau parti voit le jour

Il est né de la fusion d'une aile du Parti socialiste mayennais et du Mouvement républicain et citoyen.

La Gauche républicaine et socialiste (GRS) est un jeune parti fondé le 3 février. Emmené par le député européen Emmanuel Maurel, il rassemble une aile gauche du Parti socialiste (PS) et du Mouvement républicain et citoyen (MRC).

En Mayenne, l'ancien maire de Saint-Berthevin, Michel Sorin, par ailleurs ancien secrétaire départemental du MRC, en est la cheville ouvrière. Deux militants du PS sont à ses côtés : Guillaume Agostino et Steve Rattier qui était, jusqu'en 2018, secrétaire de la section de Laval.

"L'objectif est de constituer une nouvelle force à gauche", résume Michel Sorin. Il évoque "Hollande" et "la gauche irréconciliable" lorsque le Président nomme "Manuel Valls Premier ministre. La mort de la gauche".

Le parti revendique la création d'un "nouveau front populaire" et la mise en place d'une "Europe des peuples". François Mitterrand a, dit-il, "introduit l'Europe libérale qui transforme notre pays, en contradiction avec les idéaux de gauche".

Profitant de l'éclatement du PS, la Gauche républicaine et socialiste veut rassembler, des écologistes aux insoumis.

Une alliance avec La France Insoumise est scellée dans le cadre des Européennes. C'est aussi dans les Municipales, en 2020, que se projette localement le parti. Avec l'ambition par exemple de constituer une liste d'union à Laval. "Jean-Luc Mélenchon, avec ses 19,58 % au premier tour de la Présidentielle 2017, a été un excellent candidat de gauche", justifie-t-il.

Evoquant Saint-Berthevin, Michel Sorin annonce la relance de son association Réseau CiViQ pour associer les citoyens "d'une municipalité" qui les considérerait, selon lui, comme des "clients de l'entreprise municipale".

Ce nouveau parti a pour dirigeants nationaux Emmanuel Maurel, Marie-Noëlle Lienemann qui ont quitté le Parti socialiste en octobre 2018 et, pour le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) Bastien Faudot et Jean-Luc Laurent. Michel Sorin est membre du Collectif d'animation national, en charge du secteur "Agriculture et alimentation".
 

Cet article est le 3129 ème sur le blog MRC 53 - le 14ème, catégorie Partis de gauche 53 rencontres

Guillaume Agostino, Michel Sorin et Steve Rattier (de gauche à droite), le 9 mai 2019 à Laval après la réunion avec la presse départementale (photo Leglob-journal)

Guillaume Agostino, Michel Sorin et Steve Rattier (de gauche à droite), le 9 mai 2019 à Laval après la réunion avec la presse départementale (photo Leglob-journal)

Partager cet article
Repost0

commentaires