Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 21:30


Une mise en perspective du combat historique de la gauche

Sur son blog http://christinetasin.over-blog.fr le 10 septembre, Christine Tasin a présenté ses réflexions concernant l'intervention de Jean-Pierre Chevènement, la veille, en clôture de l'université d'été du MRC à Dunkerque. J'y ai répondu sous forme de commentaires sur son blog. En voici l'essentiel.

"Pour ma part, je n'ai pas perçu l'intention de faire du MRC une composante (un courant) du PS. L'avenir est ouvert. Le MRC veut contribuer à refonder la gauche sur des bases républicaines. Il appelle à des assises de la gauche pour aller dans ce sens. Mais que va faire le PS ? 
A mon avis, ce sont les évènements (Sarkozy et l'échec de sa politique, à cause de ses contradictions, notamment avec l'Europe, qui provoquera une division de la droite) qui influeront sur les décisions du PS. 

C'est en situation de crise nationale que Chevènement aura un rôle majeur à jouer. Cela peut survenir plus tôt qu'on ne le pense. 
Et il pourrait être l'homme de la situation, une sorte de mi-de Gaulle, mi-Mitterrand, seul capable de rassembler la nation française autour d'un projet de renouveau économique et social, culturel et démocratique, de la République dans le cadre d'une Europe à réorienter. 

J'en déduis que nous devons redoubler d'énergie et d'initiative pour faire vivre la gauche républicaine et sociale sur le terrain, car ce sera la composante décisive de la gauche demain.

La démarche proposée par Chevènement n'est pas de mettre d'accord toute la gauche sur une orientation politique abstraite. C'est d'amener le PS et la gauche à débattre autour d'un projet stratégique alternatif aux politiques néolibérales, qui tienne compte des réalités du monde capitaliste tel qu'il est, et qui soit sur des bases républicaines. 

Cela conduira les partis de gauche à se situer par rapport à ce projet et à choisir d'y aller ou pas, l'objectif étant le plus large rassemblement et l'adhésion des classes populaires au sens large (y compris les couches intermédiaires et supérieures attachées à la justice sociale et au développement économique du pays".

Partager cet article
Repost0

commentaires