Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 18:39

Mieux s’informer avant de définir les responsabilités

 

Le réquisitoire du juge Bruguière en 2006, qui fit porter la responsabilité du génocide des Tutsis au Rwanda sur le président actuel rwandais Paul Kagame, a donné lieu à une réplique : le rapport de la « commission nationale indépendante chargée de rassembler les preuves montrant l’implication de l’Etat français dans le génocide perpétré au Rwanda en 1994 ».

 

J’ai évoqué ce rapport (Génocide des Tutsis au Rwanda : la France visée par un rapport - 7 août 2008) sur ce blog et j’ai pu vérifier l’importance des clivages existants sur cette question. Chacun reconnaît le travail positif effectué en 1998 par la commission d’enquête parlementaire, présidée par Paul Quilès, alors président de la commission de la Défense à l’Assemblée nationale. Celui-ci en parle sur son blog (Rwanda: un rapport à charge - 7 août 2008, puis Rapport rwandais : pas sérieux ?  14 août).

Il renvoie à son intervention le 20 octobre 2007 au Sénat (cliquer ici).

Lien utile : http://www.assemblee-nationale.fr/dossiers/rwanda/rapport.asp 

 

J’ai relevé deux articles, l’un dans Le Monde, l’autre dans Libération, en faveur d’une prise en considération, sérieusement, du rapport rwandais :

 

- 11 août Un rapport rwandais à prendre au sérieux, par Jean-François Dupaquier

 

- 13 août France-Rwanda: œil pour œil (auteur : voir Patrick de Saint-Exupéry - Wikipédia).

 

Marianne, par contre, a publié des articles qui réfutent les allégations des auteurs de ce rapport, notamment :

- 10 août  Rwanda : qui est vraiment Kagame ?

La source des problèmes du Rwanda et du Burundi semble être la distinction qui a été faite entre hutu et tutsi, par l’administration belge lors de la colonisation.

 

Voir l’article paru sur ce blog, le 5 janvier 2008 sous le titre Génocide des tutsis en 1994 au Rwanda : Bernard Patureau milite pour le devoir de Mémoire et l’extrait suivant :

 

« 1934-1935 : le peuple rwandais fut soumis à un « recensement » unique en son genre. Il s'agissait plutôt d'un « échantillonnage », effectué au niveau des sous-chefferies, qui porta sur les hommes adultes et valides. Au cours de ce recensement, l'administration imposa comme critère d'appartenance à un groupe dit « ethnique » TUTSI le fait de posséder au moins dix têtes de bétail bovin. Le reste de la population fut assimilé à des groupes « ethniques » HUTU ou des TWA selon les professions. Le livret d'identité portant la mention du «groupe ethnique» de chaque citoyen fut introduit au Rwanda à cette époque. Ceci eut pour conséquence immédiate de figer chaque citoyen rwandais dans tel ou tel groupe ethnique HUTU, TUTSI ou TWA, contrairement à la réalité sociologique du pays ».

 

Le peuple ne faisait pas la distinction entre hutu et tutsi. Ce sont les élites, notamment intellectuelles, liées au pouvoir qui propageaient le sentiment de haine anti-tutsi, principalement dans les périodes de prise de pouvoir d’Etat ou de menace (groupes armés se constituant dans les pays voisins, ce qui fut le cas en 1990). Voir, sur ce point Assises rwanda 2001 Temoin de contexte: Claudine VIDAL ...). Claudine Vidal a été citée par Paul Quilès lors de son intervention au Sénat en 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Afrique
commenter cet article

commentaires