Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 20:16

 

Pétition contre la privatisation de la Poste

 

Les réunions se suivent avec entrain. Après celle du 2 juillet dernier (voir Les partis de gauche : leurs priorités pour la présidence française UE), le comité de liaison de la gauche n’a pas manqué, aujourd’hui, de prendre position sur la privatisation de la Poste.

 Hier, les organisations syndicales (CGT, SUD, CFDT, FO, CFTC, CGC) ont appelé ensemble (ce qui est rarissime) les salariés de La Poste à des grèves et manifestations le 23 septembre 2008, afin de mettre en échec le projet de modification du statut et d’ouverture du capital, voulu par le président de La Poste, avec l’appui du gouvernement.

Il me semble que nous tenons là l’opportunité de mettre en échec le pouvoir dans sa volonté de privatiser les services publics. C’est toute la France qui doit faire comprendre à ses représentants élus qu’ils doivent trouver d’autres solutions pour organiser le service postal.

Je reviendrai sur le contenu du projet et les réactions qu’il provoque. Dans l’immédiat, je me limite aux positions adoptées par les partis de gauche (dépêche AFP, 3 septembre).

Pétition commune PS, PCF, MRC, PRG contre la privatisation de la Poste

 

Les leaders des partis de la gauche François Hollande (PS), Marie-George Buffet (PCF), Jean-Pierre Chevènement (MRC) et Jean-Michel Baylet (PRG) ont décidé mercredi de lancer une pétition commune contre la privatisation de la Poste.

La rencontre a eu lieu au siège du PS, dans le cadre du "Comité de liaison de la gauche", en l'absence des Verts qui préféraient un "débat de fond".

François Hollande, premier secrétaire du PS, veut néanmoins "que les Verts soient pleinement associés aux décisions".

"Nous avons décidé trois choses, a-t-il résumé : réunion chaque mois à rythme régulier, avec réunion préparatoire; préparation d'un Forum, en octobre, avec pour thème "l'alternative politique dans la nouvelle phase de la mondialisation" et un sur le "progrès". Par ailleurs, sortira en fin de semaine "une pétition commune contre la privatisation de la Poste, sur le projet de loi tel qu'il nous est présenté", en liaison avec les syndicats et collectifs.

"Il faut qu'on lève des millions de signatures par rapport à un mauvais projet qui aboutirait à retirer la présence des services publics sur le territoire", assure le député de Corrèze.

Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF, s'est en outre réjouie que "beaucoup de responsables de gauche vont se retrouver à la Fête de L'Humanité la semaine prochaine".

Pour Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de Gauche (PRG) qui avait voté en juillet la réforme de la Constitution, à la différence de la gauche, "nous sommes des partis différents" mais "les uns, les autres respectueux des positions de chacun". "La question est de montrer que nous sommes tous réunis pour une véritable alternative au pouvoir actuel", a-t-il dit.

Pour Jean-Pierre Chevènement, cette réunion a été "cordiale et constructive", notamment sur la "dangereuse privatisation" de la Poste.

Sur le RSA, également abordé, "nous sommes avec les radicaux de gauche relativement ouverts, plutôt pour un vote positif, pour une mesure qui va quand même dans le bon sens. Le PS a une position réservée", a observé M. Chevènement.

Partager cet article
Repost0

commentaires