Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 18:29

 

Les maires et les citoyens en faveur du statut public

 

Le projet de la direction de La Poste, soutenu par le gouvernement, est maintenu, malgré les conditions économiques défavorables (voir l’article de Anne Michel, paru dans Le Monde, le 22 novembre Sur fond de manifestations, La Poste voit s'éloigner la perspective d'une mise en Bourse).

 

Samedi 22 novembre, en Mayenne, comme partout en France, ont eu lieu des manifestations contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal.

 

En Mayenne, le collectif mayennais pour la défense du service public postal (defendons.la.poste.53@voila.fr) était présent, de 10h30 à 12h devant de nombreux bureaux de poste, distribuant le tract « Ensemble, disons NON à la privatisation de La Poste » et proposant la signature de la pétition nationale "Appel pour la Poste".

 

Etant présent devant le bureau de poste de Saint-Berthevin, avec Gérard Beillard, aux côtés de René Lequiller et Joseph Couasnon, militants CGT, je puis témoigner du soutien massif apporté par les citoyens à notre démarche.

 

L’après-midi, à 15h, le collectif avait appelé au rassemblement, place du jet d’eau à Laval.

 

Rappel : la question de l’ouverture du capital de La Poste a fait l’objet de plusieurs articles sur ce blog :

 

MRC : la mobilisation populaire face à la privatisation de La Poste - 2 octobre 2008

 

Privatisation de La Poste : la droite hésite mais maintient le cap - 2 novembre 2008

 

Comme nous l’avions fait en Mayenne le 18 octobre dernier, lors de l’assemblée générale des maires et adjoints de la Mayenne, devant l’entrée de la salle polyvalente de Laval (voir Défense du service public postal, un collectif s'adresse aux maires 53 - 16 octobre 2008), le comité national était présent le 26 novembre, à Paris, lors du congrès des maires.

 

Voici le communiqué publié à cette occasion, hier 26 novembre, par le Comité National de mobilisation contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal.

 

Le Comité National alerte les maires

 

Le comité national de mobilisation contre la privatisation de La Poste, qui regroupe plus de 50 organisations syndicales, politiques et associatives, a organisé ce matin une distribution de tracts devant le congrès des maires. Les 5 000 tracts distribués ont permis d’alerter les maires sur les dangers d’une privatisation de La Poste et de démasquer la communication de La Poste et du gouvernement.

 

En effet, si, côté cour, ces derniers affirment que les missions de service public seront assurées en cas de changement de statut, côté jardin, les projets les plus régressifs fleurissent sur cette question.

 

La direction générale des entreprises (service de Bercy) présente dans une étude concernant le coût du service universel un étrange schéma où la distribution du courrier n’est plus assurée que 3 jours par semaine en zone rurale et 5 jours par semaine en zone urbaine. Certes, il ne s’agit pas (encore ?) d’une décision, mais que le gouvernement évoque ces possibilités représente déjà en soi une lourde menace et démontre combien le maintien et l’amélioration du service public sont bien éloignés des préoccupations de nos gouvernants.

 

Un projet de la direction de La Poste expose clairement la généralisation des CIDEX (distribution regroupée dans des batteries de boîtes aux lettres à l’entrée des villages ou de lotissements, par exemple). Selon ce projet, ce type de distribution qui ne représente qu’1 % du total de la distribution devrait atteindre 37 % dans 10 ans. Ce serait la fin, pour beaucoup, du contact quotidien avec le facteur, pourtant un élément essentiel du lien social.

 

La direction de l’Enseigne (nouvelle appellation du réseau des bureaux de poste) affirme que 3000 bureaux (près de 30 % des bureaux existants), qui ont moins de 18 heures d’ouverture hebdomadaire devraient être transformés en agences postales communales ou hébergés chez un commerçant avant fin 2010.

 

Le Livret A est l’instrument principal de lutte contre l’exclusion bancaire. Or, les dirigeants de La Poste rappellent que si La Banque Postale a l’obligation d’ouvrir un Livret A à toute personne qui en fait la demande, rien ne l’oblige à effectuer ce type d’opération dans l’ensemble des bureaux. Une réduction du nombre de bureaux permettant l’ouverture d’un Livret A représenterait un recul de l’accessibilité bancaire et des difficultés supplémentaires pour des usagers déjà en difficulté.

 

Ces attaques directes contre le service public ont été formulées très récemment, c’est-à-dire dans le contexte, pour la direction de La Poste et de sa tutelle (Bercy), d’une ouverture du capital. C’est la preuve formelle qu’un changement de statut ne garantit en rien le maintien de service public, au contraire.

 

Ces éléments encouragent les organisations regroupées au sein du comité national à se mobiliser contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal.

 

 

Cet article est le 14ème sur ce blog dans la catégorie Services publics.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Services publics
commenter cet article

commentaires

SORIN Michel 27/11/2008 21:33

Bonjour et merci, Julien, de ce commentaire. Je partage ton avis sur la capacité citoyenne de mobilisation pour la défense du service public postal en France. C'est ce qui fait hésiter le gouvernement.
Mais il ne faut pas oublier les directives européennes qui poussent à la libéralisation totale du service public. Ce sont ces politiques libérales qu'il faut remettre en cause à l'occasion des prochaines élections européennes, notamment, en liant les deux niveaux, national et européen.
A bientôt. Bon courage pour continuer ton blog.

MRC49 27/11/2008 20:49

Bonjour Michel,
En Maine-et-Loire aussi la pétition a eu du succès. Ce fut un plaisir de rencontrer autant de citoyens conscients de l'importance de l'enjeu que représente la privatisation de La Poste. On voit bien que la défense des services publics est un sujet mobilisateur.
Bonne soirée
Julien Ricaud (www.mrc49.com)