Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs, qui n'est plus membre du MRC depuis 2015. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En 2022, le MRC est devenu membre de la Fédération de la Gauche Républicaine avec quatre autres organisations politiques.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 21:37

 

Une situation complexe par l’histoire et la géographie

 

Ce petit territoire de l’Océan indien, mais situé entre Madagascar et le Mozambique, faisait partie des îles comoriennes (la Grande Comore, Anjouan, Moheli et Mayotte) jusqu’en 1974. A cette date, le référendum d’autodétermination organisé dans l’archipel, sous la présidence de Giscard d’Estaing, donne un résultat baroque : Mayotte opte pour la France et les trois autres îles pour l’indépendance.

 

On apprend beaucoup en lisant l’article paru le 29 mars sur le site Rue89, sous la plume avisée de Pierre Haski (cliquer sur le titre).

 

Pourquoi faire de Mayotte le 101e département français ?

 

Voici la 3ème partie, qui vient après les deux précédentes, intitulées : le poids de l’histoire et le fossé avec les autres îles des Comores.

 

La départementalisation, solution miracle ?

Pourquoi cette départementalisation de Mayotte ? Pour tenir une promesse faite aux Mahorais, répond le gouvernement. Et, de fait, on voit bien que l'ensemble des acteurs politiques de l'île y sont favorables, pour des raisons évidentes : entre la misère et l'incohérence politique des Comores, et la prospérité relative et les institutions républicaines, il n'y a pas photo.

Mais comment gérer les conséquences de cette décision ?

Elle coule dans le bronze le choix contesté de 1975 de séparer l'archipel des Comores, et accentue le décalage régional entre les départements français de La Réunion et de Mayotte, et une région qui se débat dans d'inextricables problèmes de développement et de stabilité politique, comme viennent de le montrer les derniers développements à Madagascar.

Rendre Mayotte aux Comores serait arbitraire et antidémocratique

Aucun homme politique, Mahorais ou métropolitain, n'a de réponse à cette question. Tous savent pourtant qu'elle ne disparaîtra pas comme par enchantement vu le décalage croissant qui va découler de la départementalisation, conduisant à d'inévitables drames et à des politiques de contrôle de moins en moins humaines.

L'alternative, qui serait de « rendre » Mayotte aux Comores contre la volonté des Mahorais serait tout aussi arbitraire et antidémocratique.

Le piège créé par Giscard en 1974 se referme aujourd'hui. Seule une politique régionale cohérente, qui permettrait de codévelopper la région en harmonie et pas en érigeant des murs de Berlin impossibles en haute mer, serait de nature à éviter les tragédies qui s'annoncent. Mais elle n'est pas sur la table, pas même réaliste en l'état.

Au coeur de la crise économique et sociale, il est clair que l'enjeu est minime vu de métropole. On a cependant bien vu récemment avec la Guadeloupe que les « confettis de l'empire », pour reprendre la formule de Jean-Claude Guillebaud, savent se rappeler au bon souvenir de leurs « maîtres » de temps en temps...

En attendant, en l'absence de vrai débat, comme le soulignait Jean-Louis Le Moing, membre d'une mission du PCF revenue très critique d'un voyage à Mayotte : « Les Français vont découvrir que la France s'agrandit lors du JT de 20 heures »... Le sens de l'histoire, décidément, ne sait plus où il en est.

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

 

Départementalisation de Mayotte : les frontières coloniales renforcées ?

Mayotte : les relents néocolonialistes de la départementalisation

La presse de l'Océan indien se déchaîne sur le sort de Mayotte

A Mayotte, dérapages face aux "sans-papiers" comoriens

Tous les articles de Rue89 sur Mayotte

 

 

Pour compléter ces informations :

 

-          L’article de Jérôme Manouchian, paru ce 31 mars (ReSPUBLICA) : 

Mayotte a voté à oui 95,2 % pour devenir le 5ème DOM et le 101ème département français.

C'est un enjeu important pour un territoire qui a un PIB 3 fois inférieur à l'Ile de la réunion, mais 9 fois supérieur au reste des Comores. Ces derniers s'enfoncent dans la misère et la pauvreté en ayant suivi les indépendantistes qui n'ont aucun plan d'avenir en dehors de l'indépendance et de l'obscurantisme.

C'est une bonne nouvelle pour Mayotte qui va leur faire bénéficier de la solidarité nationale. Mais pourquoi avoir prévu un délai de 20 ans pour faire les rattrapages institutionnels et sociaux? Dommage! Tout ce qui peut contribuer à développer les territoires du Sud par des décisions démocratiques est bon à prendre.

Il est à noter également que la départementalisation évitera la mise en place de dispositifs anti-républicains comme la remise en cause du droit du sol pour Mayotte souhaitée par François Baroin, ministre français de l’Outre-mer, en 2005.

 

-          Les articles de Christine Tasin, parus le 29 et le 30 mars, sur son blog :

 

Mayotte 101° département français ? Avec un texte de Gérard Couvert Mayotte, un revers de l’Histoire ?

C'est quoi être Français pour un Mahorais ?



Cet article est le 21ème paru sur ce blog dans la catégorie République Parlement
.

Partager cet article
Repost0

commentaires