Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 21:07

La PAC est nécessaire pour la sécurité alimentaire

 

Lors de son Assemblée Générale, le 12 mars 2009, la Confédération Paysanne de la Mayenne avait invité Lucien Bourgeois*, conseiller du président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), en lui demandant de parler de la crise et des politiques agricoles.

 

Lucien m’ayant transmis la présentation de son exposé, sachant que je pourrais en faire un bon usage**, voici ce texte qui a servi de base à sa présentation orale le 12 mars, dans la salle de la MSA à Laval.

 

Les politiques agricoles et la crise économique

 

Une crise systémique qui oblige à revoir les règles du jeu

 

Les explications faciles de la crise agricole

  1. Le blé augmente comme les autres matières premières industrielles et le pétrole
  2. La cause est la démographie mondiale, la météo défavorable et des achats chinois
  3. Il y a un risque de pénurie alimentaire
  4. Il faut libéraliser les échanges pour  augmenter la production par tous les moyens et dans tous les pays où c’est possible

- Le prix du blé a baissé de 50% depuis la fin Mars 2008

- Le prix du beurre n’a jamais été aussi bas depuis trois ans

 

Ni la météo, ni la Chine  mais la peur de manquer de pétrole et l’imprévoyance

  1. Les récoltes mondiales de 2007 et de 2008 sont des records historiques
  2. Les importations chinoises de céréales ont baissé
  3. Les stocks ont baissé pendant 7 ans
  4. Les USA ont affecté 60 millions de tonnes de maïs à la production d’éthanol
  5. La production agricole actuelle est très dépendante du pétrole  

L’agroalimentaire UE : un secteur essentiel

 

- Même dans l’UE à 25, la France assure plus de 20 % de la production

- Les produits agroalimentaires : moins de 9 % des échanges mondiaux

- L’UE fait désormais presque jeu égal avec les USA sur l’agroalimentaire

- Les USA ont des échanges agroalimentaires négatifs avec l’UE

- Les échanges agroalimentaires portent de plus en plus sur les produits transformés

 

La Chine et l’Inde ont pris les problèmes agricoles très au sérieux

          Heureusement pour la paix dans le monde, les deux pays les plus peuplés de la terre ont mis en place des politiques agricoles efficaces qui leurs ont permis d’assurer leur sécurité alimentaire.

          La Chine est le premier producteur mondial de céréales et de viandes.

 

- La production agricole augmente plus vite que la population mondiale

- La Chine produit autant de viande que l’ensemble USA et UE

 

La PAC est au départ une stratégie défensive

          La guerre froide coupe l’Europe en deux et pousse la partie Ouest à rechercher l’autosuffisance alimentaire.

          Il faut attendre 12 ans pour signer le Traité de Rome et 5 ans de plus pour mettre en œuvre une politique commune (Mur de Berlin en 1961).

          Depuis la chute du Mur de Berlin en 1989, la PAC n’a plus la même légitimité.

 

En 20 ans, l’UE a relevé le défi alimentaire

          L’UE à 15 a trois fois moins de terres arables que les USA et plus d’habitants.

          En 1980, l’autosuffisance est assurée même dans le secteur des céréales.

          En 1984, l’UE impose les quotas laitiers. Mais elle utilise des opportunités favorables sur les céréales (dollar fort et embargo US).

 

- La reconquête UE et le feu de paille US

- Depuis 15 ans, la part des produits transformés est supérieure à 50 %

- L’UE exporte plus de produits agroalimentaires que les USA

 

La PAC : des résultats économiques évidents

  1. Avec deux fois moins de terres agricoles que les USA, l’UE à 25 assure l’auto-approvisionnement de 150 millions de personnes de plus.
  2. De plus, l’UE exporte autant de produits agroalimentaires qu les USA avec une meilleure spécialisation sur les produits transformés.
  3. La productivité du travail dans le secteur agricole a augmenté au même rythme que la moyenne en France.
  4. Les IAA restent le premier secteur industriel dans l’UE.  

La PAC : Une sécurité alimentaire à un coût acceptable

  1. Les aides PAC pour la régulation des marchés ont d’abord pour but d’assurer la sécurité alimentaire pour les consommateurs
  2. Cette sécurité est réelle et permet de retrouver l’origine des produits mis sur le marché (traçabilité)
  3. Le coût global est moins important que celui de la sécurité des biens (automobile et logement)  

La PAC permet un circuit économique performant

  1. Les aides PAC pour la régulation des marchés sont strictement égales aux investissements agricoles. On peut donc dire qu’elles sont intégralement recyclées
  2. La modernisation qui en découle permet de baisser les prix des produits agricoles. Cela assure aux IAA un approvisionnement parfaitement sécurisé et à des prix compétitifs  

- Dépenses agricoles UE maîtrisées et restitutions divisées par 5 en 15 ans

 

La PAC : des points à améliorer

  1. Une distribution des aides très inégalitaire.
  2. Trop grande importance des aides dans les revenus individuels.
  3. La forte baisse des prix agricoles ne bénéficie pas aux consommateurs.
  4. La restructuration des exploitations n’a pas favorisé l’emploi.  

- Depuis 1992, moins de baisse des prix agricoles et augmentation des prix alimentaires

- Deux fois moins d’actifs agricoles en 25 ans, stagnation pour les IAA

- Le prix des terres agricoles augmente à nouveau depuis dix ans

 

Tous les gouvernements sont intervenus sur l’alimentation

Il s’agit d’un besoin quotidien alors que de nombreuses récoltes sont annuelles et sensibles aux aléas climatiques.
1 - Il faut donc favoriser une production suffisante pour éviter les famines.

2 - Organiser le stockage dans l’année et entre bonnes et mauvaises années.

3 - Permettre une répartition socialement acceptable.

 

Les USA ont la même politique agricole depuis 70 ans

La politique agricole adoptée par Franklin Roosevelt après la crise de 1929 :

1 - un protectionnisme renforcé,

2 - des mesures de soutien des prix (stockage provisoire),

3 - des mesures de régulation de l’offre (gel des terres),

4 - des mesures agri-environnementales (lutte contre l’érosion des sols).

 

La réalité dans le monde

  Les agriculteurs représentent encore la moitié de la population active dans le monde. Un enjeu social essentiel !

  En Chine, par exemple, il y a 330 millions d’actifs agricoles, avec chacun 1/3 d’hectare en moyenne. Passer à un hectare de moyenne supposerait le départ de 220 millions d’actifs et de leur famille.

          Il y a encore 850 millions de personnes qui souffrent de la faim et 3 sur 4 sont dans les ménages  agricoles.

 

- La régulation des marchés agricoles moins chère que l’assurance des biens

 

Le Président des USA, Georges BUSH a déclaré (Préambule au Farm Bill de 2002)

 

          « Ceux qui critiquent la politique agricole des États-Unis sont prêts à abandonner notre production alimentaire au profit de pays instables comme dans le Tiers-Monde.  Mais, aujourd’hui quel Américain voudrait dépendre du Tiers-Monde pour un approvisionnement sûr et abondant de nourriture et de fibres ? ».

          « Une nation qui peut nourrir sa population est une nation en sécurité ».  

 

* Voir Lucien Bourgeois - Catherine Coutelle et Crise alimentaire mondiale avec Edgar Pisani et Lucien Bourgeois ....

 

** Depuis notre participation commune à la Table ronde organisée par la Fondation Res Publica, présidée par Jean-Pierre Chevènement (voir Quelle politique agricole, au défi de la crise alimentaire mondiale ? 9 juin 2008), je suis resté en contact avec Lucien Bourgeois, qui est un lecteur attentif de ce blog.

 

Cet article est le 120ème paru sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article
Repost0

commentaires