Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 21:07

 

Redonner vie à la citoyenneté et à la démocratie

 

La question de la participation des citoyens au scrutin européen commence à inquiéter la presse. L’article du quotidien Le Monde, ce soir, est très significatif à cet égard (voir L'UE craint une abstention massive aux européennes).

 

Le correspondant de Libération à Bruxelles, Jean Quatremer, dans un article paru sur son blog ce 11 mai, souligne les avancées réalisées grâce au Parlement européen sous la mandature 2004-2009 (voir Le Parlement européen, une législature au quotidien).

 

L’atonie citoyenne désole les partisans inconditionnels de l’Europe de Jean Monnet (voir l’article paru, hier, sur ce blog Les élections européennes, temps fort de l'information sur l'Europe - 10 mai 2009).

Mais la majorité présidentielle, en France, ne fait pas beaucoup d’efforts pour dissiper le malaise (voir, ce 11 mai, sur le site du Monde Européennes : service minimum du gouvernement contre l'abstention).

Belfort-6-7-09-08-010-T.jpgLa médecine Chevènement

 

Jean-Pierre Chevènement, depuis longtemps, a pointé les causes de cette situation, liées aux modalités, fort peu démocratiques, de la construction européenne et à la soumission de la puissance publique au marché.


Il en a conclu que l’Etat est à repenser, ainsi que le lien entre la puissance publique et le marché, ce qu’il appelle une politique de « salut public » pour la France et pour l’Europe.

 

Jean-Pierre Chevènement, le 6 09 2008, à Belfort, à la Citadelle (soirée de l'université d'été du MRC) avec le député européen Die Linke Andre Brie, invité.

 

La France, au feu de la crise, doit réactiver sa souveraineté qu’elle a confiée aux « eurocrates », porteurs de la doctrine du libre-échange, et aux milieux financiers, qui ont imposé un mondialisme inégalitaire.

 

Comment pourra-t-elle récupérer sa souveraineté ? En reconstruisant l’Europe sur la base de choix cohérents.

 

Espace économique homogène en matière de normes et système monétaire européen accompagné de politiques coopératives (budget, fiscalité, industrie, protection vis-à-vis de l’extérieur, politique de change), telles sont les orientations à retenir, impossibles à mettre en œuvre dans la composition actuelle de l’Union européenne.

 

Le principe est la reconquête de la responsabilité de l’Etat et la reconstruction de l’Europe sur la base de la souveraineté des nations et d’une construction européenne à géométrie variable, ce qui implique l’existence d’un bloc continental (incluant la France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie) cimenté par une politique de développement industriel et technologique, et par un partenariat stratégique avec la Russie.

 

La reconquête de la souveraineté, qui nécessite de gros efforts dans la longue durée, est le seul moyen de redonner vie à la citoyenneté et à la démocratie, en France comme en Europe.

   

Cet article est le 43ème paru sur ce blog dans la catégorie France et Europe.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Merci, Alain, de ces commentaires qui sont autant de contributions à la réflexion.Je retiens ta proposition de congrès extraordinaire, car il s'agit de décider de l'orientation du MRC, dans le contexte de la nouvelle configuration politique de la gauche (que nous n'avions pas anticipée lors du congrès du Kremlin-Bicêtre en juin 2008) et de l'aggravation de la crise (que nous avions prévue).Le 1er avril, quand il avait évoqué la nécessité de mettre à jour la motion de notre congrès, concernant la partie opérationnelle de notre stratégie, Jean-Pierre Chevènement n'avait pas exclu la possibilité d'avancer le congrès, dont la date normale est en 2010.Après les élections européennes, le 7 juin, nous aurons un Conseil national le 28 juin. Dans la perspective des élections régionales de mars 2010, il serait utile de préciser notre stratégie au cours d'un congrès anticipé en octobre 2009.
Répondre
A
Merci à lucien de me soutenir car nous sommes nombeux  à recaler nos positions .Moi-même et malgré l'appel au vote blanc , j'agirai en tant que citoyen de gauche car je ne peux donner raison à une droite qui à mes  yeux représente  le combat de toujours ?je sais bien que  la gauche candidate aujourd'hui n'est pas celle que  je souhaite et regrette l'absence du mrc dans cette  bataille .Bien entendu tout n'est pas  blanc  ou noir , tout  n'est pas  à mettre sur  le dos de tel ou tel responsable national , mais il faut  à moment  ou à un autre pousser le débat en tant que militant afin que  nous déposions en règle un principe fondateur qui est celui de  la démocratie puisque un désaccord profond s'est fait  jour .le MRC n'est pas  un  joujou à la seule  utilisaton de quelques responsables, il est un  outil collectif construit  pour mener le combat contre la  main  mise de la droite qui nous retire tous  les  jours  un peu  plus de nos acquis , qui détruit cette société  qui est aussi le fruit de  tant de  luttes syndicales et politiques .La gauche n'a  plus d'autorité dans le  pays du fait de ces actuions de division et du fait de son orientation brouillée .Il  n'est plus question de  prendre le  pouvoir pour un changement radical , il est question d'une gauche qui travaille dans  une alternance de  gestion dont le peuple ne veut plus .Cela fait partie des réalités d'aujourd'hui mais pour autant si nousa vons  un combat contre cette société rétrograde nousa vons  un combat à mener pour que  la gauche se retouve et dans cette perspective il me sembalit que le MRC avit toute sa  place Alors un vote  blanc n'est pas conformeavec ce combat et le risque est gros de se perdre à jamais .C'est la raison  pour  laquelle il me semble que  la direction  nationale est loin des ces questions et oublie que sur  le  terrain nous sommes des  milliers a partager avec d'autres l'idée qu'il faut changer et construire un parti qui ne  passe  plus son temps à régler des comptes ?l'heure est  à un véritable engagement  de promouvoir  non  plus les idées d'un leeder , le  médecin JP chevènement a sans  doute un bon diagnostic mais le  taritement n'est pas  moderne Il est temps de recomposer le MRC sur ce qui a été fait car il ne faut pas rogner ce qui a été en son temps positif mais pour  l'heure il faut vraiment poser l'urgence d'un congrès extraordinaire car nous aurons tout à reconstruire .
Répondre
J
alain à tout a fait raison mais malheureusement la dernière position de notre président est en complet décalage avec la grande majorité de nos adhérants avec des amis nous appelons au sein de République et socuialisme à voter pour le front de gauche même si tout n'est pas parfait seul chemin possible pour des militants et adhérants de gauche que nous sommes dans notre grande majorité
Répondre
A
Bonjour  , beaucoup de réactions suite à notre absence lors des élections de  juin .de la déceptuon , de  la colère  des démissions Voila une  bien belle  image de  notre identité républicaine .Comment dans ces conditions sur  le  terrain convaincre que le MRC est  un parti de  gauche qui demain ser la sauveur de  la dégringolade .Arrêtons cette commédie et regardons  nous en face .Sommes nous des  militants de gauche oui ou  non ,avons  nous  passé tout ce temps à défendre des  idées de  gauche pour rien avons nous  laissé ce  parti comme un  joujou à  quelques initiateurs de positions de refus qui ne sont comprises  par personne .il est temps de faire  le  ménage et de refuser ce petit  jeu de pousse -pousse car cela  met en cause toutes  les  options que  nous avons construites après notre refus d'une europe de servitude Il est grand temps de poser le  problème d'un renouvellement au sein du MRC dont l'avenir passe  par la décision collective de ses adhérents .Il faut en finir avec une direction nationale qui ne tient plus compte des élus  , des  militants Il faut à un moment donné avoir du courage et remettre en  les  mains des adhérents la décision de savoir si on continue pour développer un vrai parti de gauche .La  musique est bonne actuellement tout sonne faux Alors  pas question de voter blanc ,nous devons  nous exprimer et voter pour des représentants de  gauche qui  nous  paraissent dans  l'état actuel  à même de représenter notre désaccord contre la droite qui jubile devant  une telle situation . A bientôt pour de  nouvelles  réactions
Répondre
S
Merci de ta contribution, Lucien. Je respecte tout à fait ton point de vue. Tu pourras consulter l'article que j'ai mis en ligne hier soir
Européennes : Chevènement et le MRC appellent à voter blanc ou nul
Répondre