Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 15:35

La stratégie de refondation républicaine de la gauche, à préciser

 

 

Je m’apprête à participer, demain, à la réunion du Conseil national du MRC. La dernière fois, c’était le 22 mars et la décision concernant notre non participation aux élections européennes.

 

Voir les articles publiés sur ce blog et classés en catégorie Européennes 2009, notamment :

 

Européennes : le MRC rompt les négociations avec le Front de gauche - 22 mars 2009

MRC Européennes : Michel Sorin se distingue de Jean-Pierre Chevènement - 23 mars 2009

MRC Européennes : Michel Sorin est intervenu lors du Conseil national - 24 mars 2009

Pendant ces trois derniers mois, nous avons eu le temps de réfléchir à la situation politique, n’étant pas engagés dans la campagne électorale.

Notre président, Jean-Pierre Chevènement, a souhaité réunir la direction nationale en séminaire (secrétariat élargi) le 6 mai, ce qui lui a permis de vérifier que la majorité des responsables nationaux de notre Mouvement étaient favorables au maintien de la stratégie de refondation républicaine de la gauche, adoptée lors de notre Congrès du Kremlin-Bicêtre en juin 2008.

Voir MRC : intervention de Michel Sorin lors du séminaire du 6 mai 2009 - 8 mai 2009


Depuis cette réunion,
le secrétariat national a décidé de retenir la position de Jean-Pierre Chevènement (vote blanc ou nul), comme consigne de vote le 7 juin, ce qui n’a pas été du goût de tous les militants.

Celles et ceux, parmi les responsables départementaux et nationaux, qui ont appelé publiquement à voter pour le Front de gauche ont été sanctionnés (suspension de leurs responsabilités au sein du MRC jusqu’à la fin de l’année 2009). Cela concerne une dizaine de militants, d’autres s’étant mis en congé avant la campagne électorale. Le Grand Ouest a été épargné (certains, dans le Morbihan, se demandent par quel miracle républicain…).


Dans la perspective de la réunion du Conseil national
, demain, le secrétariat a travaillé sur deux rapports : celui de Guillaume Vuilletet sur l’analyse des résultats des élections européennes et celui de Patrick Quinqueton concernant l’université d’été à Toulouse les 5 et 6 septembre.


La position du MRC, relative à l’élection municipale de Hénin-Beaumont
(Pas-de-Calais) demain, a fait l’objet d’un communiqué de presse (voir le blog de Jean-Pierre Chevènement Message de soutien à la liste de Pierre Ferrari pour l’élection municipale d’Henin-Beaumont).


Voici, pour information,
mon commentaire (publié ce 27 juin) :

 On se demande comment cette ville du bassin minier va sortir du pétrin dans lequel ses élus municipaux l'ont mise.

Si j'ai bien compris, Marie-Noëlle Lienemann a joué un rôle majeur dans le rassemblement de la gauche lors des élections 2008 et dans la victoire, au second tour. Mais, accaparée par ses autres mandats, elle n'a pas suivi d'assez près la gestion municipale depuis l'élection.

Au moment où elle aurait le temps, elle n'est plus en situation de rassembler. C'est dommage. D'autant que le délabrement de la gauche s'accompagne de la disparition de la droite locale au profit de l'extrême droite locale, animée par Marine Le Pen.

Faut-il s'étonner des divergences de vues entre les instances nationales et départementales du PS et du MRC ? Les unes et les autres ne disposent pas des mêmes informations et n'ont pas les mêmes préoccupations immédiates.

La position nationale du MRC et de son président, en soutenant la démarche de Pierre Ferrari et de sa liste de redressement de la gestion municipale sur des bases saines et de gauche, me semble la mieux adaptée, mais je reconnais ne pas disposer de tous les éléments du problème.
http://mrc53.over-blog.com


Je ressens, à l’issue de cette période électorale, qu’il y a
besoin de redonner un nouveau souffle au MRC, et je ne suis pas sûr qu’il y ait, au sommet, la volonté d’en prendre les moyens. Nous verrons, demain.


Cet article est le 32ème paru sur ce blog dans la catégorie MRC national
.

Partager cet article
Repost0

commentaires