Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 15:17

 

Pour le rassemblement de la gauche autour d’un projet

 

 

Après les élections européennes, on assiste à des prises de position qui clarifient le paysage politique français dans la perspective de l’élection présidentielle 2012 et avant les élections régionales de mars 2010. J’y trouve la confirmation de ce que je disais dimanche dernier - voir Michel Sorin devant le Conseil national (28 juin) : le MRC doit changer - 29 juin 2009.

 

Le principal vainqueur des européennes - Europe Ecologie - a le vent en poupe. Cohn-Bendit appelle les écologistes du PS et du MoDem à le rejoindre (Le Monde, 4 juillet). Il n’exclut pas un rapprochement avec les démocrates du Modem qui sont sortis affaiblis du scrutin du 7 juin.

 

Rapprochement facilité par la proximité idéologique libérale et la même conception fédéraliste de l’Europe d’une part, et par choix tactique (nécessité d’avoir un allié pour gagner des Régions face à la gauche et à la droite) d’autre part - voir l’article paru ce 5 juillet sur le site du Nouvel Observateur : Cohn-Bendit courtise les écolos du PS et du MoDem).

 

Le principal vaincu des européennes - le PS - est pris en tenailles par les écologistes et par la gauche radicale. De ce côté, c’est le Parti de Gauche (PG) et Jean-Luc Mélenchon qui ont le vent en poupe. Ils veulent en profiter pour se rapprocher du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA, Olivier Besancenot) à l’occasion des élections régionales - voir Régionales : Besancenot cède aux avances de Mélenchon (Marianne, 1er juillet).

 

Le PS actuel de l’après-Congrès de Reims me fait penser au PS de 1969 qui hésitait sur la marche à suivre après avoir changé de nom. Martine Aubry, pleine de bonne volonté, veut « inventer le postmatérialisme, associer l’écologie et l’humanisme social » - voir Le Monde, 4 juillet : Mme Aubry : "Le PS doit être fort sur ses valeurs", ce qui revient à ce que voulait le PS il y a 40 ans (approfondir le dialogue idéologique avec le PCF), qui ne débouchait sur rien de concret.

Selon Benoît Hamon, un rassemblement des partis de gauche est urgent. «Il faut proposer des régions à nos alliés» (Libération, 2 juillet). C’est la bonne voie, qui doit aboutir à un programme de gouvernement pour 2012 (union de la gauche et programme commun, comme en 1971, au congrès d’Epinay du PS).



Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC)
a décidé de préparer un programme de salut public, compte tenu de la crise, qu’il soumettra aux partis de gauche afin de réaliser une alliance solide et de présenter un projet cohérent aux citoyens en vue des élections nationales.



Une telle démarche permettrait d’assurer, dès le premier tour des élections régionales, les conditions de soutien
des républicains, des radicaux, des communistes et des socialistes, créant les conditions du succès au second tour dans la plupart des Régions de France.



Cet article est le 107ème paru sur ce blog dans la catégorie Gauche refondation
.

Partager cet article
Repost0

commentaires