Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 13:45

Communiqué du MRC 53  - 8 décembre 2003

 Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) est désormais représenté en Mayenne par un groupe de militants réunis à l’initiative de Georges MINZIERE, Conseiller général de la Mayenne, et de Michel SORIN, Conseiller régional des Pays de la Loire.

 Ces deux élus, qui ont une bonne expérience des responsabilités publiques, ont pensé que leur action serait plus efficace si elle s’exerçait avec l’appui d’un parti politique.

 Leur choix s’est porté sur le MRC, dont les orientations sont les plus proches de leurs idées.

 Le MRC 53 sollicite une rencontre avec les responsables des partis de gauche en Mayenne afin, notamment,  de connaître leurs positions respectives sur la préparation des élections.

 Il souhaite participer au rassemblement de toute la gauche afin de créer les conditions d’une alternative politique au libéralisme.

                                                                      Michel SORIN

                                                                    Conseiller régional

 

 

Objet de la réunion du 4 décembre 2003 : projet de création MRC 53

 Exposé des motifs : l’association Citoyenneté et Vie Quotidienne (CIVIQ) a pour but de promouvoir la citoyenneté. Nous souhaitons la compléter par une structure qui puisse émettre des propositions politiques.

 

 C’est la fonction du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) qui peut faire la jonction entre les aspirations citoyennes (mouvements sociaux, associations, Forum social…) et les organisations politiques dont le rôle est de préparer un projet alternatif aux options libérales du pouvoir actuel.

Les jeunes et les milieux populaires se sont éloignés des partis de l’ex-gauche plurielle, associés à la politique du Gouvernement Jospin. Celle-ci ayant été à l’origine du grave échec du 21 avril 2002, il est vital pour la gauche de définir une nouvelle stratégie en vue des échéances électorales de 2007. En attendant, ce sont les Besancenot , Laguiller et Bové qui intéressent les forces en mouvement contre la mondialisation libérale, sans prétendre à rien d’autre qu’à jouer le rôle de contre-pouvoirs.

La majorité du PS est trop marquée par ses pratiques antérieures pour gagner la confiance des groupes altermondialistes, dont le principal est ATTAC, association citoyenne composée elle-même de nombreux mouvements associatifs et syndicaux.

La fonction du MRC est de favoriser l’émergence d’une stratégie de rassemblement de la gauche, sur la base des idées altermondialistes, ouvrant la voie d’une alternative politique au libéralisme. En effet, il ne suffit pas de préparer une alternance « essuie-glace » mais un projet prenant appui sur les attentes populaires et tenant compte des réalités du monde actuel. Le MRC a montré sa volonté de résister à la mondialisation libérale. Il lui manque sans doute de faire preuve de pédagogie et de capacité à entrer en contact avec les jeunes et les milieux populaires.

 Comment rapprocher ceux-ci de la politique ? C’est la question essentielle. Cela suppose une autre pratique de la politique, en même temps qu’une autre politique. Il faut poser le problème du travail et de la gestion du système économique et social, de la santé et de la protection sociale, de la formation, de la retraite et de l’entrée dans la vie professionnelle, des décisions européennes et  internationales, dont les conséquences se répercutent sur notre vie quotidienne.

 

 Nous en discuterons jeudi 4 décembre avant de décider.

 Georges MINZIERE                           Michel SORIN

Partager cet article
Repost0

commentaires