Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 16:03

Cette rencontre, à l'initiative du MRC, mettait face à face Guillaume GAROT et François GLORIA (PS) d'une part, Michel SORIN, Georges MINZIERE et un sympathisant (MRC) - tous les trois, anciens membres et responsables du PS - d'autre part.

Le PS exprimait d'abord sa surprise de constater le positionnement à gauche du MRC, le candidat Chevènement ayant fait campagne sur une position "ni droite, ni gauche" à l'élection présidentielle 2002. Pas question d'oublier. Dialoguer ? Oui.

Le MRC précisait que la position de Chevènement n'était pas "ni droite, ni gauche". En réalité, il défendait, dans le cadre de la campagne présidentielle, l'idée que la France avait besoin de se ressourcer politiquement autour des valeurs et des principes de la République, lesquels étaient au-dessus de la droite et de la gauche.

Le PS exposait ensuite son projet  pour reconstruire la gauche en Mayenne : le groupe des 53, le travail sur tous les sujets de la vie locale, une démarche collective pour réveiller les forces intelligentes de la gauche, le renouvellement des équipes, sa stratégie de rassemblement de la gauche aux élections régionales et cantonales.

Le MRC confirmait sa volonté de prendre part à la re-fondation de la gauche sur des bases républicaines, en tenant compte des aspirations populaires. Il insistait sur l'enjeu européen, qui avait été écarté du débat présidentiel, et qui ne manquerait pas d'apparaître à l'occasion du projet de "Constitution" européenne, suscitant des clivages de fond au sein du PS et de la gauche.

Un bref échange d'informations concernant l'élection dans le canton de St-Berthevin en 2004 montrait que le PS avait pris sa décision de présenter Alain Viot et ne souhaitait pas en discuter avec le MRC.

Partager cet article

Repost 0

commentaires