Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 17:58

 

Nous reprenons ici la dernière partie de la contribution de Michel Sorin

Remettre la France au travail et en ordre de marche démocratique

"Il faut  changer l’Europe pour construire un autre monde !

Et, pour réorienter l’Europe, il faut changer la donne politique en France.

Le Mouvement Républicain et Citoyen peut-il y contribuer ?

Nous pensons que oui, en dépit de nos moyens et de notre influence minuscules aujourd’hui.

 

 La première marche à gravir est une victoire du non au référendum constitutionnel européen.

La seconde sera, ensuite, l’adoption d’un projet stratégique alternatif à celui du néo-libéralisme.

Dans tous les cas, nous aurons un rôle majeur à jouer, en proposant aux citoyens un projet d’alternative démocratique, fondé sur une double rupture avec le néo-libéralisme 

    • une rupture sociale, afin de rééquilibrer le rapport capital-travail et rapprocher la gauche et le peuple français,

    • une rupture démocratique, afin que les citoyens prennent leurs affaires en mains et se rendent maîtres de leur destin.

 

 

Il nous appartient de nous rassembler avec la volonté de convaincre les citoyens, à commencer par les milieux populaires et toutes celles et ceux qui ne bénéficient pas des bienfaits de la mondialisation néo-libérale.

Nous devons nous tourner en priorité vers celles et ceux qui seront invités à participer à la révolution démocratique : le monde du travail, pas seulement les salariés mais aussi les dirigeants économiques, ceux dont les entreprises et les emplois font vivre les territoires, en premier lieu, les paysans ; les enseignants et formateurs, le monde de la culture, de l’action sociale, et de la santé ; les services publics et privés, notamment mutuels et coopératifs, bien ancrés dans les territoires.

Nous avons besoin d’un outil politique pour faire vivre cette volonté.

Le MRC a le mérite d’exister après avoir subi, de plein fouet, les conséquences de l’échec de Jospin et du PS, le 21 avril 2002.

Le retrait partiel de la vie politique active, opéré par Jean-Pierre Chevènement pendant ces deux dernières années, était pleinement justifié. Son livre, « Défis républicains », constitue un formidable point d’appui pour faire connaître ses idées et son parcours politique.

Désormais, nous entrons dans une nouvelle période où nous devons construire un nouveau parti. La place de Jean-Pierre est, à nouveau, parmi nous, à la responsabilité première.

Nous devons, ensemble et solidairement, structurer notre Mouvement en veillant à encourager les militants de terrain, en contact direct avec les citoyens, et nous organiser de telle façon qu’il y ait une bonne liaison et une compréhension amicales entre la base et le sommet".

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires