Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 10:46

L’Europe révélateur de la crise de la démocratie en France

 

Crise de la politique, crise de la démocratie, crise de l’Etat en France… et, bien sûr, crise de l’Europe !

 

Tout porte au pessimisme et au découragement. Mais il convient d’y regarder de plus près : n’y a-t-il pas, dans ces évolutions régressives, des motifs d’espérer et de se battre pour un avenir meilleur ?…

 

Crise de la politique, oui à coup sûr, quand on voit les citoyens s’éloigner de la chose publique. Mais, d’un autre côté, la collectivité et les élus politiques sont très sollicités, notamment en matière de sécurité, face à toutes les difficultés de la vie. En fait, les individus veulent exister par eux-mêmes mais ils demandent aux pouvoirs publics un filet de sécurité.

Ce qui est en question, c’est l’articulation entre l’individuel et le collectif.

La crise sera surmontée quand les citoyens parviendront à construire leur pouvoir collectif à hauteur de leur émancipation individuelle.

 

Crise de la démocratie, oui certainement, quand on voit les taux de participation aux élections, notamment européennes, et le comportement protestataire des citoyens. La démocratie est-elle menacée ?…

Ce qui est en question, ce n’est pas la démocratie, c’est l’éclipse du pouvoir collectif, c’est l’individualisme débridé qui nous ramène à l’individu du siècle des Lumières et de la Révolution.

La crise sera surmontée quand les citoyens, ayant repris le pouvoir, auront le sentiment qu’ils se gouvernent eux-mêmes.

 

Crise de l’Etat, oui à l’évidence, mais après une longue période de croissance et même l’illusion de la toute-puissance au 20ème siècle. L’Etat libéral est habité par l’illusion inverse, celle de l’impuissance publique.

Ce qui est en question, c’est le rôle stratégique de l’Etat (institution centrale de la démocratie), là où se fait l’articulation entre la puissance collective et la liberté individuelle.

La crise sera surmontée quand l’Etat aura retrouvé son sens et son efficacité.

 

En réalité, la triple crise actuelle est une crise de croissance de la démocratie.

Dans le passé, le libéralisme a eu besoin de la démocratie pour dépasser l’individualisme et permettre à la société de s’organiser et de mettre en place un pouvoir collectif.

Aujourd’hui, le néo-libéralisme remet en question les acquis de la démocratie, notamment l’Etat, sans être capable de faire des propositions constructives.

La critique libérale sera salutaire si elle provoque un sursaut des citoyens français et ranime la démocratie.

Il faudra réformer l’Etat pour lui redonner la place éminente qui lui revient dans une démocratie vivante.

Ce sera possible, à condition que les citoyens prennent leurs responsabilités dans l’exercice du pouvoir politique, ce qui implique une grande volonté, ainsi que des changements importants dans les partis.

 

Crise de l’Europe, oui cela ne fait aucun doute, quand on voit le débat institutionnel actuel.

Jusqu’à présent, l’Europe a été voulue par les élites comme un moyen de contourner le politique. Elle est devenue une super-administration « hors-sol », une bureaucratie opaque et incontrôlable.

Avec l’élargissement, récent et futur, cette Europe n’est pas viable.

,

Ce qui est en question, c’est la volonté de remettre les peuples et les nations dans le jeu européen.

La crise sera surmontée quand les citoyens obligeront les dirigeants politiques nationaux à faire preuve de réalisme dans la construction européenne, en privilégiant la coopération des nations et la démocratie sur tout le continent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires