Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 11:13

Notre fiche d’identité politique - MRC 53

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen se définit au niveau national par une ligne politique et une filiation directe avec un homme d’Etat, Jean-Pierre Chevènement, son président d’honneur.

 

La ligne politique est sensiblement la même depuis la fondation du Centre d’Etude, de Recherche et d’Education Socialiste (CERES) en 1966 au sein de la SFIO puis du PS, jusqu’au MRC, en passant par Socialisme et République et le Mouvement des Citoyens (MDC).

Elle est liée au parcours de Jean-Pierre Chevènement et de ses amis, notamment Georges Sarre, actuel premier secrétaire du MRC. Chacun peut se référer au livre de JP Chevènement, intitulé « Défis républicains », paru en septembre 2004 chez Fayard.

 

Tout récemment, fin novembre 2004, lors de son congrès à Paris, le MRC a précisé ses orientations pour la période 2005-2007 :

« … Nous incarnons un projet anti-libéral, faisant entrer dans la réalité les valeurs de la République et capable de répondre aux attentes populaires… Il faut lever l’hypothèque du traité constitutionnel, car, en acceptant ce carcan, aucun projet républicain de transformation sociale ne pourrait voir le jour... Une fois ce verrou levé, la tache principale sera l’élaboration d’un projet articulé, cohérent, capable de retrouver la confiance du peuple… Sens pédagogique et cohérence seront les clés du succès…

Face aux tenants de l’américanisation de la société, le MRC oppose la laïcité et la citoyenneté. Face au démantèlement de l’Etat et à une décentralisation anarchique, nous en appelons au respect de l’égalité et à la solidarité. Face au libéralisme économique et à une mondialisation financière sans borne, nous voulons poser de nouvelles règles du jeu et user de tous les outils dont disposent les Etats dès lors qu’ils sont au service des citoyens. Pour vaincre en 2007 les candidats du libéralisme et de l’atlantisme, écartons les risques jumeaux du social-libéralisme et du gauchisme désordonné. Faisons le choix résolu de la République ! ».

 

Le MRC a été créé en janvier 2003. C’est un parti de militants, tout jeune, vivant uniquement sur ses propres ressources, liées aux cotisations de ses membres (adhérents et élus).

Le MRC 53 a été créé en 2004 à l’initiative de Georges Minzière, conseiller municipal de Laval, et de Michel Sorin. Tous les deux ont exercé des responsabilités au PS et en tant qu’élus locaux et régionaux. Ils sont, respectivement, trésorier et secrétaire du MRC 53. Michel Sorin est le délégué national du MRC à l’agriculture.

L’objectif du MRC 53 est de recruter des adhérents sur l’ensemble de la Mayenne, dans tous les milieux socio-professionnels. C’est un nouveau parti qui vise à jouer un rôle d’éducation à une citoyenneté républicaine vivante à construire ensemble, dans la liberté et la responsabilité de chacun, à égalité de droits et de devoirs, avec le souci de la solidarité et du respect des personnes, quelle que soit leur place dans la société.

Le MRC 53 cherche à promouvoir les principes et les valeurs de la République sociale, laïque et démocratique, dans une perspective socialiste et humaniste.

 Le MRC 53 s’est donné comme priorité de répondre aux questions des citoyens concernant le traité constitutionnel européen, dont la ratification sera soumise à référendum avant l’été. Chacun doit connaître l’enjeu de cette consultation électorale déterminante pour notre avenir collectif. Et, au-delà des informations communiquées par les médias, il importe de faire l’effort de s’informer afin de comprendre le texte et son contexte.

Partager cet article
Repost0

commentaires