Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 09:57

 

Le PS continue de faire comme si le MRC n’existait pas en Mayenne

 L’après-midi, pendant les débats en séance du Conseil National, les responsables de chaque fédération, réunis par circonscription électorale européenne, se succédaient dans une autre salle pour évoquer avec les responsables nationaux aux élections les situations départementales, dans la perspective des élections législatives 2007.

 La 1ère circonscription de la Mayenne ne fait pas partie des circonscriptions proposées par le PS dans le cadre d’un possible accord avec le MRC. En conséquence, elle a été placée en catégorie 3(voir l'intervention de Jean-Marie Alexandre, ci-après) .

Michel Sorin a demandé à la direction nationale sa re-qualification en catégorie 2, considérant d’une part, que le candidat PS ne serait pas le mieux placé pour rassembler l’électorat de gauche (en 2005, il a accusé les partisans du NON de faire le jeu de Le Pen, ce qui a laissé des traces chez les militants du NON de gauche), et d’autre part, que ce même candidat aurait intérêt à éviter d’être battu une seconde fois aux législatives par un candidat qui sera le sortant aux élections municipales de Laval.

 

 

L’intérêt du PS est de se concentrer sur la conquête de la mairie de Laval, objectif plus accessible que la victoire aux législatives.

Intervention de Jean-Marie ALEXANDRE sur les élections législatives

 Jean-Marie Alexandre a présenté, en début de séance du Conseil National, le cadre des discussions avec le PS concernant les prochaines élections législatives. Le PS souhaite un double accord (politique et électoral) avec le MRC, si possible avant le 1er juillet, en associant élections législatives et élection présidentielle. Un accord aux législatives interdit la présentation d’un candidat MRC à la présidentielle. Le PS a le même objectif avec le PRG.

 Le secrétariat national aux élections a défini quatre catégories de situations pour les circonscriptions législatives : 

 

 

 Celles qui sont gagnables, où le candidat MRC serait soutenu par le PS et le PRG dès le 1er tour,

 Celles qui ne sont pas facilement gagnables, où  le candidat MRC serait dans la même situation,

 Celles qui ne sont pas facilement gagnables, où les différentes composantes de la gauche seraient présentes au 1er tour (pour bénéficier des financements publics, il faut au moins 50 candidats obtenant plus de 1% des voix),

 Celles où le candidat PS, ministrable en cas de victoire de la gauche, pourrait avoir un suppléant MRC ayant des chances d’être député en cours de mandat.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires