Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 22:53

Un franc-tireur atypique très sollicité par les médias

 

Pour l’auteur de « La démocratie contre elle-même » (Gallimard, 2002), la démocratie va mal. Ce livre a fait partie de mes réflexions en 2002, après l’échec de la gauche. De Marcel Gauchet, j’ai lu ensuite « La condition historique » (Stock, 2003). Je me sens proche de cet homme de mon âge, né dans le bocage bas-normand, d’un père cantonnier et d’une mère couturière, qui se considère comme « un miraculé de l’école républicaine » et a participé à l’aventure de Mai 1968.

 

Marcel Gauchet - Wikipédia impressionne, car c’est un maître à penser, au point que certains le considèrent comme l’un des penseurs les plus importants de sa génération, l’historien de la révolution démocratique.

Penseur de l’histoire, de la religion, de la démocratie, celui qui a écrit « Le désenchantement du monde » en 1985 est l’un des philosophes les plus originaux de notre époque. C’est ce qui peut expliquer pourquoi  il est autant sollicité par les médias.

 

Le Blog consacré à Marcel Gauchet reproduit des articles de presse dans lesquels il répond à des questions fort diverses, de façon originale. Je me limite ici à en reprendre les titres.

 

Le PS reste le seul parti de l'alternance (Le Point, n°1924, 30 juillet 2009).


Recomposition. Le PS ne mourra pas, car la nature politique a horreur du vide, estime le philosophe, qui parachève en 2010 une somme sur la démocratie.


Nous sommes sous le coup d'une anesthésie
(La Tribune, 27 juillet 2009).


Dans sa série d'été "Visions de l'après-crise", le journal économique La Tribune a interrogé Marcel Gauchet. Il estime que nous ne sommes qu'à l'entrée d'un grand tunnel de remise en cause.

 

Le spectre qui hante l’Europe, c’est la décadence (Marianne, 15 juillet).


Sur son blog, l'intellectuel Marcel Gauchet propose la recension d'une interview accordée au quotidien suisse Le Temps. L'auteur du désenchantement du monde revient sur la conversion de Nicolas Sarkozy au modèle français et analyse l'effondrement intellectuel en Europe.

 

Marcel Gauchet: L'Etat a été pris en otage par les banques (L’Expansion, 1er mai 2009)


Selon le philosophe, la crise risque de prospérer sur l'incapacité des experts et des politiques à se défaire d'une vision purement économiste du système mondial.

Pourquoi le néolibéralisme a-t-il débouché sur une crise économique et financière sans précédent ? C'est l'une des questions sur lesquelles travaille le philosophe Marcel Gauchet, auteur notamment de La Crise du libéralisme (Gallimard, 2007), ouvrage inscrit dans une série de quatre livres consacrés à l'avènement de la démocratie. Il revient ici sur les « mystères » de la crise actuelle.


Cet article est le 4ème paru sur ce blog dans la catégorie Personnalités.

Partager cet article
Repost0

commentaires