Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

14 août 2006 1 14 /08 /août /2006 14:50

 

Pour gagner, la gauche doit créer une dynamique populaire

 

Les grands enjeux de 2007 :

 Le message des Français (21 avril 2002, 29 mai 2005) est clair : la conduite du pays doit être assurée par ses élus et non par une technostructure européenne et nationale qui échappe à tout contrôle démocratique. C’est une exigence démocratique et patriotique. En 2007, le nouveau président de la République devra proposer des réformes engageant de vrais changements dans la construction européenne.

 La mondialisation :

 On ne peut se résigner à la domination du monde par la finance mondiale et les intérêts nord-américains, laquelle se traduit par une économie sans règles, une concurrence exacerbée qui conduit au nivellement social et environnemental par le bas, une dilution des pouvoirs et des responsabilités, une citoyenneté qui cède le pas à l’identitarisme et au communautarisme. Il faut mettre de l’ordre et de la justice dans tout cela, instaurer des clauses sociales et environnementales à l’OMC ou protéger le marché européen, organiser des coopérations européennes et internationales.

 La relance de la construction européenne :

 La priorité est économique et sociale : revenir sur les statuts de la Banque Centrale Européenne et remettre la monnaie entre les mains des gouvernants, réformer le pacte de stabilité budgétaire, changer cette politique libre-échangiste stupide qui ouvre l’Europe à tous les courants d’air et provoque les délocalisations.

 L’immigration :

 Il faut revenir à l’immigration maîtrisée avec des critères de régularisation fondés sur la capacité d’intégration, en mettant en place des mesures de coopération et de co-développement avec les pays du sud, pour agir sur les causes de l’immigration.

 La crainte d’un nouveau 21 avril :

 C’est une manœuvre qui cache mal l’absence de dynamique de rassemblement sur des bases politiques nouvelles. Une réorientation du PS est nécessaire. Or, jusqu’à présent, sur le fond et sur les questions électorales, il semble plus soucieux de maintenir le statu quo que de créer les conditions du rassemblement et du succès.

 Le parrainage du candidat socialiste :

François Hollande doit comprendre que, pour gagner, la gauche doit être capable de créer une dynamique. Prendre une mesure administrative ne résout rien.

 En cas de second tour Sarkozy-Royal :

La discipline républicaine devrait jouer. Mais, pour que le courant républicain se mobilise, il serait préférable que les conditions politiques soient réunies en amont.

Partager cet article
Repost0

commentaires