Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 18:46

 

Du nouveau au PS ?

 Ce qui s’y passe intéresse le MRC et toute la gauche

 

 

  Trois candidats à l’investiture du PS à l’élection présidentielle se sont engagés dans la campagne électorale interne, qui va se dérouler sur six ou sept semaines. Trois autres sont restés à l’écurie mais ils ne seront pas sans influence sur l’issue de la compétition.

 Cette présélection a eu le mérite de mettre en avant les trois personnalités les plus motivées et les mieux positionnées, chacune ayant su convaincre de nombreux militants, élus et citoyens, de sa capacité à concourir avec des chances de succès dans la compétition officielle, puis à exercer la fonction présidentielle.

 Il y a une dimension que les adhérents du PS ne devront pas négliger dans leur choix, c’est la capacité de ces postulants à rassembler la gauche et à mobiliser l’électorat des classes moyennes et populaires qui a boudé les urnes et les socialistes le 21 avril 2002. Ce même électorat qui a désespéré les élites européennes en refusant de ratifier le traité constitutionnel le 29 mai 2005.

 Le candidat le moins bien placé, à cet égard, est certainement  Dominique Strauss-Kahn qui, avant les élections 2002, avait écrit un livre dans lequel il prenait acte du refus des classes populaires de voter pour la gauche et en tirait la conclusion que la gauche devait se tourner désormais vers les classes supérieures afin de rester au pouvoir.

 Il veut libérer le PS de ses attaches historiques ouvrières et populaires, et aussi de ses analyses marxistes, et en faire un parti social-démocrate comme les autres, qui joue le jeu de la mondialisation libérale et mise sur l’Europe communautaire et fédéraliste pour  moderniser et démocratiser notre pays.

 La posture de Ségolène Royal est plus difficile à cerner. Elle s’est tenue éloignée des responsabilités au sein du PS, voire distante de ses « éléphants », tout en les soutenant et en s’engageant clairement en faveur de la Constitution européenne. Récemment, à Bruxelles, elle ne s’est pas exprimée sur l’Europe, contrairement à ce qu’elle avait prévu, probablement consciente de devoir approfondir sa réflexion afin de ne pas décevoir son entourage et ses électeurs potentiels qui avaient voté NON lors du référendum européen.

 A l’occasion de sa déclaration de candidature à Vitrolles, vendredi, elle a surpris par les accents républicains de son discours (voir, ci-après, des extraits de l’article du journal Le Monde, daté du 1er octobre). Posture tactique ou position de fond ? A suivre ...

 Laurent Fabius est le dirigeant socialiste le mieux préparé à rassembler la gauche en 2007.  Il a tiré les enseignements du 21 avril 2002 et choisi de faire campagne pour le NON au TCE le 29 mai 2005. Sans être très âgé, il a exercé des responsabilités qui en font un bon connaisseur des rouages de la République.   Il est bien armé pour le poste à pourvoir et a réussi brillamment le premier examen devant les militants du Pas-de-Calais et les caméras de la télévision. Ses propositions des trois cercles pour réorienter la construction européenne sont proches de la conception que nous avons.

 Notre désaccord porte sur la possibilité de soumettre à un nouveau référendum une Constitution européenne, même réduite à la première partie du TCE.

 Cela, nous ne le voulons pas car, bien loin d’être un seul peuple, l’Europe ne peut être à court et moyen termes qu'une confédération de nations partageant un même socle de valeurs et capables de s’unir sur des projets communs et des délégations de compétences (voir l’intervention de Jean-Pierre Chevènement le 10 septembre dernier à l’université d’été du MRC – article paru le 12 09 06 sur ce blog).

 

     Extraits de l’article du Monde le 1er octobre 2006, rendant compte de la prestation de Ségolène Royal à Vitrolles

 

     (…) Tout au long de son discours, Mme Royal a exalté la nation et appelé à "refonder le pacte républicain". "Plus les insécurités quotidiennes et sociales et les précarités gagnent du terrain, a-t-elle déclaré, plus les Français ont mal à la France et plus ils s'inquiètent de la pérennité de la nation, moins ils sont portés à la vouloir généreuse avec les siens et hospitalière avec les autres."

 "LE NATIONAL ET LE SOCIAL"

 Elle poursuit : "Le drapeau tricolore et la sécurité sociale, l'emblème de la République et les outils de solidarité, voilà ce qui cimente en premier lieu l'appartenance commune (...). Car chez nous, on le sait, le national et le social marchent ensemble, et c'est l'Etat qui est garant de cette alliance."

 Pour cette "nation remplissant son devoir", qu'elle appelle de ses voeux, "innovante et non pas bridée de trop de lourdeurs bureaucratiques", Mme Royal a soulevé la question de son identité, en appelant la France à "reconnaître tous ses enfants". "Jusqu'à quand parlera-t-on de deuxième, troisième, quatrième génération ? Jusqu'à quand parlera-t-on de Français de souche comme si les autres étaient de feuillage ou de branchage ?", s'est-elle exclamée.

 L'éducation, "la réussite scolaire, la récompense de l'effort", la sécurité, avec le projet de proposer "aux jeunes qui dérapent autre chose que la prison pour les recadrer", font partie des priorités de Mme Royal, pour qui "être fidèle au patrimoine vivant des socialistes, c'est faire ce qu'ont fait nos prédécesseurs : inventer des droits nouveaux, des libertés nouvelles"(…).

  

Partager cet article
Repost0

commentaires