Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 21:55

 

Les énergies passées au peigne fin, un débat passionnant, une soirée instructive !

  

 

Une trentaine de personnes avaient pris place jeudi soir autour des tables de la salle Primevère du Centre de Rencontres de Saint-Berthevin. Chacun en a eu pour son argent avec des informations claires de la part des deux conférenciers, mais aussi des participants dans la salle, les uns et les autres s’exprimant en tant que citoyens sur un thème très présent dans l’actualité : le réchauffement climatique et les mesures à prendre dans le choix des énergies afin d’en limiter l’ampleur.

 Le ton et la clarté des exposés préliminaires ont grandement contribué à la qualité du débat. Il faut en remercier les conférenciers :

 Gérard Pierre, membre du collectif « Sauvons le climat », professeur émérite de physique à l’université de Bourgogne, spécialiste scientifique des énergies et favorable au développement des diverses énergies durables qui ne contribuent pas à l’effet de serre,

 Michel Lemosquet, agriculteur mayennais, responsable d’une association, la Coedra Maine, qui milite en faveur de la promotion des énergies renouvelables et s’oppose au développement de l’énergie nucléaire et des énergies fossiles à l’origine des émissions de gaz à effet de serre.

 Points communs et divergences ont été mis en évidence afin d’éclairer le débat, en évitant soigneusement la polémique.

 L’énergie nucléaire avait un brillant défenseur mais l’opposition était tout aussi argumentée et déterminée. Peut-être était-ce la première fois en Mayenne, dans ce département très marqué par les luttes anti-nucléaires (le projet de laboratoire d’étude de l’enfouissement en grande profondeur des déchets radioactifs en 2000, puis le projet de ligne à très haute tension Cotentin - Maine, actuellement), qu’un débat argumenté sur l’énergie nucléaire pouvait se dérouler dans un climat de respect mutuel.

 Nous en ferons le compte rendu, afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre.

 L’association CIVIQ, après cette soirée réussie, ne peut qu’être incitée à organiser d’autres rencontres sur le même modèle, dans le but d’aider les citoyens à s’approprier leur avenir.    

Partager cet article
Repost0

commentaires