Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 22:27

 

         ORIENTATIONS POUR L’ECOLE

Voici un sujet ô combien important, qui a été traité par la Commission Education du Mouvement Républicain et Citoyen, en vue des prochaines échéances électorales. Le texte de synthèse, rédigé par Michel Vignal, comprend quatre parties. J’ai décidé de publier une partie chaque jour, à partir d’aujourd’hui.

 Je demande aux lectrices et aux lecteurs de ce blog d’être actrices et acteurs d’un exercice de démocratie participative. Réagissez, donnez votre point de vue, à votre façon, soit par un commentaire publié directement sur le blog, soit par un courriel à mon adresse (voir sur le blog), soit par téléphone (02 43 69 06 32). Je transmettrai vos réflexions à Michel Vignal et il y répondra.

 Peut-être Michel pourra-t-il se déplacer en Mayenne et en Sarthe, dans le cadre des débats que nous aurons l’occasion d’organiser d’ici l’été. Pourquoi la Sarthe ? Parce que la gauche républicaine doit aussi être présente dans ce département, avec lequel la Mayenne entretient une proximité non seulement géographique mais aussi historique.

 Aujourd’hui : la première partie.

  L’Ecole est une question centrale, puisque Ecole et République sont intimement liées depuis la Révolution française. Le combat pour l’Ecole rejoint celui pour la République. Or, l’Ecole et la République sont aujourd’hui affaiblies. Et le futur républicain de la France dépend grandement de son Ecole publique et laïque.

Une conception exigeante de l’Ecole républicaine demande que l’Etat fixe clairement les missions de l’Ecole.

 Je voudrais développer quatre idées :

 1.      FACE A UNE CRISE GENERALISEE, POUR REDRESSER L’ECOLE, IL FAUT REAFFIRMER SA MISSION PREMIERE.

 2.      POUR REDRESSER, VOIRE REFONDER L’ECOLE, LA GAUCHE DOIT REFUSER LES FAUX REMEDES.

 3.      POUR REUSSIR LA DEMOCRATISATION, LA GAUCHE DOIT METTRE L’ACCENT SUR LA QUALITE ET DONC SUR L’EFFORT ET LE TRAVAIL.

 4.      RECONSTRUIRE DES BASES SOLIDES DANS LES DIFFERENTS CYCLES D’ENSEIGNEMENT.

 Première idée :

FACE A UNE CRISE GENERALISEE, POUR REDRESSER L’ECOLE, IL FAUT REAFFIRMER SA MISSION PREMIERE.

 Il y a une crise généralisée aux multiples facettes :

 - crise sociale liée à un chômage de masse, qui n’est pas dû à l’Ecole, mais qui la sape dans sa vocation de promotion sociale,

 - crise de la démocratie, avec cette montée de la barbarie néo-libérale, qui détruit les fondements de la politique et la confiance dans les idées et savoirs,

 - crise conjointe de la nation citoyenne et de l’Europe, cette dernière étant de plus en plus perçue comme un relais de la mondialisation libérale.

 On constate des contradictions mais aussi de la résistance.

 Et pourtant, la résistance s’est manifestée : le non au référendum, le refus du CPE (outil de normalisation libérale) le montrent. L’Ecole est traversée par ces contradictions : elle n’échappe pas à la crise et à l’adaptation libérale de ses contenus et fonctionnement.

 En même temps, s’y manifestent des facteurs de résistance au sein du corps enseignant, l’appel aussi à des valeurs solides de plus en plus partagées par de larges fractions du peuple. Des possibilités de redressement et de transformation existent.

 Nous sommes sans doute proches d’un tournant : un basculement de fond orienté et encouragé par des gouvernants courageux est envisageable.

 L’Ecole est une institution majeure de l’Etat républicain.

 L’Ecole est une institution majeure d’un Etat républicain à construire, car c’est le savoir, la connaissance qu’elle dispense qui libèrent l’homme de son ignorance. Elle donne par la culture, à chaque élève, la possibilité de construire sa propre émancipation.

 Cette Ecole doit préparer à un métier et une fonction sociale, mais aussi parce qu’elle est laïque, elle apprend à chacun à juger selon sa propre conscience, à penser librement et devenir un citoyen souverain.

 Finalité qui doit concerner tous les élèves, y compris les enfants des familles les moins cultivées, d’où le défi de la démocratisation qui doit élever le niveau général de formation, sans renoncer à la qualité, sans réduire les savoirs fondamentaux essentiels, et cela dans toutes les disciplines scolaires.

 La démocratisation, ce n’est pas la facilité.

 La démocratisation, pour un républicain de gauche, c’est l’accès du plus grand nombre à un enseignement exigeant, qui offre à chaque élève la faculté d’aller jusqu’au bout de ses possibilités, en refusant les facilités et adaptations démagogiques, là au nom de ségrégations socioculturelles subies, ailleurs aux intérêts du marché et aussi aux formes de crétinisme télévisuelles.

Partager cet article
Repost0

commentaires