Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine à partir, notamment, des idées de Jean-Pierre Chevènement, l'un de ses fondateurs (celui-ci a souhaité s'éloigner du MRC en 2015). Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens (MDC) après les élections de 2002. En février 2019, le MRC a co-fondé la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), en continuant d'exister, au moins jusqu'à son prochain congrès, en décembre 2020.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles RÉCents

23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 20:29

 

La France réconciliée avec l'élection présidentielle 

 Ségolène Royal est qualifiée pour le second tour, après avoir réalisé une très bonne campagne. C’est le fait le plus important qui efface la contre-performance catastrophique du PS le 21 avril 2002.

 Depuis sa candidature à la candidature jusqu’à la fin de la campagne de premier tour, elle a constamment innové par rapport au Parti socialiste en évoquant des thèmes comme la Nation, la République, l’Europe, la sécurité, la revalorisation du travail et de la responsabilité individuelle, en sollicitant la participation active des citoyens dans la vie publique.

 Il est vrai qu’au début, il y a eu du tangage au sein de son parti, notamment parmi les dirigeants, mais cette sortie des sentiers battus, ajoutée à ses qualités personnelles qui sont sous-estimées par beaucoup, a fortement contribué au résultat mitterrandien obtenu par Ségolène Royal hier.

 Le second fait majeur de ce premier tour est le transfert d’une partie des voix Le Pen vers le candidat de l’UMP, sous l’effet de la droitisation du discours de Sarkozy en fin de campagne. Mais ce qui était bon pour le premier tour peut se révéler être un handicap au second, s’agissant maintenant d’attirer l’électorat du centre.

 Le troisième point fort de ce scrutin est la très importante participation électorale, qui montre la volonté des Français de s’impliquer dans le choix de leur représentation publique nationale au plus haut niveau. C’est l’indice du renouveau d’intérêt des citoyens pour la politique.

 Comme l’indiquait, hier soir, Xavier Dumoulin sur son blog http://sr07.unblog.fr « Ségolène Royal  porte à présent les couleurs de toute la gauche. Au delà même de l'électorat des candidats de la gauche, la bataille autour du pacte présidentiel permettra dans les prochains jours de convaincre ceux qui ne l'ont pas été, dès le premier tour, de la pertinence des cent propositions pour répondre aux aspirations des françaises et des français. Nous devons être confiants et agir pour la victoire de la France présidente. Cette victoire est possible parce qu'elle est la seule réponse au besoin de changement auquel aspirent nos compatriotes ».

  Ce matin, sur ce même blog, on pouvait lire les résultats définitifs du premier tour de l'élection présidentielle du 22 avril 2007 pour la métropole et l’outre-mer (sans les votes des quelque 820.000 Français de l'étranger), tels qu’ils ont été communiqués par le ministère de l’Intérieur.

Inscrits : 43.651.588 - Votants : 36.928.728 - Exprimés : 36.395.657 - Abstention : 15,40%

 Olivier Besancenot : 1.494.391 - 4,11% ; Marie-George Buffet : 705.456 - 1,94% ; Gérard Schivardi : 123.242 - 0,34% ; François Bayrou : 6.750.019 - 18,55% ; José Bové : 479.114 - 1,32% ; Dominique Voynet : 570.246 - 1,57% ; Philippe de Villiers : 815.781 - 2,24% ; Ségolène Royal : 9.402.841 - 25,84% ; Frédéric Nihous : 420.097 - 1,15% ; Jean-Marie Le Pen : 3.824.299 - 10,51% ; Arlette Laguiller : 486.467 - 1,34% ; Nicolas Sarkozy : 11.323.704 - 31,11%. 

Partager cet article
Repost0

commentaires