Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 23:33

L’esprit de la Résistance, toujours aussi nécessaire

 

C’est dans l’Humanité qu’on trouve la célébration la plus complète du 70ème anniversaire du Conseil national de la Résistance. Voir (27 mai 2013) le numéro spécial à l'occasion des 70 ans du CNR. Le 27 mai 1943, sous l’égide de Jean Moulin, les représentants des mouvements de résistance se regroupent sous l’autorité du Conseil national de la Résistance. Dix mois plus tard, paraît son programme : «les Jours heureux». Voir Programme du Conseil national de la Résistance.

 

Ce jour-là, 48, rue du Four, à Paris, dans l’appartement de René Corbin, s’unifie, sous l’autorité de Jean Moulin, l’ensemble des mouvements de résistance français. Ce jour-là, les résistances devinrent «la Résistance». Posons le décor. Hiver 1942-1943. À l’Est, la guerre bascule. Embourbées à Stalingrad, les armées nazies plient devant l’Armée rouge. La nouvelle court les maquis et accrédite l’idée que le IIIe Reich n’est pas invincible. Constant Paisant, un des FTPF qui s’illustrera en 1944 aux Glières, se souvient: «Ce coup fatal à l’Allemagne, c’était le vent de l’espérance. Il nous porta au long de nos combats, particulièrement dans la tragédie du plateau où allaient mourir plus de 150 camarades.» (Michel Etiévent)

 

Daniel Cordier - ancien secrétaire de Jean Moulin dans la Résistance, devenu historien sur le tard afin de défendre la mémoire de Jean Moulin - a été à l’origine de la réalisation du téléfilm diffusé par France 3 en deux épisodes les 25 et 26 mai.

Voir L'esprit de la Résistance (Marianne, Eric Conan, 25 mai 2013)

Daniel Cordier : "Je voulais tuer des boches" (Nouvel Observateur, 25 mai 2013).

Daniel Cordier : "Seule la liberté compte dans la vie" (l’Humanité, 27 mai 2013).

 

Le président de la République a salué les 70 ans du CNR

 

Pour les 70 ans de la création du CNR, Hollande au lycée Buffon. Il y a soixante-dix ans, le 27 mai 1943, se tenait en plein Paris occupé la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR), symbole de l'unification de la Résistance intérieure confiée à Jean Moulin par le général de Gaulle. François Hollande s'est rendu au lycée Buffon avec des membres du CNR.

 

 

François Hollande contre la vichymania (Marianne, Eric Conan, 28 mai 2013)

Comme le dit L’Humanité, ce fut un « service minimum », guère à la mesure de cet évènement qui symbolise l’unité de la Résistance française auquel était difficilement parvenu Jean Moulin en rassemblant les principaux mouvements, partis et syndicats clandestins derrière le Général De Gaulle alors que celui-ci faisait face à l’hostilité des Alliés qui lui préférait le Général Giraud et ses ambiguïtés vis-à-vis de Vichy.
Ce 27 mai 1943 fut donc une date essentielle pour l’avenir car cette unification politique de la Résistance de la droite aux communistes autour du gaullisme de guerre, assurera une place pour la France aux côtés des vainqueurs et permettra au pays d’éviter le schéma confus et violent des Libérations grecque ou yougoslave.

Pour cette journée, le président de la République s’est contenté d’un déjeuner avec quelques résistants - dont Daniel Cordier, le secrétaire de Jean Moulin - et d’une visite en leur compagnie au Lycée Buffon dont cinq lycéens résistants furent fusillés par les nazis. Pour des raisons inexpliquées, la cérémonie envisagée au 48 rue du Four, à Saint-Germain-des-Prés où eut lieu la réunion du Conseil de la Résistance a été annulée.
Et ce sont surtout des préoccupations du présent qui ont émaillé le discours de François Hollande. « Ce qui a été possible (reconstruire le pays, redresser la France) doit encore être possible », a-t-il précisé en notant que ces chefs résistants réunis Rue du Four éprouvaient « ce sentiment que demain peut être meilleur qu’aujourd’hui » (…).

Cet article est le 32ème paru sur ce blog dans la catégorie Personnalités et célébrations

Partager cet article

Repost 0

commentaires