Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 21:29

Ce n’est pas le seul projet fissurant l’unité de la République

 

Le projet de « simplification administrative », voulu par la majorité des élus alsaciens et vu d’un bon œil par le gouvernement, n’ira pas plus loin, compte tenu du résultat du référendum du 7 avril 2013 concernant les deux départements du Bas-Rhin (au nord) et du Haut-Rhin (au sud). Voir Collectivités territoriales : le Parlement débat et l'Alsace vote (contre) - 8 avril 2013.

 

Conseil-national-MRC-240313-015-T.jpgBastien Faudot, secrétaire national aux élections au Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), et originaire du Territoire de Belfort, a commenté ce scrutin dans cet article publié le 8 avril 2013 sur son blog politique :

 

Les Alsaciens aiment la République

Les citoyens alsaciens se sont prononcés et le projet de création d'un land d'Alsace restera dans les cartons. Les résultats de ce référendum sont un énième rappel du lien indéfectible qui unit les citoyens à notre modèle républicain.

 

Le référendum alsacien sur la création d’une collectivité unique ne passionnait personne dans les salles de rédaction. C’est dans une indifférence quasi générale que les Alsaciens ont rejeté le projet de fusion des départements et de la région. Derrière une question en apparence technique et institutionnelle, les Alsaciens ont majoritairement compris la portée politique de ce projet : il s’agissait de préfigurer une super-région dont le but inavouable était de créer à termes un véritable « land » d’Alsace selon un modèle fédéral contraire à la spécificité de notre République.

Les tenants du tour de force fédéral sont, une nouvelle fois, défaits
. Selon le même scénario que lors du référendum sur la création d’une collectivité territoriale unique en Corse, en Martinique et en Guadeloupe en 2003, puis en Guyane en 2010, si une majorité de partis de gauche et de droite, ainsi que les leaders d’opinion, appelaient au vote oui, le peuple a rejeté clairement cette tentative de détricotage institutionnel de la Nation. Malgré l’enfumage d’une prétendue « simplification administrative », les Alsaciens ont eu conscience du véritable enjeu et réitéré par la même occasion, leur attachement à la République.

Il convient aujourd’hui de regarder une réalité en face :
à chaque tentative de remise en cause d’une France une, indivisible et indépendante, lors des référendums locaux comme lors du référendum sur le traité constitutionnel en 2005, les citoyens français rappellent qu'en République, le peuple est souverain
. Ce signal doit être entendu par nos représentants au moment où la crise économique se transforme peu à peu en crise politique. A l'heure où les institutions européennes tentent d'assujettir les peuples au Diktat de la Banque centrale de Francfort, à la cour de justice européenne ou à la commission de Bruxelles, leur désir de souveraineté reste intact et imputrescible.

D’autres occasions de fissurer l’unité de la République viendront à l’agenda : reconnaissance des langues régionales et minoritaires, les modalités de l’acte III de la décentralisation, création des métropoles et remise en cause des départements…. Les Français devront rester vigilants pour maintenir fermement le cadre de la Nation qui est à la fois l’écosystème de notre démocratie, mais aussi la condition de l’égalité entre tous les citoyens.

 

Communiqués de Jean-Luc Laurent et de Jean-Pierre Chevènement (MRC)

Référendum en Alsace : Un "non" républicain et salutaire

Chevènement (MRC) se félicite du "grand bon sens" des Alsaciens

 

Cet article est le 56ème paru sur ce blog dans la catégorie République Parlement

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans République Parlement
commenter cet article

commentaires