Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 17:51

Le grand écart entre les modèles danois et bavarois

 

AG-Office-du-lait-Avranches-221111-032-T.jpgLors de l’Assemblée générale de l’Office du lait, à Avranches (Manche), le 22 novembre 2011, l’auteur de l’Europe laitière (éditions La France agricole, mars 2011), André Pflimlin*, est intervenu dans le débat organisé l’après-midi, à la demande du président Paul de Montvalon.

 

Voir André Pflimlin : la Californie (USA) veut maîtriser ses volumes de lait -  15 décembre

Lait : l'Apli et l'EMB au niveau européen pour de nouvelles régulations - 26 novembre 

Première Assemblée générale de l'Office du lait à Avranches (Manche) - 22 novembre 

L'Office du lait veut être une interprofession laitière plus représentative - 21 novembre

Office du lait : assemblée à Avranches (Sud Manche) le 22 novembre - 19 novembre

 

L’Europe laitière, c’est 80% du lait produit dans l’ouest européen, 50% produit sur 10% des surfaces, une moyenne de 45 vaches par troupeau. Ce sont de très nombreux petits élevages dans 12 pays, récemment entrés dans l’Union européenne.

C’est la fin des quotas après 2015, donc la compétition libérale entre les pays et entre les régions, une compétition de plus en plus inéquitable et destructrice.

Les revenus annuels (par unité de travail agricole familial) montrent peu de différences entre la France et l’Allemagne, mais un grand écart entre le Danemark et l’Irlande, en raison de coûts de production très élevés pour le premier, très faibles pour ce dernier.

 

Au Danemark, le revenu laitier moyen (2005-2010) est catastrophique. Ce pays produit 3% du lait européen ; 90% de la surface agricole utile est exploitée en cultures pour produire du lait ou du porc. La restructuration des exploitations agricoles est vertigineuse. Comment expliquer cette course folle ? Mme Fisher Boel était ministre de l’agriculture de son pays (avant d’être commissaire européenne à l’agriculture). Elle avait institué le marché libre des quotas. Il y a une laiterie coopérative (ARLA) qui collecte 95% du lait danois et aussi en Suède. Une organisation professionnelle unique. Les producteurs n’avaient pas le choix. On leur demandait d’être compétitifs pour préparer la période après les quotas. La crise n’a pas été prévue. En 2009, le revenu moyen était largement négatif (- 40 000 euros par UTAF). Aucun revenu en lait depuis trois ans. Endettement démesuré.

 

En Irlande, pays qui produit 3,5% du lait européen, la situation est très différente. Les prairies occupent 90% de la surface agricole utile. On dénombre un million de vaches avec des moyennes faciles à retenir : 50 hectares et 50 vaches par exploitation, 5 000 kg de lait par vache et par an. Transformation en beurre et poudre de lait, 80% étant exportés sur le marché mondial.

 

En Allemagne, il y a trois modèles extrêmes (dans l’ensemble : 80 000 troupeaux, 19% du lait européen) :

- au sud, des troupeaux de 20 à 40 vaches et une activité tourisme en complément ;

- au nord, des fermes familiales peu endettées ;

- à l’est, des anciens domaines collectifs qui ont failli.

 

En Pologne, on compte 500 000 petits troupeaux. Au nord-est, la Poldachie se distingue avec des troupeaux mixtes (lait-viande) de 10 à 20 vaches.

 

Le « modèle » danois, étendu à l’Union européenne, c’est 100 000 fermes à 160 vaches laitières, à haut risque. Le « modèle » bavarois, c’est un million de fermes à 30 vaches laitières et une certaine diversité dans les produits et territoires. Quel équilibre entre les deux « modèles » ?

 

* André Pflimlin était un économiste de l’Institut de l’élevage avant sa retraite en 2009. Les dix dernières années, il coordonnait ce qui concernait l’Europe, mais aussi l’Amérique du nord, depuis 2007-2008. A sa retraite, l’envie d’écrire lui a pris, constatant que la politique agricole ne tournait pas rond.

Europe laitière - Valoriser tous les territoires pour construire l’avenir - Ce livre de André Pflimlin, publié aux Editions France Agricole, dresse le paysage de l’Europe laitière, et propose des pistes pour l’avenir.

 

Cet article est le 271ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires