Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 23:49

Une organisation de producteurs FMB et le Lait équitable

 

Le 10 octobre 2013, à Commer, l’assemblée générale des producteurs de lait indépendants* de l’Apli 53 a élu 11 responsables de l’association en Mayenne. C’est Hervé Delogé qui a présidé l’AG, avec l’appui de Xavier Mézière, secrétaire du bureau, et de Franck Courcelle, engagé dans la promotion de FaireFrance, le « lait équitable ». Denis Jehannin était là en voisin (35) pour parler de l’organisation de producteurs « France Milk Board Grand Ouest », dont il est le président. Olivier Chemin, président de la Coordination rurale en Mayenne, était présent dans la salle.

 

Apli 53 AG 101013 003 TAfin de présenter les positions de l’Apli, Hervé Delogé a lu le rapport présenté à l’Assemblée générale de l’Apli nationale (voir AG 2013 de l'APLI : le président André Lefranc fait le bilan et rassure - 13 septembre 2013 et Les éleveurs laitiers de l'APLI en AG nationale à Landelles et Coupigny - 12 septembre 2013).

 

Photo : Denis Jehannin, Hervé Delogé, Xavier Mézière, Franck Courcelle (de gauche à droite)

 

Les deux interventions marquantes de la soirée ont été celles de Denis Jehannin (FMB) et de Franck Courcelle (Lait équitable).

 

Denis Jehannin est éleveur laitier (vaches de race Normande) à Luîtré (35), près de la Mayenne. Il a été élu à la présidence de l’organisation de producteurs (OP) France Milk Board (FMB) du grand ouest, qui rassemble 310 producteurs qui livrent leur lait à diverses laiteries, de statut non coopératif. C’est l’une des deux OP agréées de FMB (l’autre est le sud-ouest).

Il y a 23 OP agréées en France (les producteurs adhérents des coopératives laitières ne sont pas concernés, c’est-à-dire la moitié des producteurs), dont 17 « verticales » (rattachées à un industriel privé) et 6 « horizontales » (couvrant un bassin laitier et divers acheteurs), dont les trois FMB (Grand-ouest, Sud-ouest, Normandie), qui pourraient se fédérer en association d’OP. L’objectif de FMB est d’instaurer des relations entre les producteurs et les industriels au niveau des laiteries. Les 23 OP (minimum 200 producteurs par OP) rassemblent 7 000 producteurs (2,3 milliards de litres de lait par an).

Le problème des coopératives, c’est que les responsables ont un double chapeau : ils représentent à la fois la laiterie et les producteurs.

Le prix du lait reste inférieur au coût de production (environ 400 euros les 1000 litres selon l’évaluation du Centre d’Economie Rurale). Au niveau européen, les producteurs sont rassemblés dans EMB (European Milk Board), dont fait partie l’Apli. L’EMB a lancé le projet d’une agence de surveillance européenne qui permettrait - grâce à un ajustement flexible de la production de lait à la demande du marché - de garantir un équilibre constant du marché et de stabiliser le prix du lait à un niveau couvrant en moyenne le coût de production. Une production laitière durable et extensive et l'approvisionnement de l'UE en lait seraient ainsi garantis. Voir European Milk Board: CP: Conférence sur le lait à Bruxelles.

 

Franck Courcelle présente le concept « Lait équitable » mis en œuvre à l’initiative de l’Apli et, notamment, son vice-président, Richard Blanc, à partir de l’expérience belge (voir L'Apli (EMB) est engagée dans un projet de coopérative lait équitable - 11 février 2012).

C’est une façon pour les producteurs d’amorcer le contrôle de la répartition des revenus sur l’ensemble de la filière laitière, avec une part correcte aux producteurs.

Faircoop, qui a le statut coopératif, emploie actuellement 10 salariés, chargés d’introduire les produits de la marque FaireFrance dans les grandes surfaces de distribution. Ils reçoivent l’aide des producteurs adhérents de Faircoop. Le lait demi-écrémé FaireFrance provient d’une laiterie du Loiret. Il est vendu au prix de 0,93 euro le litre dans les supermarchés (dont 0,10 euro revient aux producteurs).

Franck Courcelle explique comment il a obtenu l’accord des magasins U (Hyper et Système U) en Mayenne et l’intérêt des consommateurs pour l’animation réalisée par des producteurs de lait dans le magasin. Il pense que le Lait équitable devrait se développer en Mayenne et ailleurs.

 

* Voir L'Apli 53, en AG, a adopté les statuts nationaux mais perdu son bureau - 3 mars 2012

 

Cet article est le 411ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires