Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 23:44

L’APLI et l’EMB pour une régulation au niveau européen

 

2012-07-10_9.jpgLes producteurs de lait européens réunis au sein de la confédération des organisations de producteurs EMB (European Milk Board) ont manifesté leur mécontentement le 10 juillet 2012 devant le Parlement européen à Bruxelles.

Voici le communiqué de l’EMB, dont les responsables sont, notamment, l’allemand Romuald Schaber, président, et le belge Erwin Schöpges, membre du bureau.

L’ASSOCIATION NATIONALE DES PRODUCTEURS DE LAIT (APLI) et l’Organisation des Producteurs de Lait (OPL) sont les organisations françaises adhérentes à l’EMB.

 

Manifestation des producteurs laitiers à Bruxelles : le lait déborde et les prix plongent !

 

La surproduction qui affecte les marchés laitiers européens entraîne une chute drastique des prix du lait et conduit directement à la prochaine crise laitière. Voilà pourquoi les producteurs laitiers européens manifestent aujourd’hui à Bruxelles devant le Parlement européen.

 

Des centaines de membres du European Milk Board (EMB), la confédération européenne regroupant des organisations de producteurs laitiers en Europe, sont venus à Bruxelles manifester haut et fort contre la mauvaise gestion du marché laitier. Pour symboliser la surproduction actuelle qui affecte les marchés laitiers européens, il a été érigé un lac de lait qui déborde sur la Place du Luxembourg devant le Parlement européen. Les excédents du marché font chuter les prix au plus bas. La survie des exploitations ne peut plus être assurée.

 

Dans le cadre de la réforme actuelle de l’organisation européenne des marchés agricoles, les producteurs laitiers de l’EMB revendiquent des mesures concrètes comme une réduction volontaire de la production et la mise en place d’une agence de surveillance européenne afin que l’offre et la demande puissent se rééquilibrer sur les marchés laitiers.

 

« Les députés européens doivent maintenant bien réfléchir à la réforme de la PAC et engager les bonnes mesures en faveur du marché laitier. L’atterrissage dit en douceur prévu par la Commission européenne signifie un deuxième atterrissage en catastrophe en seulement trois ans. Un des seuls remèdes est de réduire la production, et ce à court terme au mieux en recourant à la réduction volontaire des volumes. Il faut reprendre les bonnes approches du rapport sur l’organisation des marchés agricoles présenté par le Parlement européen et les développer avec la classe politique, en se montrant constructifs mais aussi déterminés », a déclaré le Président de l’EMB Romuald Schaber.

 

Le European Milk Board (EMB) est une confédération européenne regroupant des organisations de producteurs laitiers. Elle représente actuellement 19 organisations issues de 14 pays européens, soit 100 000 éleveurs. Ces pays membres produisent environ 75 % du lait européen.

 

Pour sa part, André Lefranc, président de l’APLI nationale, a répondu aux déclarations d’autres organisations sur la flambée des prix des céréales et matières premières. Voici le communiqué de l’APLI (28 juillet).

 

Après le Syndicat national de l'industrie de la nutrition animale (Snia) - voir la France Agricole du 24/07/2012 - dont le président n'est autre que Alain Guillaume, directeur délégué de Glon Sanders, elle même filiale de ... Sofiprotéol, c'est la FNPL qui s’inquiète de la spéculation sur les matières premières.

Finalement, toujours dans le même média, Xavier Beulin, apprend-on, interpelle François Hollande à ce sujet. Comment Monsieur Beulin ose-t-il s’inquiéter de la spéculation sur les matières premières alors qu’il est le premier avec Sofiprotéol (et son ami V. Bolloré) à désorganiser les marchés mondiaux :

- en chassant les paysans des pays pauvres de leurs terres pour y planter des palmiers à huile au détriment des cultures vivrières.

- en organisant un maximum de contractualisation chez nous pour mettre les paysans sous contrôle et orienter la production dans le sens de la spéculation et non de la nourriture de proximité, et ceci avec un appétit insatiable (voir la proposition de reprise de Doux)

- en « organisant » les cotations des produits au travers de France Agrimer.

- en gérant l’ensemble des coopératives HCCA, ces coops qui ont enterré l’éthique avec laquelle elles ont été créées.

Tout ceci n’a qu'un seul but : sauver la filière des agro-carburants, qui, contrairement à ce qui est officiellement mis en avant par les responsables de Sofiprotéol, participe activement à la destruction de l’environnement et ne survit que grâce aux sommes astronomiques allouées par l’Etat. En fait c'est un pyromane qui demande d’arrêter l’incendie.

Mr Hollande devrait plutôt arrêter le pyromane à moins qu’il n'ait peur de se brûler !!!

Or pour éteindre l’incendie, les canadairs d’aides ne suffiront pas et n’apportent pas la bonne réponse, car le feu repartira. Pour combattre l’incendie, il faut bien le connaître, l’analyse de la situation est primordiale et il faut avant tout le priver d’oxygène, c'est-à-dire arrêter les cycles de surproduction par une régulation concertée au niveau européen de la production.

Il est indispensable également d’ôter tout combustible par une étroite surveillance des marchés, en effet « il s’échange chaque année l’équivalent de 46 fois la production mondiale de blé sur le marché financier de Chicago » (Christine Lagarde, lors du G20 « Finances » (18-19 février 2011).

 

Cet article est le 330ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires