Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 23:11

Aggravation de la concentration de gaz à effet de serre

 

L’affaire est entendue : le réchauffement climatique prend de l’ampleur sous l’influence des activités humaines. Le groupe  intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) a fait connaître ses conclusions.

Voir l’article de Stéphane Foucart sur le site du quotidien Le Monde (27 septembre 2013), intitulé Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leur diagnostic.

 

Les experts du climat aggravent leur diagnostic. Au terme d'une négociation-marathon qui s'est achevée à Stockholm (Suède), vendredi 27 septembre au petit matin, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a adopté le premier volet de son cinquième rapport. Sur plusieurs points cette édition apparaît bien plus alarmante que la précédente, publiée en 2007.

Le texte le plus attendu n'est cependant pas le rapport lui-même, qui sera publié en janvier, mais son Résumé à l'intention des décideurs, bref document d'une vingtaine de pages qui servira de base aux éventuelles actions politiques menées sur le front climatique.

Adopté ligne à ligne par les délégués et les scientifiques de l'ensemble des pays membres du GIEC, il présente l'état des connaissances scientifiques sur le réchauffement en cours de la manière la plus consensuelle possible. Celles-ci n'en dessinent pas moins un tableau assez sombre. "C'est une confirmation mais aussi un renforcement des diagnostics précédents", résume Jean-Pascal van Ypersele (université catholique de Louvain), vice-président du GIEC (…).

 

Communiqué  du 5 octobre 2013 de l’association Sauvons Le Climat

 

Résumé pour décideurs de la partie « bases scientifiques » (travaux du Groupe de Travail I) du 5ème rapport du GIEC (2013).

 

Le réchauffement depuis les années 1950 ne fait aucun doute. Chacune des 3 dernières décennies est plus chaude que toutes les précédentes depuis qu’on a des mesures systématiques (seconde moitié du 19ème siècle). Les 30 dernières années sont la période la plus chaude de l’hémisphère nord (températures moyennes de l’hémisphère) depuis au moins 1400 ans. Le réchauffement concerne l’atmosphère et les océans qui ont stocké plus de 90% de la chaleur accumulée par la Terre depuis 40 ans. Le réchauffement a provoqué une disparition massive de glace de la quasi-totalité des glaciers de montagne, des calottes polaires et de la partie pérenne de la banquise, ainsi que la diminution notable de la neige de printemps de l’hémisphère nord. Depuis le milieu du 19ème siècle, le niveau de la mer a monté à un e vitesse supérieure à celle des 2 millénaires précédents.

Les concentrations de gaz à effet de serre ont atteint dans l’atmosphère des valeurs inconnues aussi loin qu’on sache remonter avec certitude (800 000 ans). Elles ont augmenté de 40% depuis le début de l’ère industrielle, majoritairement du fait de l’utilisation des combustibles fossiles, de façon importante aussi du fait du changement d’utilisation des sols. L’océan a absorbé 30% du dioxyde de carbone d’origine fossile, ce qui a entraîné une acidification de ses eaux de surface.

On a de nombreuses preuves croissantes de l’action de l’homme sur le climat.

Les modèles de climat se perfectionnent et s’améliorent et reproduisent les variations globales et régionales de divers paramètres climatiques ainsi que l’effet des éruptions volcaniques majeures, ce qui donne confiance dans la capacité des modèles à décrire l’évolution à venir du climat.

La poursuite des émissions de gaz à effet de serre va entraîner un surcroît de réchauffement et des changements dans toutes les composantes du système climatique. Limiter le changement du climat va nécessiter des réductions substantielles et soutenues des émissions de gaz à effet de serre.

Même avec les hypothèses les plus optimistes sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la température moyenne à la surface de la Terre aura augmenté d’au moins 1,5°C à la fin du 21ème siècle. Le réchauffement va se poursuivre, éventuellement modulé à l’échelle de l’année voire de la décennie par la variabilité naturelle du climat. L’océan va continuer à se réchauffer, avec un impact possible sur les courants océaniques. Les précipitations vont, sauf exceptions locales, s’accroître dans les régions ou aux saisons humides et décroître dans les régions ou aux saisons sèches. La masse de glace va continuer à décroître. Le niveau de la mer va continuer à s’élever, avec un rythme probablement accru. Les processus d’absorption du carbone atmosphérique vont être perturbés. L'acidification de l’océan va augmenter.

S’il est inéluctable que le réchauffement se poursuive, impactant le climat pour des siècles. Mais l’amplitude de ce réchauffement et ses impacts dépendront  fortement de la quantité de dioxyde de carbone émis par l’homme.

Ceci conforte la lutte de Sauvons Le Climat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre  de la France d’une façon économiquement et techniquement réaliste sans conséquences fâcheuses pour nos niveaux de vie. Sauvons Le Climat rappelle que l'Allemagne émet 50% de plus de CO2 par habitant que le France.  La principale raison en est que la France a, par le passé, pratiquement éliminé les énergies fossiles dans sa production d'électricité. SLC demande plus que jamais qu'une politique tout aussi volontariste soit conduite pour réduire fortement l'utilisation des énergies fossiles dans les autres domaines : habitat/tertiaire, industrie et mobilité.

La traduction des points forts du texte du GIEC se trouve sur le site de Sauvons Le Climat. Elle contient quelques-unes des figures très significatives du document du GIEC et des notes explicatives pour les non-spécialistes, rédigées par Sauvons Le Climat.

 

Cet article est le 81ème paru sur ce blog dans la catégorie Climat énergies environnement

Partager cet article

Repost 0

commentaires