Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 23:55

Les syndicats lancent un appel à François Hollande

 

Le gouvernement a laissé le ministre du redressement productif montrer sa combativité face à Mittal puis il a décidé de s’en remettre aux solutions Mittal, considérant que la nationalisation temporaire serait trop risquée et trop coûteuse pour les finances publiques.

 

Voir l’article précédent Florange : Ayrault et Moscovici s'opposent à la proposition Montebourg - 2 décembre 2012.

Et L'intégralité de l'accord entre l'Etat et Mittal (Le Monde, 6 décembre 2012).

 

Le Premier ministre est "droit dans ses bottes". Voir Jean-Marc Ayrault assume le choix du gouvernement pour Florange (Le Monde, 6 décembre 2012). Et il semble admettre que l’Etat ne peut rien face aux réalités économiques.  

 

Les réactions syndicales

 

La CGT a marqué sa désapprobation. Voir Bernard Thibault : "Je ne crois pas que Florange soit sauvé" (l’Humanité, 3 décembre 2012).

 

Les syndicats sur place à Florange, qui ont accepté d’aller à Matignon écouter les explications du Premier ministre, ont crié leur colère à leur retour.

Florange : Edouard Martin déclare la guerre à Jean-Marc Ayrault (Le Monde, 6 déc. 2012)

Florange : "Vous attendez quoi ? Qu'il y ait un malheur ici ?" (Nouvel Observateur, 6 déc. 2012)

 

Les syndicats en appellent "solennellement à Hollande", et annoncent l'occupation des hauts-fourneaux ainsi qu'une grève à l'usine de Basse-Indre. 

Les "Florange" lancent "la résistance". Des métallos du site d'aciérie vont occuper les hauts fourneaux, a annoncé jeudi 6 décembre le délégué CFDT Edouard Martin après avoir appris qu'ArcelorMittal retire la candidature du site pour le projet Ulcos

"On en appelle solennellement à Hollande", a lancé devant les caméras le syndicaliste, les larmes aux yeux, tout en faisant part de "l'écoeurement" des salariés. "Reprenez le dossier en main ! Dites à Mittal ça suffit, dehors ! Il [Mittal] vient de montrer qu'il avait déjà le mensonge en tête avant de signer l'accord. Vous attendez quoi ? Qu'il y ait un malheur ici ? Et bien nous on va être votre malheur si vous ne cessez pas ce mensonge, cette tromperie ! C'est une promesse. Et nous on a l'habitude de les tenir, les promesses."

"A partir d'aujourd'hui, on prend possession de l'usine, on va dans les hauts fourneaux", a ajouté Edouard Martin, entouré d'une quinzaine de militants. "Il n'y en a pas un qui touchera aux vannes de gaz", qui permettent de maintenir les installations en veille."

Un appel à la grève a par ailleurs été lancé par les syndicats pour lundi sur le site de Basse-Indre.

 

Cet article est le 106ème paru sur ce blog dans la catégorie Travail Economie

 

 

 

Les réactions syndicales

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans Travail Economie
commenter cet article

commentaires