Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 23:21

Tous les acteurs de la filière alimentaire sont mobilisés

 

Le ministère de l’agriculture et de l’agroalimentaire a mis le frein sur le changement, par crainte de provoquer des réactions syndicales de la part de la FNSEA. On ne changera rien à la PAC, qui attribue pourtant des aides dans un désordre inégalitaire inacceptable. Les producteurs de fruits et légumes, mais aussi les éleveurs, vont continuer à être les parents pauvres d’une politique qui favorise outrageusement les grandes cultures céréalières. Le capital est toujours privilégié aux dépens de l’emploi. Cela ne changera pas.

 

Puisqu’il faut bien agir quand même, le choix du ministère s’est porté sur le Gaspillage alimentaire.  Guillaume Garot maire de Laval 081010 T

Voir, cet article du quotidien Les Echos, le 16 juin 2013 : Le gouvernement lance la chasse au gaspillage alimentaire et sur le site du ministère, Guillaume Garot présente le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire :

 

GASPILLAGE ALIMENTAIRE - Ce vendredi 14 juin, Guillaume Garot, ministre délégué à l’agroalimentaire, a présenté, en présence de tous les acteurs de la filière alimentaire concernés, le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, dont les mesures sont issues des réflexions menées par les groupes de travail institués par le ministre en décembre dernier.
Ce pacte national contre le gaspillage alimentaire répond à l’objectif ambitieux que s’est fixé le gouvernement français : diminuer par deux le gaspillage alimentaire dans notre pays d’ici à 2025.

 

Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire ?

 Pour s’engager concrètement contre les dérives de la société de surconsommation,
 Pour protéger l’environnement en économisant des ressources et en réduisant la production de déchets,
 Pour retrouver du pouvoir d’achat.

 

C’est un choix contre l’égoïsme, contre l’individualisme, pour une société plus solidaire et plus responsable. Car il y a quelque chose de scandaleux, de profondément injuste dans le fait de jeter de la nourriture quand tant de Français dépendent de l’aide alimentaire pour vivre ou que des millions d’hommes, de femmes et d’enfants ne mangent pas à leur faim.

Lutter contre le gaspillage, c’est mieux consommer et mieux manger. C’est aussi redonner à l’alimentation et au travail de ceux qui la produisent leur juste valeur.

Le gouvernement a fixé un objectif ambitieux : diminuer par deux le gaspillage dans notre pays d’ici à 2025. Pour y parvenir l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire a réfléchi à la rédaction d’un Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Un Pacte qui pose un certain nombre de mesures et d’engagements de la part de chacun, pour permettre un véritable progrès collectif. Un Pacte qui ne stigmatise aucun des acteurs engagés dans cette mobilisation contre le gaspillage, mais au contraire valorise l’implication de chacun.

 

Par ce Pacte, l’Etat prend les 11 mesures suivantes :

  1. Un signe de ralliement manifestant la mobilisation de chacun pour lutter contre le gaspillage.
  2. Une journée nationale de lutte contre le gaspillage, d’un prix « anti-gaspi » des pratiques vertueuses et d’une labellisation de ces pratiques.
  3. Des formations dans les lycées agricoles et les écoles hôtelières.
  4. Des clauses relatives à la lutte contre le gaspillage dans les marchés publics de la restauration collective.
  5. Une meilleure connaissance du cadre législatif et réglementaire sur la propriété et la responsabilité lors d’un don alimentaire.
  6. La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les plans relatifs à la prévention des déchets.
  7. La mesure de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la Responsabilité Sociale des Entreprises.
  8. Le remplacement systématique de la mention DLUO par « À consommer de préférence avant… ».
  9. Une campagne de communication sur la lutte contre le gaspillage.
  10. Une nouvelle version du site dédié, www.gaspillagealimentaire.fr.
  11. Expérimentation, sur un an, du don alimentaire par les citoyens via une plate-forme numérique, Equosphère.

Téléchargez l’intégralité du Pacte national de lutte contre le gaspillage

Voir aussi Gaspillage alimentaire - Wikipédia

Cet article est le 395ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires