Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 23:40

La gauche est dans une impasse qui profite au FN

 

L’élection législative partielle de la 3ème circonscription du Lot-et-Garonne, le 23 juin 2013, a été riche en enseignements politiques. Voir Leçons de l'élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (23 juin) - 24 juin 2013.

Après un premier tour qui a vu la gauche sombrer et le candidat FN qualifié avec celui de l’UMP pour le second tour, il a été beaucoup question de « front républicain » pour faire barrage au Front national. Cette fois encore, la tactique de désistement du PS en faveur du candidat UMP a fonctionné, puisque celui-ci a été élu, avec près de 54 % des voix.

Franchement, ce n’est pas vraiment un siège perdu par la gauche, puisque le député Cahuzac n’était pas de gauche, le ministre Cahuzac non plus. Son remplacement au ministère du budget par Bernard Cazeneuve est une heureuse issue pour le pays, de même que les mesures votées par le Parlement. Voir Transparence et fraude fiscale : l'Assemblée vote une batterie de mesures (Le Monde, 25 juin 2013).

 

Au vu des résultats électoraux systématiquement en défaveur de la gauche, celle-ci a de quoi s’alarmer dans la perspective des élections municipales (mars 2014), européennes (mai 2014), sénatoriales (septembre 2014), puis départementales et régionales (mars 2015).

François Hollande avait préparé un programme social démocrate libéral que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault est chargé de mettre en œuvre. Les deux premières années, il était prévu que les résultats positifs se feraient attendre mais la défection complète de la croissance européenne amplifie les difficultés économiques et sociales. Le gouvernement va devoir agir afin de créer un « choc social », sinon la révolte populaire est possible.

Voir le point de vue (dans Marianne, 22 juin 2013) de Philippe Petit, journaliste et philosophe, qui rend compte des propos de l’historien britannique Perry Anderson : « Il faut un soulèvement populaire majeur ».

 

Gérard Filoche, de son côté, après avoir passé en revue les manifestations en Turquie, au Portugal, au Brésil, demande (Marianne, 23 mai 2013) : Et nous demain, quelle sera l'étincelle?

 

(…) Dans le pays, personne ne peut comprendre qu’il y ait 590 milliards d’avoirs français dans les paradis fiscaux, ni 108 milliards en Suisse, ni de 60 à 80 milliards de fraude fiscale… et qu’on s’en prenne à nos petites retraites… 

  

Personne ne peut comprendre qu’on n’augmente toujours pas le Smic le 1er juillet et qu’on fasse encore reculer les salaires des catégories C de la fonction publique. 

  

Personne n’admet que la gauche n’entame aucune redistribution des richesses immenses qui existent dans ce pays… D’ou le mécontentement qui monte de façon spectaculaire. Nous ne sommes plus dans une période d’espoir, d’attente, de patience, mais de hargne, de rejet de colère… Et ça ira encore dans le mauvais sens, si nous n’inversons pas le cours dramatique des évènements. 

  

Cela traverse toute la gauche, à commencer par le Parti socialiste lui même ou les militants viennent de donner 73 % des voix à la gauche socialiste ! Si les militants et électeurs de la gauche, politique et syndicale, dans son ensemble, étaient aujourd’hui consultés, pouvaient s’exprimer, il y aurait 80 % d’entre eux qui rejetteraient la politique actuellement suivie par le gouvernement Ayrault. 

 

Ce « choc » traverse la CFDT comme le PS, ça indigne le FdG comme les Verts, de partout, ça pousse pour réorienter vite et fort la politique suivie depuis novembre 2012 ! 

  

Car toute la gauche est dans la même impasse, il n’y a visiblement pas deux gauches aux yeux des électeurs, quand le PS recule, tout le reste de la gauche recule, c’est vérifié encore une fois à Villeneuve comme l’Oise. Toute la gauche est dans le même bateau ! 

 

Pas touche a nos retraites ! Pas un trimestre de plus, pas un euro de moins. Ne pas se diviser mais au contraire essayer de construire une dynamique rassembleuse capable d’entraîner toutes les composants politiques et sociales de la gauche ; ça doit être l’objet d’une grande campagne unitaire d’information, d’éducation, de mobilisation pour la défense de nos retraites.

 

Et aussi, dans Le Point, 2 mai 2013 : "Hollande a donné satisfaction à ceux qui n’ont pas voté pour lui »

 

La gauche doit se rassembler autour des principes et valeurs de la gauche républicaine, ce qui implique une réorientation de la politique française et européenne. François Hollande ne peut éviter une inflexion de sa politique et un renforcement de la capacité de son gouvernement à satisfaire, en priorité, les attentes des milieux populaires. C’est ce qui dégonflera les aspirations au vote FN et apportera de l’espoir aux français.

Cet article est le 144ème paru sur ce blog dans la catégorie Gauche France

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans Gauche France
commenter cet article

commentaires

Michel SORIN 26/06/2013 14:11


Ce sont des informations recueillies depuis la démission du ministre qui m'ont amené à écrire cela - en m'éloignant des faits, je l'admets volontiers. Cahuzac était un grand partisan de la
privatisation de la sécurité sociale et adepte du néolibéralisme. Ce n'est par hasard qu'il faisait partie de la sensibilité politique de Strauss-Kahn. Ce sont ces gens-là qui avaient pris le
contrôle idéologique du gouvernement en 2001-2002, ce qui avait contribué à ma démission du PS en décembre 2001.

Delort JY 26/06/2013 13:42


Je trouve excessif d'affirmer "le député Cahuzac n'était pas un député de gauche" et surtout de ne pas le justifier. Pourquoi n'avoir pas dit cela il y a six mois avant l'affaire ? Si le député
Cahuzac était de droite, pourquoi alros s'inquiéter ? Un député de droite a remplacé un député de droite, quoi de plus normal.


Ou alors est ce parce qu'il était malhonnête qu'il était de droite. Mais alors la droite serait très largement majoritaire dans le pays.


 

Patrick25 26/06/2013 03:03


Le livre interdit  "Têtes à Flaques", la nouvelle voie vers un monde meilleur en ligne sur :




http://www.amazon.fr/Têtes-à-flaques-ebook/dp/B00A5ZVJIC/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1364388957&sr=8-1 


ou sur :


http://www.thebookedition.com/thiellee--patrick-tetes-a-flaques-p-98534.html