Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 23:10

Soutien, conseiller et messager de François Hollande

 

Jean-Pierre Chevènement se veut utile et influent dans ses diverses fonctions politiques. Après s’être porté candidat début novembre 2011 à l’élection présidentielle, il avait retiré sa candidature en février 2012 puis choisi de soutenir François Hollande en essayant d’influer sur les orientations du candidat (faire bouger les lignes).

Six mois après la victoire du candidat de la gauche, où en est le président d’honneur du Mouvement Républicain et Citoyen ? Il n’avait sollicité aucune fonction, continuant d’être le sénateur du Territoire de Belfort - vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, du Sénat (voir CHEVÈNEMENT Jean-Pierre) - et le président de la Fondation Res Publica.

 

 Assez souvent, il est sollicité par les médias. Le 8 novembre, il était l'invité à 7h50 d’Hélène Jouan sur France Inter. Voir "Dès lors qu'on ne peut plus dévaluer, il nous reste la dévaluation fiscale". Et, le soir, il répondait aux questions de Roselyne Febvre et Frédéric Rivière, invité du Rendez-vous RFI-France 24. Voir "Barack Obama a besoin que l'Europe ne s'enfonce pas dans une politique récessive".

 

 

Chevènement Commer 301111 007 TDepuis février 2011 : Jean-Pierre Chevènement à la tête de l’Association France-Algérie (Le Quotidien d’Oran). Voir aussi Algérie : Bouteflika reçoit Chevènement (Le Figaro, 22 septembre 2010).

L’ancien ministre a été reçu récemment à l’Elysée afin d’évoquer avec le président Hollande l’évolution de la situation en Algérie. Bien sûr, à cette occasion, la conversation glisse sur d’autres sujets (par exemple, le redressement de l’économie française, avant la publication du rapport Gallois).

 

Une nouvelle mission pour Jean-Pierre Chevènement

 

Chevènement nommé représentant spécial de la France en Russie (Le Point, 23 octobre 2012).

 

Jean-Pierre Chevènement cherchera à être utile dans les relations entre la France et la Russie, qui pourraient être bien meilleures. Voir cet article de Dominique Merchet paru dans Marianne, le 31 octobre 2012 : France-Russie : amies ou ennemies ?

La France et la Russie – longue histoire de deux pays tour à tour ennemis et alliés. Napoléon, la Guerre de Crimée, la Guerre froide ne peuvent faire oublier l’Alliance franco-russe (1892-1917) ou le Seconde Guerre mondiale (1941-1945). Et aujourd’hui, où en sommes-nous ? (…)

Les deux pays ont pris l’habitude de se retrouver chaque année au sein du conseil de coopération sur les questions de sécurité, le CCQS, qui réunit les ministres des affaires étrangères et de la défense de France et de Russie. Aujourd’hui, mercredi 31 octobre, à Paris, Sergueï Lavrov, Anatoli Serdioukov, Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian feront, ensemble, un vaste tour d’horizon des affaires stratégiques, pour la 11ème session de cette instance – dont il ne faut pas attendre, à la sortie, beaucoup plus qu’un communiqué diplomatique. Un seul sujet oppose vraiment les deux pays, la Syrie. Chacun se fera bien sûr un devoir de rappeler ses positions : Paris souhaite la chute du régime Assad alors que Moscou est, par principe, opposé à toute ingérence dans les affaires intérieures des Etats souverains.

Pour le reste, les relations entre les deux pays sont à la fois de bonne qualité et de peu de conséquences. Ni pour l’un, ni pour l’autre, le partenaire est jugé comme étant de toute première importance
. Comme le font les Etats-Unis, la Russie bascule vers le Pacifique : elle a pour voisins des pays qui s’appellent le Japon, la Chine, la Corée ! A ses yeux, l’Europe ne compte vraiment qu’au travers de l’Allemagne. Lors de sa visite à Paris, en juin, Vladimir Poutine s’est fait un malin plaisir de le rappeler devant son homologue français. Evoquant les échanges commerciaux, le président russe résumait la situation :
« Avec la France, il s’agit de 28 milliards et avec l’Allemagne de 72. Vous pouvez voir la différence ». En effet. Pour Moscou, Berlin pèse simplement 2,5 fois plus lourd que Paris…

La rencontre franco-russe d’aujourd’hui intervient alors que, sur le plan militaire, les deux pays prennent des chemins divergents : la France réduit la voilure alors que la Russie réarme. Le président François Hollande a lancé la préparation d’un Livre blanc, qui débouchera sur une loi de programmation militaire au premier semestre 2013. Elle se traduira par une révision à la baisse des ambitions de la France en matière de défense. Comme l’expliquait récemment aux députés le chef d’état-major, l’amiral Guillaud,
« l’effort de défense était de 2 % du PIB en 1997, avant de se stabiliser ces dix dernières années entre 1,6 % et 1,7 %. En 2012, il est de 1,55 %. À l’horizon de 2015, il dépassera à peine 1,3 %. » Le décrochage est net.

Durant le même temps, la Russie réarme,  à l’image de toute la planète, à l’exception notable des Européens et des Américains – ces derniers, partant, il est vrai, de très haut ! En 2013, les dépenses de la Russie pour la défense augmenteront de 25 %, selon le ministère des Finances – soit 3,2% du PIB. En 2015, on devrait être à 3,7% - ce qui correspondrait alors, pour la Russie, à un effort presque trois fois plus important que celui de la France.
«La Russie relance ses dépenses militaires parce que, selon sa vision stratégique, la force fait son retour dans les relations internationales » explique Thomas Gomart de l’Institut français des relations internationales (Ifri). (…)

 

Cet article est le 159ème paru sur ce blog dans la catégorie CHEVENEMENT

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans CHEVENEMENT
commenter cet article

commentaires