Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 23:40

Jean-Pierre Chevènement  a lu « Mourir pour le yuan ? »

 

Université d'été MRC 2010 020 TL’auteur de « La crise globale » met à jour le déplacement de l’équilibre du monde dans son nouveau livre « Mourir pour le Yuan ? Comment éviter une guerre mondiale », Jean-Michel Quatrepoint, Bourin Editeur, 2011, 279 pages.

 

Voici la présentation du livre qu’en a fait Jean-Pierre Chevènement sur son blog :

Mourir pour le yuan ? Ou pour l’euro ?

Habitué certes à son alacrité de plume, le lecteur découvrira de surcroît un historien de l’économie, incomparable dans l’art de retrouver le fil conducteur qui conduit de la marginalisation et de l’humiliation de la Chine au XIXe siècle à la revanche qu’elle prend au début du XXIe siècle sur les pays anciennement industrialisés et plus précisément sur ses anciens colonisateurs.

Jean-Michel Quatrepoint excelle à dresser à plus d’un siècle de distance des parallèles suggestifs entre les deux mondialisations, l’anglaise et l’américaine, entre les prophéties de Norman Angell, journaliste britannique qui déduisait en 1910 de l’intrication des intérêts économiques, la pacification définitive des relations internationales et des thuriféraires actuels de la "mondialisation heureuse", à la Alain Minc.

La réflexion de Jean-Michel Quatrepoint éclaire de manière suggestive le surgissement d’une nouvelle bipolarité à l’échelle du monde entre la Chine mercantiliste et les Etats-Unis rentiers, comme à l’échelle de l’Europe entre l’Allemagne, elle aussi mercantiliste, et les pays méditerranéens plombés par leur dette.

 

La force des descriptions de Jean-Michel Quatrepoint vient de ce qu’il analyse toujours les déplacements de l’équilibre géopolitique du monde en les resituant dans leur contexte non seulement économique mais social : le surgissement d’une nouvelle "globocratie", cœur de ce que Zygmunt Bauman appelait "les élites mondialisées" et la paupérisation correspondante des classes moyennes qui tiraient leur prospérité des anciennes régulations d’un monde aujourd’hui décompartimenté et globalisé.

Je ne suis pas sûr cependant que les Chinois, avec 3000 milliards de dollars de réserves, soient encore en mesure de racheter le monde ni que l’Allemagne puisse être longtemps pour l’Europe l’équivalent d’une "petite Chine".

Jean-Michel Quatrepoint voit clairement en revanche que c’est désormais le dollar qui est dans le collimateur de la Chine. Il voit aussi les points faibles de l’Allemagne : il n’est pas sûr que le mercantilisme allemand soit à terme un bon calcul pour notre voisin d’Outre-Rhin. En fait c’est l’euro plus que le yuan qui plombe l’Europe. C’est notre propre incapacité qu’il faut incriminer plus encore que les appétits de revanche des autres.

S’interrogeant enfin sur le destin de la France, Jean-Michel Quatrepoint mesure dans son dernier chapitre les atouts qui lui restent et les défis qu’elle doit impérativement relever pour façonner … "une autre mondialisation".

Une très bonne lecture pour le prochain Président de la République française.

Rappel : JM Quatrepoint : la Chine a été admise à l'OMC avec trop de légèreté - 24 septembre 2011 

 

Cet article est le 111ème paru sur ce blog dans la catégorie Capitalisme

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans Capitalisme
commenter cet article

commentaires