Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 11:15

Les producteurs de lait luttent pour être reconnus

Dans ce communiqué de presse, la fédération des associations de producteurs de lait indépendants (Apli)* rebondit sur la décision prise par trois Conseils régionaux (Aquitaine, Basse-Normandie et Pays de la Loire) de suspendre les négociations avec Lactalis, le géant de l’industrie laitière, dont le siège et les origines sont à Laval, en Mayenne.

 

Ce vendredi 2 mars, dans un communiqué de presse, les régions Basse-Normandie, Pays de la Loire et Aquitain, ont annoncé avoir suspendu leurs négociations avec le géant laitier Lactalis en vue d'investissements industriels, évoquant des "zones d'ombre" et le blocage du processus de contractualisation avec les producteurs. 

 

Aujourd’hui, nous producteurs de lait, saluons cette décision politique prise par ces trois régions. Elles reconnaissent ainsi la justesse de notre combat de producteurs, la nécessité de préserver des exploitations à taille humaine dans les territoires, l’importance de l’emploi qu’elles génèrent de manière directe ou indirecte. 

 

Avec un ultimatum au 31 Mars, ce géant de l’industrie laitière fait actuellement pression sur ses producteurs afin qu’ils signent leur contrat. Contrat unilatéral comme tous les contrats proposés actuellement, ces contrats sont tous irrecevables puisqu’ils permettent seulement aux industriels de garantir leur approvisionnement sans aucune reconnaissance du producteur en tant qu’acteur à part entière dans la filière. Au nom de la compétitivité de la filière laitière française sur la scène mondiale, c’est le premier maillon qui devra s’adapter en cédant sa production à vil prix aux transformateurs. La contractualisation a déjà entrainé les producteurs suisses dans la tourmente, le système danois au nom du libéralisme est en faillite, en revanche, les Etats Unis ont compris les méfaits de ce système et reviennent à une régulation de la production. 

 

Il est de NOTRE DEVOIR de producteur d’alerter et de dénoncer les risques de la dérégulation, l’effondrement des prix qui en découlera n’ayant aucune garantie dans ce type de contrat. Un médiateur a été nommé afin de recenser les remarques des producteurs sur les contrats reçus, sur les pressions exercées. Il est URGENT de lui faire remonter toutes nos réflexions, toutes nos interrogations à l’adresse suivante : http://agriculture.gouv.fr/mediateur-contrats ou http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/formulaire_me_diateur_des_contrats.pdf 

 

Pendant tout le salon de l ‘agriculture à PARIS, nous avons alerté les politiques sur le respect « gagnant-gagnant « de ces contrats ; même Bruno LE Maire ne comprend pas la pression de LACTALIS et nous assure prendre le dossier en mains afin de trouver une solution. Espérons que cela ne soit pas qu’une promesse avant les élections….. 

 

Depuis des mois, avec l’Office du lait nous dénonçons ces contrats et avons proposé avec France Milk Board, le seul contrat écrit par des producteurs pour une juste répartition de la valeur ajoutée entre tous les acteurs de la filière. Le seul contrat qui permet aux producteurs de garder la gestion de la production laitière, de vivre décemment de la vente de leur production, de maintenir des producteurs sur les territoires. 

 

Notre combat est aussi celui du consommateur afin qu’il puisse accéder à une alimentation saine pour un prix juste (comme au Canada). Pour ce faire, nous venons de créer un site internet www.sauvonslelait.fr afin qu’ensemble nous puissions choisir l’agriculture de demain et non pas être les vaches à lait de la finance. 

Ensemble, nous pouvons agir pour rééquilibrer la filière laitière, d’abord en s’inscrivant sur le site pour soutenir les producteurs puis par des actions de boycott.

 

Ensemble, producteurs, consommateurs, choisissons notre avenir 

* http://www.apli-nationale.org  

Voir Salon de l'agriculture : les producteurs de lait alertent les consommateurs - 25 février 2012625/02/Fév/201223:07

Cet article est le 293ème publié sur ce blog dans la catégorie AGRICULTURE et PAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by SORIN Michel - dans AGRICULTURE et PAC
commenter cet article

commentaires