Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 23:50

Les tirs de mine de nuit ont préoccupé les Berthevinois

 

Une réunion publique a eu lieu au Centre de Rencontres de Saint-Berthevin le 19 novembre 2012, à l’initiative des responsables de la construction de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) ferroviaire Le Mans-Rennes. Les organisateurs sont Réseau Ferré de France (RFF) et la filiale d’Eiffage qui a la maîtrise d’ouvrage de l’opération qui va durer jusqu’à la mise en service de la ligne en 2017. Le maire, Yannick Borde, est également intervenu lors de cette réunion.

 

Voir Eiffage construira la ligne TGV entre Le Mans et Rennes (Ouest-France, 19 janvier 2011) et la présentation Wikipédia LGV Bretagne-Pays de la Loire

 

(…) La ligne à grande vitesse vers la Bretagne constitue le prolongement de la branche ouest de la LGV Atlantique, qui se termine à Connerré (72) où elle rejoint la ligne venant de Chartres. Elle passera au nord du Mans pour plonger dans le sud-ouest vers Sablé-sur-Sarthe (72), où un barreau permettra de rejoindre la ligne classique en direction d'Angers et Nantes. Elle poursuivra en remontant au nord-ouest pour passer au nord de Laval, qu'elle desservira par deux raccordements sur la ligne classique. Elle se raccordera finalement à la ligne classique Paris - Brest à Cesson-Sévigné (35) dans la banlieue rennaise afin d'y rejoindre la gare de Rennes. Aucune gare nouvelle n'est prévue sur le parcours. En complément, la "virgule de Sablé", un barreau permettant des liaisons régionales rapides entre Angers et Laval/Rennes en passant par la LGV, a été déclarée d'utilité publique par arrêté du 12 mai 2011. Il est prévu quelque 200 ouvrages d'art sur l’ensemble (…).

 

Voir aussi le bulletin Info Saint-Berthevin n° 54 Novembre-décembre 2012 (voir Mairie de Saint Berthevin)

 

Les phases décisives

1997 : décision de construire la ligne sans faire de nouvelle gare à Laval

2004 : tracé définitif présenté par RFF, avec les axes de raccordement à la gare de Laval, qui impactent particulièrement la commune de Saint-Berthevin.

2011 : contrat de partenariat public-privé avec RFF et Eiffage Rail Express (ERE, filiale Eiffage), maître d’ouvrage de la ligne (financement, conception, construction et entretien pendant 25 ans).

2012 : début des grands travaux.

 

Le projet en chiffres

182 km de ligne, dont 59 en Mayenne (5,63 à Saint-Berthevin, dont 2,43 en ligne LGV et 3,20 en raccordement).

3,4 milliards d’euros de travaux.

Paris-Laval en 1h10 à partir de 2016 ou 2017.

 

La construction de la LGV

 

Le paysage berthevinois a changé ces dernières semaines, notamment en périphérie de la commune au niveau du giratoire de la Provostière. D’énormes engins de travaux publics ont investi les lieux et modifié les lignes du paysage. La construction de la LGV (Ligne à Grande Vitesse) est entrée dans sa phase opérationnelle.

 

Le projet de la LGV Bretagne-Pays de la Loire s’inscrit dans le prolongement de la LGV Paris-Le Mans mise en service en 1989. Il engendrera un gain de temps de 22 minutes entre Paris et Laval et 37 minutes entre Paris et Rennes.

A ce projet, s’est greffée la « virgule de Sablé », longue de 3,6 km qui permettra d’améliorer de façon importante le trajet entre Nantes, Angers et Laval, de 45 minutes environ pour les liaisons de type TER.

Mais, avant la mise en service en 2016, des travaux considérables vont être engagés, créateurs d’emplois.

L’aménagement de la base de travaux est aujourd’hui ce qui paraît le plus spectaculaire. Les travaux d’aplanissement au niveau de la ligne actuelle ont rencontré des rochers qui ont nécessité des tirs de mine tout le mois d’octobre. Cette base sera aménagée à partir de fin 2013 en gare de triage le temps des travaux et une partie (5 à 11 ha) en unité de maintenance pour la durée du contrat, soit 25 ans.

 

Deux ponts rails* seront réalisés sur la RD 57 au niveau de l’Aulne : un pour la LGV et un pour la voie de raccordement à la gare de Laval. La construction de ces deux ouvrages nécessite un détournement de la RD 57 en cours d’aménagement.

Deux giratoires provisoires situés à l’Aulne et au niveau de la route de Saint-Isle, seront mis en service courant novembre. Les travaux de rétablissement effectués par Eiffage seront complétés par un aménagement à 4 voies entre ces deux giratoires, réalisé par le Conseil général.

Sur la RD 576 (route du Genest) seront aménagés un pont route** au niveau des lieux-dits « les Marionnettes » et « les Coquelinières » ainsi qu’un pont rail au niveau du lieu-dit « la Perrière », avec une rectification du virage. La préparation de ces deux ouvrages va engendrer le transfert de 150 000 m3 de la zone de déblai des « Graviers » à la zone de remblai de la sortie de l’autoroute à « la Perrière ». Ce transfert est prévu de s’effectuer d’avril à octobre 2013 par camions, d’où une circulation difficile prévisible pendant cette période.

 

Deux viaducs seront aménagés sur la vallée du Vicoin : le premier sur la ligne LGV au niveau de « Painchaud » (337 m), le 2ème sur l’axe de raccordement au niveau de « la Tabonderie » (260m) juste avant la jonction avec l’actuelle ligne SNCF. Les remblais techniques commenceront fin 2012 pour un démarrage des fondations début 2014.

 

Un pont rail sera aménagé sur l’ancienne route de Changé au niveau de la Rouairie. Cet ouvrage est très défendu par la commune car il permettra de rouvrir une route coupée depuis la fermeture du passage à niveau. Les travaux sont en cours et devront être terminés en 2013 avant la fermeture du PN 158 de « la Tabonderie ».

 

* Pont rail : la route passe sous la ligne

** Pont route : la route passe au-dessus de la ligne.

 

Les préoccupations d’une partie du public présent concernaient principalement les conséquences des tirs de mine (170 000 m3 de rochers minés) qui avaient eu lieu du 26 septembre au 30 octobre (26 tirs réalisés sur 21 nuits).

 

Voir sur le site relatif à la construction de la LGV Bretagne – Pays de la Loire (Nicolas Le Guillou) : Base travaux SAINT-BERTHEVIN

SAINT-BERTHEVIN Novembre 2012 :

Du côté de la plateforme de la base travaux, les tirs de mine sont définitivement arrêtés depuis la fin du mois d’octobre. Depuis juillet, ERE et RFF ont bougé 560 000 m3 de terre et brisé 150 000 m3 de roches sur ce site. L’opération a consisté à déblayer le terrain naturel de 6-7m au droit de l’ouvrage ferroviaire sur la rocade de LAVAL, sur une grande surface et de remblayer en allant vers le PN 157 afin d’obtenir une plateforme bien plate.

SAINT-BERTHEVIN octobre 2012

Petites actualités de la plateforme travaux de SAINT-BERHEVIN où les terrassements le long de la voie ferrée sont terminés. Ces travaux ont été réalisés de nuits après le dernier train (entre 22h30 et 4h00). Le reste de la base travaux est en cours de terrassement par ERE depuis juillet, avec plusieurs pelles, tombereaux, dumpers, pour abaisser le niveau du terrain naturel. En ce moment et jusqu’à fin novembre, des tirs de mine sont réalisés afin de briser la roche, omniprésente sur les lieux.

Cet article est le 22ème paru sur ce blog dans la catégorie Municipales et intercommunalité

Partager cet article

Repost 0

commentaires