Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Sorin
  • : Le MRC 53 est la structure mayennaise du Mouvement Républicain et Citoyen, qui a pour but de rassembler la gauche républicaine autour des idées de Jean-Pierre Chevènement. Le MRC a pris le relais du Mouvement des Citoyens après les élections de 2002.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Courriel

 

 

 

 

Articles Récents

26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 23:18

Quand l’emploi et le travail seront-ils la vraie priorité ?

Je suis comme Jean-Pierre Chevènement, je soutiens la gauche au gouvernement les yeux ouverts. Et ce que je vois me déplaît profondément. Je ne comprends pas la priorité, ainsi que la durée des débats, qui ont été mises sur le projet de loi concernant le mariage de personnes du même sexe, pourtant très discutable et très contesté par la droite (voir Parlement : le mariage s'ouvre aux couples de personnes du même sexe - 14 avril 2013) alors qu’un vote bloqué a été demandé par le gouvernement pour le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi, très contesté au sein de la gauche (voir Une « agression institutionnelle » qui ne doit pas se reproduire (Eliane Assassi, Lettre au président du Sénat, 22 avril 2013).

Au lieu de mettre en avant une question de société, qui concerne la conscience de chaque personne et a peu à voir avec la décision politique, mieux valait prendre le problème de l’emploi à bras-le-corps en rassemblant la gauche, toute la gauche qui a contribué à l’accession de François Hollande à la présidence de la République. Résultat : comme l’a dit Marie-France Beaufils, le 25 avril au Sénat, Les forces politiques et populaires qui ont chassé Nicolas Sarkozy du pouvoir ne se retrouvent pas dans la politique aujourd'hui menée

 

Le monde du travail est particulièrement soumis à la violence des fermetures de sites comme celui de Florange ou de Pétroplus, mais aussi, à celle d’actionnaires comme ceux de Peugeot qui vont se voir gratifier de 370 millions d’euros de bonus, alors que 11 000 emplois seront supprimés.

Aussi, le passage en force du gouvernement pour faire voter le texte dit « de la sécurisation de l’emploi et de la formation professionnelle » puis son opposition soudaine à l’amnistie des salariés en lutte, pourtant votée par notre assemblée, sont des signes particulièrement négatifs en direction de tous ceux qui n’ont que leur capacité de travail pour vivre.

 

Les chiffres du chômage, l’étude de l’INSEE sur le pouvoir d’achat sont là pour confirmer que le mal-être des salariés employés, retraités, demandeurs d’emploi dans notre pays n’est pas qu’un ressenti momentané. Le pouvoir d’achat des ménages est en baisse pour la première fois depuis 30 ans et frappe particulièrement les plus pauvres. C’est la première fois, insiste l’INSEE, que nous constatons une accentuation aussi importante des inégalités.

 

Or, ce sont ces populations qui ont le plus besoin des politiques publiques, des services publics. Or, vous avez décidé de poursuivre une politique inscrite dans le Pacte de stabilité européen que de plus en plus de pays considèrent comme un carcan contre-productif pour sortir de la crise.

 

N’est-il pas temps, au contraire, M. le Ministre, de changer de cap ? Les forces politiques et populaires qui ont chassé Nicolas Sarkozy du pouvoir le 6 mai 2012 ne se retrouvent pas dans la politique aujourd’hui menée. Il est donc urgent d’envoyer des signes forts, sur les libertés syndicales, sur l’emploi, le pouvoir d’achat et ainsi, redonner le goût de la victoire à celles et ceux qui l’ont voulue !

 

M. le Ministre, quand allez-vous agir, au nom de la France, en Europe pour définir une autre politique économique, budgétaire et publique, qui retrouvera les voies de la croissance (et de la réduction des déficits !) par une dépense publique nouvelle et efficace, une plus grande justice fiscale mettant un terme aux cadeaux indécents accordés aux plus riches et aux entreprises les plus profitables, une mobilisation constante des forces du changement ?

 

Le président de la République a compris les effets nocifs de l’allongement de la durée des débats et des manifestations publiques concernant le mariage. On sent qu’il était impatient d’en finir avec ce qui est important pour une minorité qui veut aller toujours plus loin dans les avancées sociétales, et de passer à une question vitale pour la majorité des Français qui mettent au premier plan de leurs priorités les questions économiques et sociales. Voir Le Télégramme, 24 avril 2013 : Mariage gay. Au lendemain du vote, Hollande appelle à se rassembler sur l’emploi.

 

Ce mercredi, François Hollande, s'exprimant au lendemain du vote définitif par le Parlement de l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, a appelé à "l'apaisement" et au rassemblement du pays sur "l'essentiel", à savoir l'emploi et le redressement économique. Aujourd'hui, plus que jamais, le rassemblement du pays doit se faire sur ce qui est attendu par beaucoup de nos compatriotes : l'emploi, le redressement et la confiance", a déclaré François Hollande dans une courte allocution à l'Elysée à la sortie du Conseil des ministres.

"J'appelle chacun à chercher l'apaisement"
Le chef de l'Etat a précisé qu'il promulguerait la loi sur le mariage homosexuel "aussitôt donnée" la décision du Conseil constitutionnel, saisi, ce mardi, d'un recours par les parlementaires UMP. Les Sages disposent d'un délai d'un mois pour se prononcer. "D'ici là, a dit François Hollande, je cherche et j'appelle chacun à chercher l'apaisement, c'est-à-dire la compréhension et le respect, parce que tout maintenant doit être concentré, consacré à ce qui est l'essentiel, c'est-à-dire la réussite économique de notre pays et la cohésion nationale" (…).

 

Rien n’arrête la poussée du Chômage

 

Le journal Les Echos, le 3 avril, évoquait La fatalité du chômage de masse.

 

Le Monde, ce 26 avril, a choisi un titre-choc : Chômage de masse, impuissance française

 

Marianne, le 25 avril : Chômage : l’insupportable addition de la rigueur Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en métropole a bondi en mars pour atteindre un pic historique, avec 3,224 millions d'inscrits (+36.900 en un mois), battant le record de 1997 (3,195 millions).

 

Rappel : La tendance à la hausse du chômage, confirmée en février en France - 27 mars 2013 

 

En Mayenne (CÉAS-point-com, 12 avril 2013), pour les catégories A, B et C à fin février 2013 : poursuite de l’augmentation

 

La Mayenne compte, fin février 2013, en données brutes, 20 097 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, dont 17 347 (86,3 %) tenus à des actes positifs de recherche d’emploi (catégories A, B et C). Parmi ces 17 350 demandeurs d’emploi, environ 3 700 ont moins de 25 ans et 3 300 ont 50 ans ou plus. Les 25 à 49 ans (près de 10 500) représentent 60 % de l’effectif total des catégories A, B et C.

 

Concernant ces trois catégories A, B et C, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté sur un mois (+ 0,3 % – augmentation quasi identique pour les Pays de la Loire et la France), ainsi que sur un an (+ 15,5 %). Cette variation annuelle est très supérieure à celle de la région (+ 10,4 %) ou celle de la France (+ 9,6 %).

Toujours en variation annuelle pour ces trois catégories et pour le département, on constate, sur un an, une augmentation des demandeurs d’emploi âgés de moins de 25 ans (+ 17,4 %). Pour cette tranche d’âge, sur un an, le chômage s’accroît moins fortement pour les femmes (+ 13,7 %) que pour les hommes (+ 21,3 %). Il en est de même pour les 25 à 49 ans : l’évolution est de 17,6 % pour les hommes et 10,5 % pour les femmes ; et pour les 50 ans ou plus : + 21,3 % pour les hommes et + 16,9 %μ pour les femmes.

La Mayenne, comme les Pays de la Loire, se caractérise par une part élevée de jeunes de moins de 25 ans parmi les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi (catégories A, B et C). A contrario, la Mayenne compte moins de demandeurs d’emploi de longue durée. Concernant les femmes et les demandeurs d’emploi de 50 ans ou plus, leur part dans l’effectif total est quasiment la même en Mayenne, dans les Pays de la Loire et en France.

 

 Cet article est le 118ème paru sur ce blog dans la catégorie Travail Economie

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel SORIN - dans Travail Economie
commenter cet article

commentaires